Voir, savoir et agir


Tel que reçu par Marshall Vian Summers, le 29 Juin 2008, à Boulder, Colorado

Note aux lecteurs :
Cette traduction a été fournie à la Society par des étudiants du Nouveau Message qui se sont portés volontaires pour traduire le texte original en anglais. Nous rendons cette traduction publique sous cette forme perfectible pour que les gens aient une chance de découvrir une portion du Nouveau Message dans leur propre langue.

Être conscient d’une grande nécessité ou d’un grand évènement ne représente que le premier seuil. Pour satisfaire sa conscience, on doit agir. L’action est nécessaire ici pour concrétiser sa conscience et se rendre compte de sa force.

Nombre de gens prennent conscience des Grandes Vagues de changement, mais ils ne passent pas à l’action. Par conséquent, ils sont en train de perdre leur confiance en eux-mêmes et ne commencent pas leur préparation. La dépression, le cynisme, l’ambivalence – c’est le résultat de choses dont on reconnaît l’importance mais pour lesquelles on n’agit pas. La conscience ne fut pas concrétisée, et par conséquent, elle s’obscurcit. Elle devient brouillée, et on perd l’inspiration.

L’action est nécessaire pour concrétiser ce qu’on voit et ce qu’on sait. Toutefois, l’action n’est pas obligatoirement immédiate, car on doit avoir une période de contemplation. En fait, le processus de voir, savoir et agir est constitué de trois étapes.

D’abord vous apercevez un signe. Quelque chose vous stimule. Vous reconnaissez qu’il faut faire quelque chose. Il y a un temps pour la contemplation, un temps pour savoir de quoi il s’agit, en ressentant le besoin de le saisir avec votre mental et votre cœur. Ensuite, il y a un temps pour l’action. L’action en soi peut comprendre nombre d’étapes. En fait, il peut s’agir d’un très long processus, ce qui est vrai dans le contexte des Grandes Vagues de changement. Même une modification spécifique qu’on doit apporter à sa vie peut inclure un grand nombre de pas. Peut-être, vous ne connaissez que les premiers, mais il est nécessaire que vous bougiez avec la Connaissance. Seulement ainsi vous saurez si ce que vous voyez est vrai. Seulement ainsi vous connaîtrez sa grande importance pour votre vie.

Les gens veulent avoir la certitude avant d’agir, mais l’action elle-même crée la certitude. C’est le courage de se mouvoir et de changer ses pensées et sa situation qui crée la certitude. C’est la confirmation. Les gens ne veulent pas avoir de doutes avant de passer à l’action. Mais c’est l’action en soi, si elle est sincère et appropriée, qui vous soulage finalement du doute.

La Connaissance n’est pas en doute, et si votre connexion à la Connaissance est assez forte, elle vous portera au-delà de la résistance, la peur et le doute initiaux et de l’interminable évaluation du commencement. Car il y a un moment pour agir, et celui-ci constitue un seuil en soi.

Un très grand nombre de personnes sont déjà au courant de certaines choses depuis longtemps. Elles se disent : « Je sais que je dois renoncer à ça » ou « Je sais que je dois changer ça » ou « Je sais que je dois faire ça ». Mais elles ne sont pas passées à l’action parce que la Connaissance en elles n’est pas assez forte encore pour surmonter leur résistance initiale.

Les gens s’adaptent à leurs circonstances, c’est une donne de la nature humaine. Les gens s’adaptent même si les circonstances sont très compromises, même si les circonstances sont très mauvaises. Cette adaptation représente à la fois une force et une faiblesse. L’humanité a gagné sa grande force et sa prédominance dans le monde grâce à sa capacité d’adaptation à des circonstances variables. Mais le fait que les gens s’adaptent à des situations qui sont malsaines pour eux ou qui ne sont pas dans leurs meilleurs intérêts, démontre la fragilité de la conscience humaine et à quel point les gens peuvent se compromettre à leur détriment.

Pour cette raison, une résistance se fait valoir au début. Les gens se sont adaptés à quelque chose, et le changement les dérange. Il est coûteux. Il est risqué. À moins que la situation soit absolument terrible, les gens s’adaptent et construisent leur vie autour d’un ensemble de circonstances. Le changement exige une grande force provenant de leur intérieur. Il implique des inconvénients. Il implique de se remettre en question. Il implique de vivre avec des questions auxquelles on ne peut pas répondre complètement. Il implique de passer à l’action et, au début, de renoncer à des privilèges ou à des choses qui semblent bénéfiques. En effet, la plupart des gens s’adaptent à des situations qui sont malsaines pour eux parce qu’elles présentent certains avantages. Évidemment, on doit renoncer à ces avantages pour changer ces circonstances. Pourtant, il en coûte peu de se débarrasser d’une situation malsaine et malheureuse.

La connaissance de quelque chose consiste alors en trois étapes : voir, savoir et agir. L’aspect de savoir, la deuxième partie de ce processus, implique une résonance plus profonde et une recherche intérieure. On doit se demander : « S’agit-il de la vérité ? Dois-je agir quant à ce sujet ? » Vous pouvez même adopter une position à l’encontre de ce que vous apercevez pour voir quelle sorte de réponse a lieu en vous. Ainsi vous pouvez tester ceci. Vous pouvez le mettre au défi. Mais au bout du compte, s’il s’agit de la vérité, vous noterez une grande certitude que vous devez agir sur ce que vous voyez et savez.

Une fois que cette reconnaissance a eu lieu, le plus tôt vous passerez à l’action, le mieux ce sera. L’attente n’offre des avantages que dans de rares cas. La plupart des gens auraient dû agir depuis longtemps en ce qui concerne des choses qu’ils ont vu et savent. Ils ont peur d’affronter la gêne, ils ont peur d’affronter le doute de soi et ils ont peur de renoncer à des petites choses perçues comme bénéfiques, afin de changer leur attitude ou leur comportement d’une façon qui est tout à fait bénéfique pour eux.

Évidemment, il n’est pas intelligent de payer un prix élevé pour un petit plaisir, de faire un grand sacrifice pour une très petite récompense. Ce n’est pas intelligent, évidemment. Mais les gens le font. Ils font un grand sacrifice pour une très petite récompense. Ils compromettent leur vie pour de très, très petites choses qui semblent avantageuses. Ils payent un prix élevé pour un très petit plaisir. Le tournant dans leur vie a lieu quand ils ne veulent plus faire cela.

Dans le contexte de la préparation aux Grandes Vagues de changement, les avantages que vous retiendrez sont tellement insignifiants par rapport à ce qui sera exigé de vous, que vous accrocher à ces avantages constituera une sorte de trahison de votre être. C’est comme donner sa vie à une sorte de force obscure pour un petit plaisir ou un petit avantage. À ce point-ci, on ne peut pas échapper au conflit intérieur. On ne peut pas vraiment se soulager du problème, car une fois qu’on a vu et su la vérité, on ne peut pas s’en débarrasser avec toutes sortes d’excuses et de justifications.

Ces trois étapes représentent toutes des actions conscientes : voir, savoir, agir. La plupart des gens ne veulent pas regarder, alors ils ne verront pas. Ils ne veulent pas regarder, ils ne veulent pas vraiment examiner ce qu’ils aperçoivent, et alors ils regardent et ils ne voient pas.

La deuxième erreur réside dans le fait que les gens ne veulent pas être avec ce qu’ils voient. Soit ils l’écarteront, soit ils lui donneront quelque sorte d’explication simple et le rangeront quelque part en eux. Ils ne le maintiennent pas devant eux, ne continuent pas à s’y pencher. Ils le laissent passer à côté. Ils ne veulent pas être avec cela et observer ce que cela soulève en eux, afin de l’examiner vraiment ainsi que leur propre réaction à cela.

La troisième étape consiste à agir, et encore une fois, les gens n’agissent pas. Ils se disent « Ah, je dois perdre du poids » ou « Je dois arrêter de manger telle chose » ou « Je dois changer de boulot » ou « Je dois fortifier mon foyer » ou « Je dois m’occuper de mes conflits dans cette relation » ou « Je dois dire à cette personne ce que j’ai besoin de lui dire ». Mais ils n’agissent pas, et alors ils sont coincés. En essayant de se protéger ou de maintenir un avantage ou un plaisir, ils se mettent en danger. Ils sacrifient leur conscience, leur sens du bien-être et leur sentiment de l’intégrité. Ils payent des prix énormes pour une petite chose perçue comme un avantage ou un plaisir. Ils payent des prix formidables. Ce n’est pas intelligent. Est-ce que vous payerez 10.000 € pour un morceau de pain ou un bonbon ou pour un petit plaisir ou pour éviter un inconvénient ou une gêne ? Payer une grosse somme d’argent pour faire telle chose ne serait pas intelligent. Vous pouvez comprendre cela. C’est évident.

On doit avoir la volonté de regarder, de vraiment regarder une chose, de vraiment regarder les Grandes Vagues de changement – de lire à leur sujet, de faire des recherches, de voir de quoi il s’agit, d’apprendre davantage sur les Grandes Vagues, leurs effets sur la population mondiale actuellement et leur potentiel pour changer le cap de l’histoire humaine. Quelles sont les implications ? Un certain nombre de gens ont étudié cela. Des personnes intelligentes se sont penchées sur ce sujet et sont en train d’alerter les autres. Quelle est la signification des Grandes Vagues de changement ? Qu’impliquent-elles ? Comment peuvent-elles changer votre vie et la vie des autres ?

Puis, il s’agit d’être avec ce que vous savez et avez aperçu. « Qu’est-ce que cela signifie pour moi en réalité ? Est-ce vrai ? Et que dois-je faire ? »

Ensuite, on doit passer à l’action – commencer à se bouger, se relever, se remettre sur le chemin, reprendre sa force, exprimer son autodétermination et exercer son pouvoir et son autorité. Ainsi, vous gouvernez votre mental au lieu d’être gouverné par lui. Ainsi, vous dirigez vos émotions au lieu d’être dirigé par elles. Ainsi vous surmontez votre inertie, vous surmontez votre résistance pendant que vous gagnez de l’autodétermination. Chacune de ces trois étapes est puissante. Elles vous redonnent votre force, votre vision, vos capacités et votre sens de l’orientation.

Tant de gens n’ont pas de sens de l’orientation parce qu’ils ne voient pas, ne savent pas et n’agissent pas. Ils exécutent machinalement la séquence des mouvements de la vie. Ils remplissent des fonctions sociales. Ils font ce que leur culture leur prescrit de faire ou ce que leur famille attend d’eux. Ils exécutent tous les mouvements machinalement. En réalité, ils ne voient pas beaucoup, ils ne sont pas assez avec ce qu’ils aperçoivent, et ils n’agissent pas sur les choses qu’ils voient et qu’ils savent. Par conséquent ils sont apathiques, et ils sont emportés par le courant de ce que tous les autres font.

Un grand nombre de prétextes sont mis en avant, mais tous mènent à la même espèce de trahison de soi. Tous vous affaiblissent et vous déconnectent de la Connaissance en vous, qui vous donne déjà des signes et des confirmations. Vous perdez l’inspiration si vous n’agissez pas. L’action est nécessaire.

Vous n’avez pas beaucoup de temps pour faire face aux Grandes Vagues de changement. Ceci constitue à la fois un péril et un atout. C’est un péril parce que vous serez très désavantagé si vous n’agissez pas bientôt et ne commencez pas à réexaminer votre vie, à changer votre situation et à mettre en mouvement les changements qui doivent avoir lieu dans votre façon de penser et vos émotions ainsi que dans vos circonstances extérieures. Car les Grandes Vagues sont en mouvement, elles déferlent déjà sur le monde et leur force augmente chaque jour.

Vous êtes avantagé du fait que vous êtes appelé à agir maintenant. On exige de vous de regarder et de voir, d’être avec ce que vous voyez et d’agir à son sujet. Ceci inspire l’action et la détermination. Vous n’avez pas beaucoup de temps pour y réfléchir. Vous n’avez pas le temps d’hésiter. Vous n’avez pas le temps de devenir ambivalent.

Le temps est essentiel. Si vous sentez la présence des Grandes Vagues et ressentez de l’anxiété à leur sujet, alors vous ressentez l’anxiété aussi au sujet du temps. Comment est-ce que vous passez votre temps ? Un malaise significatif accompagne ceux qui ne réagissent pas. Et le fait que vous ne disposez pas de beaucoup de temps vous donne l’élan pour répondre et agir.

Changer sa façon de penser et sa situation prend du temps. On a besoin de temps, de planification et de considération pour changer ses circonstances extérieures, pour changer sa relation avec certaines personnes. Toutes ces choses prennent du temps. Dans de nombreux cas, elles peuvent être difficiles à réaliser parce qu’on a créé des attachements et on manque de confiance en soi.

Si vous attendez, alors votre liberté de répondre est limitée, vos options sont limitées, et vous êtes forcé d’agir de façon radicale et souvent extrême, ce qui n’est pas bénéfique pour vous peut-être. Vous ne voulez pas vraiment attendre jusqu’au dernier moment, car vous n’aurez plus d’options. Vos circonstances vous seront alors dictées, au lieu qu’elles soient dictées par vous. N’ayant entrepris aucune préparation réelle, vous serez contraint de céder aux exigences de la situation. Cette position apporte peu d’avantages mais souvent de grands risques.

Les gens attendent pour agir. Ils attendent trop longtemps et alors, soit ils ne peuvent plus passer à l’action qui serait la plus bénéfique, soit ils doivent payer un prix élevé pour celle-ci, un prix beaucoup plus élevé que celui qu’ils auraient dû payer initialement.

Vous devez gagner votre liberté, telle est la vérité. Elle n’est pas gratuite. Chaque acte courageux et intègre exige qu’on surmonte quelque chose, qu’on lâche quelque chose et qu’on échappe à quelque chose, à l’intérieur de soi ainsi que dans le monde extérieur. La vie est en mouvement. Vous devez vous mouvoir avec elle. Vous devez vous y préparer, vous devez y répondre, vous devez la sentir et l’expérimenter, et vous devez agir.

Une série de questions et de lignes directrices sont fournies par les « Recommandations sur la manière de vivre dans un monde qui subit les Grandes Vagues » ; elles s’appliquent à presque toutes les personnes. Il s’agit d’une préparation initiale aux Grandes Vagues de changement. C’est un début parce que les Grandes Vagues dureront longtemps, et il n’y a pas un ensemble de directives écrites qui puisse satisfaire les besoins et les questions de tous. Outre remplir les « Recommandations » et les utiliser au maximum, on doit se fier à la Connaissance et la sagesse qu’on possède ainsi qu’à la sagesse des autres pour prendre de sages décisions. Chacun suit un sentier différent parce que chacun a une vie différente – chacun a ses situations, ses obligations, ses relations et sa propre santé mentale et physique. Pour cette raison, une seule formule ne fonctionnera pas pour tout le monde.

En fin de compte, vous devez arriver au point de vous laisser guider par la Connaissance. Elle vous donnera la force et la sagesse dont vous avez besoin pour avancer. Cependant, certaines préparations initiales doivent être faites. Si votre situation vous met sérieusement en danger face aux Grandes Vagues de changement, vous devez vous en occuper maintenant. N’attendez pas, sinon il est possible que vous ne puissiez pas changer de situation.

L’endroit où vous habitez, comment vous vivez, comment vous vous déplacez, votre emploi, votre santé, la quantité de soutien que vous recevez de vos relations, votre comportement et vos émotions – sont tous très importants. Juste changer sa façon de penser ne suffit pas. Il faut changer sa vie.

À ce sujet, vous allez devoir outrepasser votre conditionnement social et vos principales inclinations à la mollesse – en décevant les autres, en brisant les chaînes qui vous tiennent sur place. Le pouvoir de faire telle chose provient de votre résolution à ne pas être un esclave d’autres forces, à ne pas être tenu et entravé par des choses qui ne sont pas vraies et authentiques. Vous édifiez la force de faire cela en le faisant ; ce qui vous fera progresser.

Le Nouveau Message fournira les outils, mais vous devez les utiliser et apprendre à les employer sagement – en bâtissant les Quatre Piliers de votre vie pour contrer l’extrémisme dans des domaines de votre vie où il y a du déni ; en construisant une fondation solide ; en édifiant une forte relation avec vous-même, avec les autres, avec l’endroit où vous vivez, avec ce que vous faites, avec votre façon de penser ; en découvrant vos points forts et vos points faibles, en fortifiant les premiers et en gérant les autres. Il n’y a pas une autre voie si vous voulez devenir fort et autodéterminé face aux Grandes Vagues de changement.

Aucune sûreté et sécurité n’existent maintenant, derrière lesquelles vous pouvez vous cacher ou auxquelles vous pouvez abandonner votre force. Car quelle sécurité gagnez-vous en prétendant qu’il n’existe pas de grand défi, en vous accrochant au tout petit peu que vous possédez, en vous attachant à n’importe quoi tant que cela vous apporte une sensation temporaire de sécurité et de bien-être ? Quelle sécurité y aura-t-il ? Qu’est-ce qui échappera aux épreuves ? Qu’est-ce qui ne sera pas vulnérable aux Grandes Vagues de changement ?

Un grand nombre de gens couleront avec le bateau parce qu’ils ne veulent pas abandonner le bateau et attendent d’être secourus, alors que d’autres se sont déjà enfuis. Telle est la triste vérité de l’existence humaine, parce que dans son ensemble, l’humanité ne s’est pas fortifiée et unie suffisamment en réalité. Mais des individus y parviennent et y sont parvenus depuis toujours, et à présent, beaucoup plus doivent acquérir cette force, cette stabilité et cette concentration.

La vie vous donne des signes. Elle vous informe de ce qui vient. La Connaissance en vous vous donne des signes, en vous poussant à réagir.

Les gens utilisent la confusion pour s’y cacher, pour masquer les choses qu’ils reconnaissent mais avec lesquelles ils veulent éviter d’être, et pour ne pas agir. Ils l’utilisent comme un écran de fumée pour qu’ils ne soient pas forcés à voir, savoir et agir, et à prendre les risques et affronter le défi. C’est une dépendance en groupe. C’est un moyen d’éviter la réalité en masse.

Les masses vivent à un très bas niveau d’intégrité. Vous ne pouvez pas vous permettre une telle chose. Vous devez faire un autre choix, et si cela signifie que vous devez vous distancer de vos amis ou laisser votre famille, alors c’est ça qui est nécessaire. De telles choses ont été exigées de tous les grands saints, de tous les grands messagers et de toutes les personnes qui ont avancé pour faire de grandes et importantes choses. Dans presque tous les cas, ils ont dû rompre leurs allégeances antérieures afin d’avoir la liberté, la force et l’opportunité d’assumer une vie plus large et un service plus grand.

Ne pensez pas que votre vie n’est pas assez importante pour faire telle chose. Prêtez attention à ce que vous vous dites à ce sujet. Car de nombreuses voix se trouvent en vous, mais une seule est vraie. Il y a la voix de votre culture. Il y a la voix de votre famille et vos parents. Il y a la voix de vos amis. Il y a la voix de votre tradition religieuse, si vous en avez une. Il y a la voix de vos enseignants et d’autres personnes influentes dans votre vie. S’ajoute la voix de la Connaissance, qui communique à travers vos sentiments, vos idées et vos sensations physiques. Au bout du compte, une seule de ces voix est vraie. La Connaissance peut se manifester à travers la sagesse de vos parents, la sagesse de vos amis, la sagesse de vos enseignants, même la sagesse de votre culture, mais une telle sagesse est rare et exceptionnelle.

Prenez le temps maintenant pour être avec ceci. Arrêtez de courir indéfiniment dans tous les sens, et prenez le temps d’être avec ce message de la Grande Communauté et avec la réalité des Grandes Vagues de changement. Retirez-vous. N’en parlez pas encore à vos amis. Vous devez d’abord les prendre en considération en vous. Vous devez d’abord établir votre propre relation avec eux. N’en parlez pas lors de conversations oiseuses. Ne cherchez pas les opinions d’autres avant de connaître la vérité pour vous-même.

La discrétion est ainsi, et elle est importante. Les gens abandonnent leur certitude à travers des conversations futiles avec les autres. C’est un appel qui est lancé à vous, pour vous, non pour eux. Ils ont leur propre appel. Celui-ci est votre appel. Comment est-ce que vous y répondrez ?

Observez vous-même. Observez ce que votre mental vous communique. Écoutez les différentes voix en vous. Est-ce que vous employez la raison, l’émotion ou le consensus des autres ou de personnages d’autorité pour vous dissuader d’être avec quelque chose que vous apercevez ? De quelles manières est-ce que vous sapez votre certitude et invalidez votre propre expérience ? Employez-vous la raison ou la foi ou des présupposés ou l’autorité d’autres ou les conventions ou l’histoire – qu’est-ce que vous utilisez pour vous trahir vous-même et ce que vous expérimentez ? Il faut le savoir. Vous devez connaître vos points forts ainsi que vos faiblesses. Quant au fait de voir, savoir et agir, vous devez connaître vos inclinations.

Vous allez devoir modérer votre comportement et votre pensée. C’est faisable. Vous avez le pouvoir de le faire. Vous n’êtes pas juste un esclave de vos sentiments ou de votre conditionnement social. Vous détenez le pouvoir. Mais pour connaître ce pouvoir, il faut l’utiliser et agir par rapport à lui. Autrement, le pouvoir est juste une idée, une expérience fugace, une reconnaissance qui a lieu mais qui n’est pas encore une réalité fonctionnelle en vous.

Les Grandes Vagues sont étroitement liées à qui vous êtes et à votre raison d’être dans le monde. Mais comment est-ce que vous saurez cela sans vous y mettre, sans agir, sans vous engager à cette action ? La relation se réalise à travers la reconnaissance, à travers la résonance et à travers l’action. Telle est la vérité dans votre relation avec une personne, avec un endroit ou avec un grand ensemble d’évènements.

Vous ne pouvez pas vous tenir à l’écart et arriver à la compréhension. Vous ne verrez jamais la vérité à partir de là. Vous devez entrer dans la mêlée parce qu’il s’agit de votre vie. Vous êtes venu pour cette raison. C’est tout à fait lié à votre situation, à votre bien-être, à votre liberté, à la valeur et la qualité de votre vie et à la valeur et la qualité de vos plus précieuses relations.

C’est pourquoi Dieu vous a donné la Connaissance – pour vous guider, vous protéger et vous mener à une plus grande vie. Pour cette raison, la Connaissance est clé pour savoir si vous allez répondre aux Grandes Vagues, et elle détient la clé de la sagesse, la signification et la valeur de votre réponse.

Vous devez être disposé à faire des choses que les autres ne font pas. Vous devez avoir la volonté de voir des choses que les autres ne voient pas, de savoir des choses que les autres ne savent pas et d’agir là où les autres n’agissent pas. Car en vérité, parmi toutes les personnes que vous connaissez, vous pouvez être la seule ou une parmi un très petit nombre qui font quelque chose pour répondre et se préparer aux Grandes Vagues. De cette façon, la Connaissance est fortifiée en vous.

Les êtres humains ne sont pas des troupeaux de bovins ou des troupeaux de moutons même s’ils ont tellement de façons de se comporter ainsi. Néanmoins leur réalité est différente. Pour acquérir la force d’agir de façon différente, vous devez adopter cette force et agir par rapport à elle. Il n’y a pas d’autre façon de connaître sa réalité et sa valeur pour vous.

La vie vous offre à présent la parfaite motivation pour faire cela. Vous ne vivez plus dans des conditions de tranquillité où on n’exige rien de vous. Au contraire, vous vivez dans des circonstances de plus en plus exigeantes, et la vie vous demande beaucoup. Quelle est la chose la plus importante que la vie vous demande ? Pour répondre à cette question, ne regardez pas seulement en vous, mais regardez aussi au-delà de votre personne afin de voir ce qui est en train de mijoter à l’horizon. Les évènements auront lieu que vous y soyez préparé ou non. Vos souhaits ne les feront pas disparaître. Ils se dérouleront indépendamment de votre état d’esprit ou de votre état de conscience.

Les Grandes Vagues de changement viennent. Elles se développent. Elles émergent à l’horizon. Elles touchent déjà des millions de personnes dans le monde. Que ferez-vous maintenant ? Qu’est-ce que vous suivrez ? Quelle voix intérieure est-ce que vous suivrez ? Quelle sagesse outre vous-même écouterez-vous ? Combien de courage rassemblerez-vous ? Jusqu’où irez-vous dans votre préparation ? Dans quelle mesure prendrez-vous la situation au sérieux ? Dans quelle mesure est-ce que vous vous compromettrez afin de satisfaire les intentions ou les attentes des autres ?

Vous êtes le seul à pouvoir répondre à ces questions. Ici on vous offre le don de la conscience. Ce don vous est donné avec amour et respect. Dieu honore la grande force en vous, une grande force que vous commencez juste à découvrir. Dieu honore votre majeure raison d’être dans le monde, une raison d’être que vous commencez juste à discerner et à découvrir. Dieu vous donne un grand avantage en vous prévenant – c’est à vous de discerner et d’accepter ou de rejeter cet avertissement.

C’est le cadeau que Dieu vous donne. Et vous devez vous donner ce cadeau. Vous devez donner ce cadeau à vos enfants, vos amis, votre famille et tous ceux qui ont le pouvoir et l’intelligence d’écouter.

Vous devez préparer vos enfants, car ils vivront dans un monde de changements et de difficultés en perpétuelle croissance. Vous ne les fortifiez pas en leur disant ce qui vient, mais en fortifiant leur connexion à la Connaissance, en leur enseignant la différence entre l’imaginaire et le réel, en les aidant à discerner la nature de leurs propres forces et faiblesses, en partageant avec eux la sagesse que vous avez apprise dans la vie et en leur montrant comment ils peuvent acquérir plus de sagesse à travers les expériences des autres.

Ceci constitue un énorme cadeau à vos enfants. Mais votre plus grand cadeau leur est offert à travers la démonstration – l’intégrité et la qualité de vie que vous déterminez et que vous choisissez, et la façon avec laquelle vous répondez aux exigences de la vie. Cela constitue votre plus grand cadeau à vos enfants. Si vous êtes faible et vous vous compromettez, alors vous leur enseignerez ces choses. Si vous vous dupez, alors vous leur enseignerez cela. Si vous capitulez devant les attentes des autres, alors vous leur enseignerez cela.

Or si vous pouvez vraiment voir, si vous pouvez vraiment savoir et si vous pouvez vraiment agir, alors vous leur enseignerez ces choses. Si vous reconnaissez que la vie change et est en mouvement et que vous devez changer et vous mouvoir avec elle, alors vous leur enseignerez cela. Si vous pouvez expérimenter le pouvoir et la présence de la Connaissance en vous, et l’exprimer et agir en conséquence, alors vous leur enseignerez cela. Ils comptent sur vous pour leur enseigner soit la sagesse soit la folie, comment se respecter ou comment se duper. Vous êtes un chef à ce sujet.

D’autres personnes dans votre vie se tournent aussi vers vous pour voir ce que vous pouvez leur enseigner. L’inspiration que vous donnerez aux autres se produira à travers votre démonstration provenant de la Connaissance, provenant de la sagesse, provenant de votre vision, votre savoir et vos actions. Et cette inspiration sera extrêmement importante.

Le Créateur de toute la vie aime l’humanité et lui a donné le pouvoir et la présence de la Connaissance ; et il lui a donné une Présence Angélique qui surveille le monde et offre l’orientation et des conseils à ceux qui commencent à répondre à la présence de la Connaissance en eux. Vous n’arrivez pas à comprendre cela intellectuellement, mais cela fait déjà partie de votre expérience.

Vous devez placer votre foi dans la force que Dieu a placée en vous et dans la force et l’intégrité que Dieu a placées dans les autres. Concentrez-vous sur ceux qui peuvent répondre et non pas sur ceux qui ne le peuvent pas. Donnez à ceux qui sont capables de recevoir le cadeau et de le partager avec d’autres. Encouragez ceux qui sont en train de réagir, au lieu d’essayer de persuader ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas réagir. Rassemblez autour de vous ceux qui sont forts et qui s’aperçoivent de la nécessité de se fortifier. Ne dépensez pas du temps et de l’énergie en essayant de persuader quelqu’un qui ne peut ou ne veut pas réagir. Vous gaspillerez seulement votre vitalité ainsi, alors que vous devez la faire valoir maintenant.

L’humanité sera menée par ceux qui sont forts avec la Connaissance et par ceux qui reconnaissent l’importance de leur intégrité et la valeur de leurs véritables relations. Celui qui arrive à faire cela est un leader – au sein de sa famille, dans son cercle d’amis, dans sa sphère d’influence, même au sein du leadership des religions et des gouvernements.

À présent, votre tâche consiste à vous préparer et à vous fortifier avec la Connaissance. Maintenez votre attention sur cette tâche. Ne vous préoccupez pas trop pour les autres. Ne vous laissez pas décourager par le manque de réponse de la part des personnes qui vous entourent. Vous devez concentrer toute votre attention sur ce que vous devez faire. Vous allez avoir besoin de toute votre force pour le faire.

Ne vous plaignez pas du monde. Ne soyez pas trop critique envers les autres, car face aux Grandes Vagues de changement, bien des gens deviendront encore plus insensés et se duperont encore plus. Ils agiront de façon encore plus déraisonnable. Mais vous devez concentrer votre attention sur ce qui est devant vous, pour voir, savoir et agir. Si les autres s’enfoncent, vous devez vous soulever. Si les autres échouent, vous devez réussir.

Cela sera alors votre cadeau aux autres. Vous donnerez cette force aux autres au fur et à mesure que vous la gagnez. Ainsi vous commencez à réaliser une plus grande raison d’être et une plus grande destinée pour lesquelles vous êtes dans le monde. Car vous avez votre contribution spécifique qui attend sa découverte, et après se trouvent le pouvoir et la présence de la Connaissance. Recevez ce pouvoir, exprimez ce pouvoir et encouragez ce pouvoir dans les autres. Enseignez à vos enfants le pouvoir et la présence de la Connaissance en eux et les grands dangers de la duperie de soi et de la manipulation sociale.

Si vous réussissez cela, vous verrez que les Grandes Vagues de changement représentent en effet un grand appel, même si elles sont extrêmement dangereuses et ont énormément de conséquences. Il s’agit d’un grand appel pour l’émergence de la Connaissance et d’un grand appel pour que les gens réagissent, se fortifient et s’unissent – afin de cesser leurs conflits infinis entre eux, s’unir pour protéger le monde, préserver la grandeur au sein de la famille humaine et poser les fondements pour un plus grand avenir et une nouvelle direction, une nouvelle voie de l’avant pour l’humanité.

Vous vivez dans une époque de grandeur. Elle fait appel à la grandeur que vous avez amenée de votre Ancien Foyer dans le monde – un pouvoir et une présence que vous devez désormais expérimenter pour vous-même.