Tel que reçu par Marshall Vian Summers,

le 3 Juin 2008,

à Boulder, Colorado

Note aux lecteurs :
Cette traduction a été fournie à la Society par des étudiants du Nouveau Message qui se sont portés volontaires pour traduire le texte original en anglais. Nous rendons cette traduction publique sous cette forme perfectible pour que les gens aient une chance de découvrir une portion du Nouveau Message dans leur propre langue.

Aujourd’hui dans le monde, de plus en plus de personnes ressentent que de grands changements viennent, et plus encore, elles ont commencé à répondre à des messages de la Connaissance, l’intelligence profonde en elles qui leur dit de faire certaines choses, d’effectuer certains ajustements ou certains changements dans leur vie et d’agir de certaines façons.

Cependant, un grand nombre de ces personnes n’ont pas été capables de répondre. Elles ressentent l’alerte du message ou peut-être voient-elles les signes, mais cela ne les incite pas à agir. Elles reconnaissent le besoin. Elles reconnaissent la possibilité d’un danger. Mais elles n’ont pas répondu. Elles n’ont rien entrepris pour répondre à cela.

Ceci illustre deux problèmes. Le premier est que la Connaissance n’est pas encore assez forte au sein de l’individu pour le faire bouger. La Connaissance est en fait assez forte, mais la personne n’a pas une connexion assez forte à celle-ci pour en ressentir l’urgence et le mouvement en elle. C’est comme une voix lointaine, une image fugace ou une émotion passagère, comme si la Connaissance communiquait avec cette personne, mais de très loin, à travers un grand mur épais. La Connaissance est puissante en elle, mais la personne n’est pas encore capable d’y répondre.

Cette incapacité à répondre, ou, pourrait-on dire, cette ir-respons-abilité, constitue un problème fondamental. C’est la raison pour laquelle l’étude des Pas vers la Connaissance contient un processus de construction d’un pont entre votre mental qui pense, votre intellect, qui a été tellement formulé par le conditionnement social et les expériences passées, et l’esprit profond de la Connaissance, que Dieu a créé, qui est au-delà de la portée du conditionnement social et qui ne peut être manipulé ou modifié par aucune force de ce monde ni d’ailleurs.

La construction de ce pont est très importante parce que beaucoup de gens verront les signes, ils ressentiront les signes en eux, ils verront les signes dans le monde, mais ils ne répondront pas. Peut-être secoueront-ils la tête et diront-ils : « Oh, ceci est inquiétant ». Peut-être diront-ils à leurs amis : « J’ai pensé à quelque chose qui m’inquiète aujourd’hui », ou « Je vois que quelque chose est en train de se passer dans le monde et cela pourrait rendre les choses très difficiles ». Ils répondent, mais pas au niveau de l’action. Ces signes engendrent en eux une préoccupation. Ils éveillent des soupçons. Ils avertissent l’individu, mais l’individu n’est pas encore vraiment capable de répondre.

Ainsi, pendant que l’individu est en train de prendre conscience de ces signes, il continue simplement à faire ce qu’il a toujours fait, en menant sa vie quotidienne comme si rien ne s’était passé. Oui, il éprouve une inquiétude croissante. Oui, il sent bien que de grands changements et de grandes difficultés s’approchent. Oui, il peut être au courant de certains domaines spécifiques dans lesquels des difficultés sont déjà en train d’apparaître. Mais il ne répond pas d’une manière qui fera bouger sa vie.

Les signes ne vous sont pas seulement donnés pour votre édification ou juste pour vous divertir, ou simplement pour sonner l’alarme ou inquiéter. Ils sont donnés afin de vous instruire et, dans de nombreux cas, pour vous pousser à agir de certaines façons. Mais vous devez ressentir ces messages. Ils ne peuvent pas être de petites images lointaines ou des émotions fugaces ou des pensées passagères. Vous devez vous engager plus intensément avec eux pour recevoir l’instruction qu’ils renferment.

Le monde lui-même vous dira ce qui vient si vous savez comment le lire et comment discerner ses signes et ses messages. Vous faites cela sans projeter les pensées, les fantasmes ou les peurs qui vous sont propres. Vous regardez simplement et vous écoutez, et l’image se forme pièce par pièce. Mais pour avoir cette clarté d’esprit, vous devez regarder sans tirer de conclusions, sans essayer de relier les choses entre elles, sans essayer de rendre les choses simples et compréhensibles. Au lieu de cela, comme lorsque vous faites un puzzle, vous laissez les morceaux émerger et s’emboîter.

Cela s’appelle voir. La plupart des gens ne voient pas parce qu’ils ne mettent pas l’accent sur cela quand ils regardent. Étant impatients, ils veulent des conclusions. Ils veulent des solutions. Ils veulent des réponses. Ils veulent comprendre tout de suite. Ils veulent que l’image soit évidente tout de suite – évidente et compréhensible. Ils n’attendent pas patiemment et ne regardent pas de façon à ce que les signes les informent, en laissant l’image devenir claire, sans leur interférence. Cela s’appelle voir.

C’est la même chose avec l’écoute. Vous entendez certaines choses, mais au lieu d’en tirer des conclusions ou de les utiliser pour renforcer vos suppositions et vos croyances actuelles, vous les laisser simplement demeurer dans votre mental – les laissant se développer. Laissez-les vous instruire au lieu d’essayer de les utiliser pour fortifier vos propres idées ou votre propre position.

Certes, tout cela exige de l’humilité, ainsi que la volonté et l’engagement nécessaires pour mettre de côté les suppositions, les préjugés, les idées préconçues et ainsi de suite. Pour véritablement voir et entendre, vous devez adopter cette approche. Mais vous devez regarder sincèrement, et vous devez écouter sincèrement. Vous devez vous engager à voir et entendre. Il ne s’agit pas d’une activité banale que vous faites de temps à autre. Il ne s’agit pas de quelque chose que vous faites périodiquement, juste pour jeter un coup d’œil ou tendre l’oreille. C’est ce que font les animaux. Ils sont toujours à regarder et à écouter, car il y a du danger, et ils sont équipés pour y répondre, sans quoi ils ne pourraient pas survivre.

Il y a maintenant un danger croissant pour toute l’humanité, et la nature vous a équipé pour y répondre, et vous devez y répondre afin de survivre. Pourtant, les gens ne regardent pas et n’écoutent pas. Ils s’occupent de leurs affaires sans regarder au-delà de l’horizon, sans écouter les signes du monde. Et s’ils entendent quelque chose, ils l’écartent, ou en discutent avec leurs amis, ou l’utilisent pour renforcer une attitude ou un jugement qu’ils ont vis-à-vis d’une autre personne ; et ainsi ils ne reçoivent pas le message. Ils ne sont pas capables de recevoir l’instruction qui leur donnerait une indication sur ce qu’ils doivent faire.

Si les gens voient et entendent, mais n’agissent pas, alors ils n’ont pas vraiment vu. Ils n’ont pas vraiment entendu. Rien de cela n’a traversé l’intellect pour atteindre une partie plus profonde en eux. Ils ne répondent pas vraiment, et ainsi ils ne sont pas vraiment responsables.

Pour vous préparer aux Grandes Vagues de changement, vous aurez à entreprendre de nombreuses actions. Certaines d’entre elles sembleront très illogiques sur le moment. Vous n’arriverez pas à les justifier ou à les expliquer aux autres. Mais vous devrez quand même les entreprendre, car la Connaissance en vous, la profonde intelligence en vous, vous pousse à le faire. Vous pouvez répondre à cela si votre connexion à la Connaissance est en train de se renforcer. Elle n’est plus désormais une petite voix ou une image fugace ou un moment de prise de conscience. Elle est maintenant quelque chose qui émerge en vous comme une profonde conviction, comme une préoccupation ou un besoin persistants. Vous ne pouvez désormais plus l’ignorer, la nier ou la repousser si facilement, car elle réclame maintenant votre attention.

Pour commencer, vous devez apprendre à entrer dans la quiétude et à devenir observateur – en regardant sans juger, en regardant sans tirer de conclusions, en étant à l’affût des signes. Les signes ne sont pas partout, mais ils sont suffisamment abondants pour que, si vous êtes observateur et que vous vous appliquez à observer au cours de votre journée, vous commenciez alors à apercevoir certaines choses, et celles-ci ressortiront de tout le reste. Elles ressortiront. Elles vous feront plus d’impression que ces genres de choses habituellement fascinantes ou dérangeantes dont vous pouvez entendre parler ou que vous pouvez lire. Elles vous marqueront à un niveau plus profond. Prêtez attention. Notez-les. Gardez-en une trace avec la date, l’heure et l’endroit, afin que vous puissiez commencer à rassembler les pièces du puzzle.

Vous devriez regarder plus et réfléchir moins, écouter plus et parler moins, observer les autres sans condamnation ni jugement, en mettant de côté vos habitudes de juger et d’évaluer afin de pouvoir écouter. Souvenez-vous, les oiseaux dans les airs et les animaux dans les champs sont toujours en train d’écouter et de regarder, aux aguets. Ils sont obligés de prêter attention.

L’humanité, qui, depuis si longtemps, s’est adonnée à ses grands excès, ses grands conflits, ses grandes obsessions et ses grandes addictions, doit à présent écouter, observer et prêter attention, sans essayer de faussement se fortifier et sans essayer d’assombrir toute chose et d’y projeter sa peur. L’heure est venue d’écouter, de prêter attention. C’est chose étrange que la créature la plus intelligente dans le monde, l’être humain, fonctionne et agisse de la façon la moins intelligente.

Par conséquent, Dieu doit donner un grand avertissement. Et l’avertissement doit être donné avec compassion, mais aussi avec force et clarté car les gens sont habitués à ne pas regarder, à ne pas écouter et à ne pas prêter attention. Ils ne savent pas comment discerner les signes du monde ni les signes de la Connaissance en eux. Et ils ne sont pas assez proches de la Connaissance en eux pour ressentir le mouvement de la Connaissance en eux – la Connaissance qui les pousse à faire quelque chose, à agir ou à changer leurs activités de façon spécifique.

Les gens pensent que, pour se préparer aux difficultés, il suffit de se fortifier de l’extérieur. On stocke de la nourriture dans la maison ou on essaye d’adopter une position plus défensive. Ou, dans des cas extrêmes, on agit comme si on était sur le point d’entrer en guerre, et on déménage vers un endroit éloigné loin dans la campagne, on s’arme, et on regarde tout avec crainte.

Mais ceci est idiot, car la préparation intérieure est plus importante que la préparation extérieure. Car vous ne savez pas encore à quoi vous vous préparez. Vous ne pouvez pas prédire comment les choses se dérouleront. Et comme vous êtes ici pour servir l’humanité plutôt que pour fuir l’humanité, vous ne vous engagez vraiment pas avec la vérité de votre vie si vous essayez simplement de mettre en place plus de sécurité pour vous-même. Et quelle que soit la sécurité que vous mettez en place pour vous-même, vous serez toujours dans l’insécurité face aux Grandes Vagues de changement.

Vous ne pouvez pas vous enfuir et vous cacher sous un rocher. Vous allez avoir besoin de l’aide d’autres personnes. Vous allez avoir besoin de partager vos talents et vos compétences. Vous allez avoir besoin des talents et des compétences des autres. Vous allez avoir besoin de relations qui ont un sens, sinon vous n’y arriverez pas. Vous enfuir dans un endroit éloigné est extrêmement stupide et extrêmement dangereux.

Voici pourquoi la préparation intérieure est essentielle. Si vous ne savez pas comment lire les signes du monde, vous ne saurez pas que faire dans des circonstances changeantes. Vous agirez à partir de la peur ou de l’agressivité, ou vous vous fierez à des choses auxquelles vous ne devez pas vous fier, ou vous vous en remettrez à des personnes qui ne feront que vous conduire vers de plus grands dangers, ou vous vous abandonnerez à des convictions politiques qui en elles-mêmes constituent un péril. Si vous ne pouvez pas voir et si vous ne pouvez pas savoir, vous ne saurez pas ce qu’il faut faire, et vous suivrez d’autres personnes qui prétendent savoir ce qu’il faut faire, mais qui, dans la plupart des cas, vous conduiront vers plus de danger.

Dieu vous a donné une réponse. Cependant, vous devez arriver à connaître la réponse, à vivre avec la réponse et à appliquer la réponse sans la changer, sans la nier, sans essayer de la rattacher à d’autres choses. Vous devez vivre avec elle avec humilité et patience, mais aussi avec engagement et persévérance.

Si vous vous fortifiez et si vous ne faites que cela à l’extérieur, d’autres viendront s’emparer de ce que vous possédez. Si vous vous contentez de stocker de la nourriture et d’autres nécessités, et que vous ne faites que cela, alors d’autres personnes viendront prendre ce que vous avez. Il n’y a nulle part où courir se cacher, voyez-vous. Et lorsque vous arriverez finalement à prendre conscience de cela, vous reconnaîtrez que vous n’avez pas de réponse ; et peut-être qu’alors, et alors seulement, vous vous tournerez vers la Connaissance. Vous prierez Dieu pour qu’il vous guide. Vous prierez Dieu pour qu’il vous aide. Vous prierez Dieu pour qu’il vous délivre. Et peut-être votre mental sera-t-il ouvert et réaliserez-vous que sans réelle certitude intérieure, la certitude que la Connaissance peut apporter, vous n’avez aucun avantage. Vous n’avez aucune sécurité. Vous n’avez aucune clarté ni aucune direction certaine.

Cette capacité à voir, à savoir et à ressentir le mouvement de la Connaissance – à recevoir les instructions de la Connaissance qui est en vous et des signes du monde qui vous pousseront à agir ou à reconsidérer vos actions, vos comportements, vos buts et vos objectifs – tel est le véritable tournant.

Aujourd’hui, un nombre croissant de personnes – de très nombreuses personnes – s’inquiètent de ce qui pourrait se passer ensuite. Elles sont sincèrement préoccupées, mais elles ne bougent pas. Elles ne se meuvent pas avec la Connaissance. Elles ne se préparent pas aux Grandes Vagues de changement. Elles sont seulement préoccupées. Que faudra-t-il pour les amener à vraiment agir, à vraiment changer le cap de leur vie, à vraiment changer leurs objectifs ? Que faudra-t-il ?

Si elles peuvent recevoir l’instruction de la Connaissance et répondre à ce niveau, elles pourront se préparer à l’avance aux Grandes Vagues de changement. Elles auront le temps de se préparer et d’effectuer les changements et les ajustements parfois difficiles qui seront requis afin qu’elles se repositionnent – pour acquérir une position plus forte, pour se mettre hors de danger, pour réduire leur vulnérabilité et ainsi accroître leurs possibilités d’ être au service des autres.

Mais si elles attendent que la nécessité de changer devienne accablante, ce sera trop tard. Alors tout le monde paniquera. Comme un troupeau de bêtes dans les champs, les gens paniqueront. Ils courront dans toutes les directions. Ils agiront sans aucune certitude ni raison. Leurs actions seront désespérées.

Si vous attendez que les signes soient accablants, il sera trop tard pour que vous vous prépariez avec sagesse. Alors votre position sera intenable. Alors vous serez dans une position d’impuissance et de vulnérabilité extrêmes. Alors vous n’aurez que très peu d’options. Il n’y aura pas de nourriture dans les rayons des magasins. Les banques seront fermées. Les gens seront dans la panique. Il n’en faut pas beaucoup pour créer une telle panique.

Mieux vaut ne pas vous trouver dans une telle position. Vous devez agir avant que les autres agissent. Vous devez vous préparer avant que les autres se préparent. Vous devez vous baser sur la force de la Connaissance en vous et sur les signes provenant du monde, et non pas sur un consensus avec les autres. Car lorsque tous seront d’accord sur le fait que les Grandes Vagues de changement sont sur eux, il sera trop tard pour se préparer. Vous devez avoir cette force et cette intégrité.

Comme il a été mentionné au début, il y a deux problèmes qui peuvent entraver votre capacité à répondre au mouvement de la Connaissance. Le premier est simplement l’incapacité à répondre, parce que votre conscience de la Connaissance et votre connexion à la Connaissance ne sont pas encore assez fortes pour que vous ressentiez son mouvement dans votre vie, et pour que vous receviez ses messages et que vous agissiez en fonction d’eux.

Le second problème réside dans vos obligations et vos engagements envers les autres personnes. Cela représente un large éventail de situations. Chacune est un peu différente des autres. Mais cela soulève de sérieux problèmes pour nombre de personnes, qui peuvent avoir un membre de leur famille qui a de grands soucis ou de graves difficultés, et aux besoins desquels elles se sentent obligées et responsables de subvenir. Alors, comment doit-on aborder cela ? Quelles sont ici les lignes directrices ? Comment doit-on procéder ? Comme chaque situation est plus ou moins unique, les lignes directrices sont très générales et très larges, mais il y a certaines choses que vous devez savoir dès le départ.

Dans la vie, votre responsabilité première est envers la Connaissance car il s’agit de votre responsabilité envers Dieu. Il s’agit de la responsabilité de suivre votre conscience – de suivre votre conscience plutôt que vos idées, vos croyances, vos compromis avec les autres ; plutôt que votre désir pour les plaisirs et votre peur de la souffrance ; plutôt que votre acquisition de richesses et votre peur de la pauvreté – plus que tout autre chose. Telle est votre responsabilité première.

À présent, afin que cela devienne une réalité fonctionnelle pour vous, c’est quelque chose qui devra être appliqué en de nombreuses situations au fil du temps, et pour cette raison vous avez besoin de temps pour vous préparer. Vous ne voulez pas vous retrouver sur la plage au moment où les Grandes Vagues arriveront.

Cependant, il y a aussi le problème des relations de dépendance. Cela représente des situations très diverses, mais au-delà de la première directive selon laquelle votre responsabilité première est envers la Connaissance, il y a aussi d’autres dispositions et d’autres circonstances. Vous avez la responsabilité d’élever vos enfants jusqu’à l’âge adulte. Vous ne pouvez pas les abandonner. Vous devez rester avec eux. Vous ne devez vous séparer d’eux que dans une situation très extrême, s’ils sont vraiment autodestructeurs et ingérables. Mais cela ne s’appliquerait que lors des derniers stades de leur développement, et il ne s’agirait que d’une véritable exception à la règle.

Si vous avez des parents qui ne peuvent pas se prendre en charge, alors dans certaines situations, vous devrez subvenir à leurs besoins, et cela deviendrait alors votre responsabilité. Cela sera certainement le cas pour beaucoup de gens. Ne pensez pas que, dans l’avenir, le gouvernement ou les systèmes de soins pourront subvenir aux besoins des personnes âgées et que vous n’aurez aucune responsabilité à ce sujet. Beaucoup de gens y seront confrontés, et cela devra faire partie de leur préparation.

Ensuite, il y a les situations où vous devez vraiment servir une autre personne. Vous êtes là pour servir cette personne. Et vous devez prendre soin d’elle. En général, il s’agit de personnes qui sont gravement handicapées, et vous ressentirez que vous avez un engagement envers cette personne. Et même si cela s’avère difficile et parfois extrêmement éprouvant, vous saurez que vous devez rester avec elle. Ce sera clair.

Cependant, dans nombre d’autres cas, la situation est différente. Si vous êtes dans une relation avec une personne qui n’est pas disposée à se préparer aux Grandes Vagues de changement, ou qui vous dénigre dans votre tentative de vous préparer, alors vous devrez peut-être bien la quitter et la quitter rapidement, car elle vous empêche d’avancer. Elle vous retient en arrière. Elle sape votre progrès. Elle est en train de vous dénigrer, ainsi que votre relation avec la Connaissance. Vous devrez ici couper le cordon et laisser les gens partir – sans hostilité, mais avec la certitude que vous ne pouvez pas avancer ensemble.

Si vous avez un conjoint ou une relation sérieuse avec quelqu’un qui est mentalement perturbé ou qui, d’une manière ou d’une autre, est dysfonctionnel, c’est la Connaissance qui décidera si vous resterez avec cette personne ou non. Mais vous devez être préparé à la quitter si cela devient nécessaire – pour vous protéger, pour protéger vos enfants ou pour protéger vos parents vieillissants, en fonction de vos responsabilités. Il est inapproprié de vous laisser tirer vers le bas par quelqu’un qui ne veut pas ou ne peut pas avancer dans la vie.

Pour grand nombre de gens, cela représente leur premier grand seuil parce qu’il s’agit d’un obstacle tellement énorme. Il entrave actuellement leur vie ou peut-être l’entrave-t-il déjà depuis longtemps, ils sont alors immédiatement confrontés à ce problème en devenant étudiant de la Connaissance. « Il y a cette personne dans ma vie à laquelle je suis attaché, mais nous ne sommes pas unis. Nous ne sommes pas ensemble. Et nous avons établi une sorte de dépendance mutuelle qui n’est pas saine ».

Dans la plupart des cas, vous devez vous libérer de ce genre de situation. Il n’y a que si la Connaissance, la vérité profonde en vous, en fait une exception que vous devez en faire une exception. Vous ne pouvez pas avancer si vous êtes retenu en arrière par d’autres personnes. Vous ne pouvez pas gravir la montagne si vous restez en arrière pour d’autres personnes – pour les rendre capables, pour les soutenir ; en essayant de les convaincre, de les persuader, de leur enseigner ou de les changer. Vous devez couper le cordon. La vie l’exige. La Connaissance l’exige. Vous savez que c’est la vérité. Et faire cela, même si c’est difficile, vous rendra plus fort, développera votre intégrité et vous rendra votre confiance en vous.

Si certaines personnes se sont engagées dans une voie vouée à l’échec, vous devez les laisser échouer. Vous ne pouvez pas les retenir. Vous devez les laisser suivre leur chemin dans la vie. Vous n’êtes pas responsable d’eux. Il n’y a que s’il s’agit de vos enfants ou de vos parents âgés qu’il y a une exception à cela. Mais même dans ce cas, des exceptions doivent parfois être faites dans des situations extrêmes.

Si votre responsabilité première est envers la Connaissance, alors vous êtes libre. Mais la liberté doit être méritée. La liberté doit être gagnée. Vous devez surmonter les autres tendances de votre mental – la culpabilité, l’obligation, la condamnation des autres, le besoin d’être approuvé, le besoin de sécurité financière, le besoin de reconnaissance sociale. Ces choses-là doivent maintenant être surmontées comme si vous étiez aux prises avec des forces ennemies. Elles doivent être surmontées en vous-même. Vous ne pouvez pas tout avoir. Vous ne pouvez pas rester là où vous êtes et en même temps avancer. Vous ne pouvez pas gagner l’approbation des autres et suivre la Connaissance en vous.

Vous pouvez louer Dieu. Vous pouvez vénérer Dieu. Vous pouvez vous mettre à genoux. Vous pouvez vous prosterner au temple. Mais si vous ne menez pas à bien ce que Dieu vous a donné à faire, alors vous n’êtes pas en train d’honorer Dieu. Vous n’êtes pas en train d’apprécier Dieu. Et vous n’êtes pas en train d’accomplir ce que Dieu vous a envoyé faire ici, et qui sera dans la plupart des cas très différent de vos idées sur la vie et de vos notions d’accomplissement et de bonheur.

Vous devez accepter que vous ne connaissez pas votre but supérieur et abandonner toute tentative de deviner ce qu’il pourrait bien être. Il vaut mieux avoir un esprit ouvert et avancer qu’entretenir de grandes conclusions.

La véritable question sur la préparation aux Grandes Vagues est de savoir si vous êtes capable de les voir, de les entendre et de les ressentir, et si vous êtes capable de faire les nombreux pas que la préparation peut exiger. Il n’y a rien d’autre qui importe – votre point de vue politique, votre position sociale, votre estime de vous-même, vos intérêts, vos passe-temps, vos amis, vos relations, vos talents, vos compétences. Si vous ne pouvez pas voir, savoir et répondre, aucune de ces choses ne vous aidera.

Vous entrez dans une époque de grande incertitude. Les choses vont changer de plus en plus, et parfois de façon très imprévisible. La Connaissance vous meut à présent, mais vous devez répondre à la Connaissance pour ressentir ce que vous devez faire. Ce livre fournit une série de «recommandations». Elles vous amèneront très loin si vous pouvez les suivre. Au-delà de celles-ci, vous devez devenir un étudiant de la Connaissance, apprendre la Voie de la Connaissance et suivre le pouvoir et la présence de la Connaissance en vous et en les autres.

Cependant, vous devez être libre de répondre à la Connaissance et de vous mouvoir avec la Connaissance. Aucune idée, aucune croyance, aucun engagement envers les autres et aucune autre obligation ne devrait faire obstacle à cela. Peut-être penserez-vous que vous êtes égoïste et égocentrique, et les autres vous accuseront peut-être d’être égoïste et égocentrique. Mais si vos actions sont sincères, alors vous êtes vraiment en train de servir Dieu. Vous mettez en œuvre les instructions que Dieu vous fournit, et vous le faites de telle façon que vous ne les compromettez pas pour satisfaire les besoins, les attentes ou l’approbation des autres. Il sera ici dur de gagner votre liberté de suivre le mouvement de la Connaissance. Ne pensez pas que cela sera facile, ou vous sous-estimerez l’opposition et vous surestimerez vos chances de réussite.

Dieu vous a donné le pouvoir et la présence de la Connaissance. Vous pouvez demander à Dieu des miracles. Vous pouvez demander à Dieu de vous sauver sur votre bateau qui sombre. Vous pouvez prier pour toutes sortes de chose. Mais si vous ne pouvez pas répondre à ce que Dieu vous a donné, alors, en vérité, vos prières et vos invocations sont malhonnêtes. Elles proviennent de l’ignorance, de l’arrogance et de la sottise. Dieu ne vous punira pas, mais vous vous exposerez au danger, et vous serez confronté à une diminution continue de vos options et de vos opportunités.

La raison d’être du Nouveau Message est de vous conseiller, de vous avertir, de vous encourager et de vous préparer. Ce à quoi il vous prépare est quelque chose de très différent de ce dont vous avez fait l’expérience auparavant, et à une plus grande échelle – à une échelle si grande que vous auriez peine à l’imaginer.

Si vous pensez qu’il s’agit seulement d’une menace, si vous pensez qu’il ne s’agit que d’une prédiction de ténèbres et de catastrophes, alors vous ne reconnaissez pas le cadeau d’amour qu’il constitue réellement, et vous n’êtes pas encore réceptif au Grand Pouvoir, ni responsable envers ce Grand Pouvoir qui réside en vous et que Dieu a placé là pour vous guider, pour vous bénir et pour vous préparer.

Le temps est maintenant venu de regarder, d’apprendre, d’écouter et de suivre. Regardez le monde. Écoutez ses signes. Apprenez ce qu’il vous enseigne et vous communique sur ce qui vient. Commencez à préparer votre vie, à simplifier votre vie, à débarrasser votre vie de ses fardeaux. Chacun peut faire cela dès maintenant. Simplifiez votre vie. Tout ce qui n’est pas nécessaire – vos possessions, vos obligations, vos propriétés, même les relations qui ne sont pas essentielles pour vous – ne fait que vous prendre de l’énergie, vous voler votre motivation, vous distraire, occuper votre temps, détourner votre attention du monde et de votre situation. Vous ne verrez pas les signes d’alerte avant que des évènements difficiles et dangereux ne se produisent si votre esprit est obnubilé par tout le reste.

Aussi doit-il y avoir dès le départ une simplification et une clarification. Votre relation avec les choses, les personnes ou les lieux qui ne sont pas essentiels ou qui sont contre-productifs, vous dépossèdera de toute vision, de toute énergie, de toute raison d’être et de tout sens que vous pourriez avoir. Vous pouvez commencer par vos possessions, et ensuite vous devrez réexaminer vos relations, vos activités et vos obligations. Libérez votre temps. Libérez votre énergie afin de commencer à vous préparer aux Grandes Vagues de changement, car elles exigeront de vous une concentration et un courage considérables.

Il y a tant de gens qui vivent là où ils ne devraient pas vivre, et qui se sont engagés dans des choses dans lesquelles ils ne devraient pas être engagés. Les riches perdent leur temps et gâchent leur vie dans des activités et des acquisitions dénuées de sens – gaspillant les grandes ressources qu’ils possèdent et qui pourraient être mises au service du monde et des autres, s’adonnant à leurs addictions, à leurs intempérances et à leurs plaisirs au prix de l’essentiel et du sens de leur vie. De bien des façons, ils sont plus pitoyables que les gens plus pauvres, car ils montrent le véritable gaspillage et la véritable insolence que l’humanité a engendrés pour son malheur par sa destruction du monde, de ses ressources et par l’épuisement de son patrimoine naturel.

Vous devez commencer par l’Évaluation Profonde, et cette évaluation s’appliquera à tout dans votre vie.