Tel que révélé à
Marshall Vian Summers
le 1er janvier 1989
à Albany, New York

À propos de ce texte

Ce que vous lisez dans ce texte est la transcription de la voix originale de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

La Connaissance est fabuleuse et elle revêt de nombreux aspects ⁠; il est donc nécessaire de l’aborder sous différents angles. Tout d’abord, vous devez avoir un aperçu de sa réalité et de sa fonction. La Connaissance est votre moi authentique, votre être véritable, votre existence réelle au-delà des environnements physique et mental. C’est la partie de vous-même encore rattachée à Dieu. Elle couvre à la fois votre vie mentale et votre vie physique, le royaume de la pensée et celui de l’action. Voilà pour sa réalité. Elle a aussi une fonction et, à cet égard, elle représente le pouvoir spirituel. Vous pouvez en faire l’expérience directement par le biais de votre guidance intérieure. C’est un pouvoir spirituel que vous portez en vous.

La Connaissance en vous est reliée à la Connaissance chez les autres humains ⁠; en elle, la séparation n’existe pas. Il est impossible de parler de diverses Connaissances ⁠: la vôtre, la leur, etc. Il peut y avoir votre évaluation par opposition à leur évaluation ou votre compréhension par opposition à la leur, mais la Connaissance en soi est absolument uniforme chez tous les individus. C’est cette partie déjà intrinsèquement et totalement reliée à tous les humains. La Connaissance a une fonction parce qu’elle a une mission dans le monde. Mais au-delà de cette fonction, elle est pure expérience, éternelle et complète.

Tous les moyens, toutes les voies qui assurent votre avancement spirituel, votre développement mental et votre réalisation physique passent par la Connaissance, en vertu de sa raison d’être. La Connaissance est ce Mental supérieur qui parle par le biais de votre mental individuel. Vous en faites partie, puisque la Connaissance est votre moi authentique, quoique ce dernier ne soit pas séparé de celui des autres.

Par conséquent, n’allez pas penser que votre moi supérieur est un être séparé. La Connaissance en vous est reliée à la Connaissance chez vos maîtres intérieurs, lesquels vivent au-delà du royaume physique et vous assistent. Elle existe en tant que potentiel chez tous les citoyens du monde. À mesure que la conscience d’une personne s’éveille, sa Connaissance s’éveille également et s’active de plus en plus. C’est là l’essence de la guidance intérieure.

Bien que vous puissiez recevoir des messages de vos maîtres intérieurs, c’est votre Connaissance qui vous guidera. Vos maîtres s’adressent à votre mental, mais votre Connaissance est déjà présente en vous. Elle est toujours là dans l’existence que vous vivez dans le monde comme dans votre imagination, ces deux réalités qui semblent brouiller vos rapports avec la vie.

Vous ne pouvez avoir de rapport authentique qu’avec ce à quoi vous êtes vraiment relié. Voilà pourquoi vous ne pouvez en avoir avec vos idées, vos rêves ou tout ce que vous essayez d’établir dans le monde pour les servir. Car on ne peut établir et maintenir ce qui est irréel ⁠; pareille tentative engendrerait une souffrance, des sacrifices et des coûts terribles. Comme vous êtes habitué à la souffrance et au sacrifice, cet enseignement serait à même de vous causer de l’inquiétude au premier abord. Cependant, même si vous ne recevez qu’une parcelle de ce qui vous est offert ici, vous vous apercevrez rapidement de sa valeur et comment elle vous permet de retrouver votre pouvoir personnel. Vos idées ne seront peut-être pas confirmées, vos hypothèses pourraient être mises en doute et vos engagements, remis en question, mais au cœur de vous-même, vous commencerez à résonner. En vertu de cette résonance, vous serez alors imprégné d’une expérience de rapport authentique. Dès lors, vous prendrez conscience que vous n’êtes pas seul et que vous êtes même connu dans l’univers.

Avant la pensée, il y avait la Connaissance. Après la pensée, il y aura la Connaissance. Pourtant, n’allez pas croire qu’il est inutile de penser. Au contraire, c’est nécessaire pour votre mental. Croire que la pensée est inutile serait comme affirmer que le mouvement n’est pas nécessaire au corps. Vous avez un corps, par conséquent il doit apprendre à se mouvoir de manière constructive. Vous avez un mental, par conséquent il doit apprendre à penser de manière constructive. Il en va ainsi parce que vous vivez dans une réalité physique et mentale.

La Grande Réalité dont vous faites partie souhaite s’exprimer à travers vous dans le monde afin que vous puissiez éprouver votre propre grandeur et celle des autres. Ici, vous importez l’expérience de votre famille spirituelle de façon à la manifester dans le monde. Connecté à votre ancienne résidence, vous en faites l’expérience ici même, sur terre. Cela incite tous les esprits encore endormis à s’éveiller. C’est le mystère de la Connaissance.

La Connaissance chez une personne peut éveiller la Connaissance chez une autre ⁠; cela constitue l’ultime contribution entre les humains. C’est un phénomène bien mystérieux qui dépasse la compréhension de la pensée humaine. Et pourtant, c’est ce qui donne à la pensée humaine toute sa valeur et sa raison d’être, sa signification et son orientation. C’est ce qui donne à l’effort humain tout son propos, sa pertinence et sa direction. C’est ce qui attribue une valeur permanente aux accomplissements temporaires. C’est ce qui réclame les relations dans l’univers.

À mesure que vous discernerez et accepterez votre Connaissance et qu’elle deviendra pour vous une source de conseil intérieur, elle gagnera en puissance. Il vous sera de plus en plus difficile de commettre une erreur. Votre Connaissance devenant plus puissante, elle stimulera d’autres personnes à s’ouvrir à la leur. C’est la forme d’enseignement la plus immédiate et la plus naturelle. Tout de même, d’autres formes d’enseignement seront nécessaires, car votre mental et votre corps ont besoin d’être préparés à la Connaissance.

En fait, vous n’avez pas de relation avec la Connaissance parce que vous êtes la Connaissance. Cependant, c’est une partie de vous que vous n’avez pas encore complètement éprouvée, bien que vous ayez pu avoir ici et là des aperçus de la grandeur de votre vie intérieure. Vous avez peur de votre Connaissance, car vous avez l’impression qu’elle va saper vos plans, vos visées, les résultats sur lesquels vous comptez et les relations que vous désirez, mais en réalité elle ne fera qu’ajuster le tout pour vous procurer harmonie et bonheur.

Demeurez avec la Connaissance et vous éprouverez peu à peu son pouvoir. Ce faisant, vous percevrez son influence en vous. Vous vous sentirez de plus en plus sûr de vous en matière d’action ⁠: où aller, qui fréquenter, quoi exprimer, quoi empêcher, quoi donner, quoi retenir, quand aller et quand arrêter. Ce savoir sera naturel. C’est une manifestation extérieure de la Connaissance qui étend son influence sur vous et par vous et que nous retrouvons sous-jacente aux grandes actions, aux élans d’intelligence et aux contributions remarquables.

Pourquoi l’action d’une personne perdure-t-elle jusqu’à inspirer les autres générations au-delà de la vie même de cette personne ⁠? Pourquoi les paroles d’une personne résonnent-elles longtemps après son départ pour inspirer et encourager ceux qui viennent ensuite ⁠? Parce que ces actions et ces paroles sont imprégnées de la Connaissance. Pourquoi la contribution d’une personne continue-t-elle à nourrir la vie pendant des années et des années ⁠? Parce qu’elle est imprégnée de la Connaissance. Pourquoi certaines relations finissent-elles par être une ressource et un puits de sustentation et d’inspiration pour les autres ⁠? Parce que ces relations sont imprégnées de la Connaissance.

À mesure que votre mental devient plus simple et plus direct, il gagne en puissance et la Connaissance se met à briller au travers puisqu’elle est la Lumière que vous portez en vous. La Connaissance pense, mais pas de la même manière que votre esprit. Elle ne discute pas. Elle ne compare pas. Elle ne procède pas par contrastes. Elle ne spécule pas. Elle n’imagine pas. Elle est paisible, et quand elle pense, elle sait. Et quand elle sait, elle agit. Elle est à la fois en paix et active. C’est un état que vous aurez l’occasion d’éprouver au cours de votre vie sur terre. Sa paix n’a ni limite ni fin. Elle est sans fond. Toutefois, sa capacité d’inspirer une action puissante et une pensée créative est sans parallèle dans le monde.

Votre expérience de la Connaissance est votre expérience de Dieu. Elle se présentera dans vos relations, car ces dernières vous prépareront à la Connaissance si vous y êtes correctement engagé. C’est dans vos relations que vous verrez l’effet et les retombées de votre Connais­sance.

Vous nourrirez bien des idées au sujet de la Connaissance. La plupart sont pourtant inutiles. Quelques-unes sont même dangereuses. C’est que vous tentez encore là de remplacer la véritable expérience par les idées et l’idéalisme. Il faut laisser tomber ces idées qui sont un obstacle à la Connaissance et encourager celles qui facilitent son émergence.

Il est essentiel pour vous de réclamer la Connaissance, car c’est l’essence de toutes vos vraies réalisations, de votre bonheur et de vos relations. Votre seule autre option est de laisser la confusion et l’incertitude vous habiter encore. Vos choix étant limités, ils sont très puissants et lourds de conséquence. Mais vous êtes en position de choisir avec pouvoir et autorité.

Votre Connaissance est la seule à connaître Dieu. Et vous êtes la seule personne à connaître votre Connaissance. Les idées peuvent vous pousser vers elle ou, au contraire, vous décourager et vous en éloigner. Mais elles ne sont pas la Connaissance. Aucune idée en ce monde ne peut la contenir. Par contre, la Connaissance renferme toutes les idées bénéfiques et valeureuses. Vous qui paraissez si insignifiant dans le monde êtes porteur d’une telle possibilité et d’une telle puissance ⁠! Voilà pourquoi la réalité de la famille spirituelle doit être accentuée, car les membres d’une même famille spirituelle peuvent éveiller mutuellement leur Connaissance et, par conséquent, fournir le contexte propice à une véritable initiation à l’éveil spirituel et au pouvoir.

Si vous pouviez voir combien tout cela est essentiel à votre bonheur et à votre bien-être, vous ne vous empêcheriez en aucune façon de revendiquer la Connaissance. La Connaissance prend soin de vous ⁠; elle vous aime, vous protège et vous guide vers le bon engagement dans toutes vos relations. Elle vous éloigne des engagements qui vous diviseraient ou seraient inappropriés. La Connaissance encourage toute prise de décision constructive et décourage tout comportement destructeur et toute pensée néfaste. Elle honore toutes les relations et vous dirige vers ces personnes avec qui vous devez vous engager.

La Connaissance en vous active Celle des autres. Ainsi, l’homme et la femme de Connaissance constituent la force la plus puissante dans le monde. Leur contribution sera immédiate, profonde et durable. Leurs activités peuvent être importantes ou très modestes et banales. Mais tout ce qu’ils font sera imprégné de la Connaissance et démontrera dès lors la présence de Dieu dans le monde.

Dans votre réflexion sur la grandeur de la Connaissance, n’allez pas penser que vous jouerez un grand rôle dans le monde. La Connaissance s’exprime de la façon la plus simple, dans le geste le plus ordinaire, l’activité la plus banale, la vie la plus simple et le travail le plus humble. Ce qui compte, ce n’est pas ce que vous faites ⁠; c’est l’expérience que vous transmettez en le faisant.

Apprendre à désirer la Connaissance et à développer une capacité d’en faire l’expérience, voilà ce qui importe. Il en va de même pour les relations significatives. Vous apprenez à en développer le désir et la capacité d’en faire l’expérience. Une part du développement de la capacité consiste à laisser aller ces choses qui vous occupent actuellement et qui vous empêchent de vivre cette expérience. Car si vos propres besoins occupent toute la place, comment pouvez-vous possiblement vous ouvrir à une nouvelle expérience ⁠? Si votre mental est complètement absorbé par ses propres jugements et son incapacité à pardonner, comment pourrait-il jamais recevoir l’expérience de la grâce et du bonheur ⁠? Si vous êtes déjà certain de ce qu’est l’autre personne, comment pouvez-vous faire l’expérience de sa réalité ⁠? La réclamation de la Connaissance est plus un désapprentissage qu’un apprentissage. Il s’agit davantage de lâcher prise par rapport à ce qui est douloureux que d’acquérir de nouveaux atouts. Elle est entièrement naturelle et ne vous privera pas de quoi que ce soit de significatif ou d’utile.

La Connaissance vous accorde beaucoup de pouvoir et d’autorité, mais elle requiert une humilité qui vous permet de toujours vous rappeler que votre mental sert un pouvoir supérieur. Bien qu’il vous sera demandé d’exercer une plus grande autorité sur votre corps et votre mental, vous saurez qu’ils sont au service d’un pouvoir supérieur qui dépasse votre contrôle ou votre compréhension. Vous recevez le pouvoir et l’autorité grâce auxquels vous deviendrez souverain de votre propre domaine. Et pourtant, vous voyez que votre domaine consiste à en exprimer un autre, celui-là beaucoup plus élaboré et dont vous faites partie.

Tout cela mettant un terme à la compétition en vue d’avoir le pouvoir, la séparation devient chose du passé. Car sans Dieu, vous essaierez d’être Dieu. Vous tenterez de déterminer vos besoins et votre accomplissement, de dominer les autres pour assurer votre survie, de changer le monde et l’univers en fonction de vos préférences. Vous essaierez d’exercer une autorité complète sur vous-même et vous vous crucifierez quand vous échouerez.

La Connaissance est une force vivante en vous. En fait, elle est la vie en vous. C’est la réalité de Dieu qui vous habite. Vous serez son premier bénéficiaire, car le premier objectif de la Connaissance est d’apporter l’harmonie et l’équilibre dans votre vie et dans vos relations. Cependant, son but est beaucoup plus élevé. Les cadeaux que vous avez apportés en venant ici ne sont pas pour vous seul. Ils sont destinés aux autres surtout. Et vous devrez vous engager envers d’autres pour que ces cadeaux se manifestent. Seul, vous ne pouvez en gagner l’accès. Ils sont comme un trésor caché en vous dont quelqu’un d’autre détient la clé. Et vous-même détenez la clé des trésors des autres ⁠; sans vous, ces derniers sont incapables de les trouver.

La Connaissance vous accompagne toujours, dans chaque situation, tous les jours, partout et avec tout le monde. De votre côté, à mesure que vous apprenez à garder le contact, vous vous libérez de votre propre condamnation et des pensées qui vous obsèdent. Ici, vous apprendrez la quiétude ⁠; avec elle, vous pourrez développer le discernement. Votre corps deviendra un instrument de communication avec lequel voir et entendre. Au lieu de le punir parce qu’il exécute les dures pensées de votre mental, vous vous en servirez comme d’un instrument par lequel il vous sera possible de distinguer ce qui est authentique de ce qui n’a pas de sens. Vous serez capable de confirmer ce qui est honnête et de réparer ce qui est divisé.

La Connaissance exerce déjà son influence sur vous ⁠; elle vous guide dans vos prises de décision et autres. Mais une fois que vous aurez appris à accepter la Connaissance et à y rester connecté, son pouvoir deviendra encore plus manifeste en vous. Avec ce pouvoir, vous serez à même de prévoir les effets d’une relation dès le début. Ainsi, vous saurez s’il convient ou non d’instaurer une relation avec cette personne.

Vous saisirez petit à petit la différence entre la peur et la prudence. La peur est une projection de votre imagination négative sur le monde ⁠; la prudence est la conscience qu’une erreur peut être commise. La peur et la prudence sont des expériences entièrement différentes. Vous avez besoin de prudence, non de peur, car la prudence n’exaspérera pas votre mental ou ne sapera votre Connaissance en aucune façon. Utilisée avec discernement et conscience, elle représente une approche saine du monde.

Cherchez la Connaissance en vous ⁠; cherchez-la aussi dans vos relations avec les autres et avec le monde. En retour, vous aurez la Connaissance, et vous verrez la différence entre la Connaissance et tout ce qui se fait passer pour elle. Vous verrez la différence entre la Connaissance et les croyances auxquelles vous êtes attaché, car il vous faut établir cette distinction. Bien qu’une pensée productive puisse émaner de la Connaissance, cela ne peut aucunement rivaliser avec la Connaissance comme telle sur le plan du pouvoir et de l’autorité. Votre pensée vous est propre, mais la Connaissance est la même pour tous.

Les plus grandes contributions sont imprégnées de la Connaissance, qu’il s’agisse d’une pensée, d’une création physique, d’une forme d’art, d’une science ou d’un établissement social ou politique. Une vie imprégnée de la Connaissance brille à jamais dans le monde. C’est là l’expression de la condition christique. C’est la vie d’un homme ou d’une femme dont la Connaissance se met à briller dans chaque aspect de son existence.

Il n’y a pas de grands individus, mais il y a de grandes relations. L’initiation à la Connaissance et son émanation ne surviennent que dans le cadre d’une relation. N’allez pas penser qu’un individu isolé peut être grand. Il ne peut manifester de la grandeur que dans le contexte d’une relation importante. C’est l’ampleur de vos relations avec les autres et avec votre famille spirituelle qui détermine votre grandeur. Et finalement, c’est aussi votre relation avec Dieu.

Une fois engagé sur la voie de la Connaissance, vous découvrirez les nombreuses façons de s’exprimer dont se sert la Connaissance. Vous découvrirez en outre les diverses manières de cultiver la Connaissance en vous en apprenant d’une part à distinguer cette Dernière de votre façon de pensée de prédilection et, d’autre part, à Lui permettre de vous servir dans chaque situation. À mesure que vous progresserez, vous verrez que la réponse vous habitait déjà. Tout ce dont vous avez besoin pour que la réponse se révèle, c’est de vous engager envers les autres de manière significative. Cela vous indiquera pourquoi vous ne pouvez découvrir la vérité tout seul, ni trouver votre réalité spirituelle par vous-même, ni découvrir par vous-même la réponse à la question ayant trait à votre identité et à votre présence sur terre. C’est uniquement par un engagement significatif envers les autres que vous pourrez en définitive découvrir ces choses et répondre à ces questions.

Votre relation avec la Connaissance apportera ultimement à votre vie dans le monde connu l’harmonie, l’équilibre et la compréhension. Elle parlera aussi de votre relation avec l’inconnu, cette plus grande sphère de relations qui dépasse votre sphère actuelle et vous attend au-delà de ce monde.