Tel que révélé à
Marshall Vian Summers
le 1er janvier 1989
à Albany, New York

À propos de ce texte

Ce que vous lisez dans ce texte est la transcription de la voix originale de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

Tôt ou tard, vous devez vous engager réellement envers quelqu’un ou une cause dans la vie. Ce peut être une personne ou un groupe de personnes qui servent une grande cause dans le monde. Ce peut être aussi une carrière ou quelque chose d’autre. Toutefois, le dénominateur commun à ces mariages est le fait que d’autres personnes sont impliquées. Vous devez vous marier avec quelqu’un. Se marier à un concept ne veut rien dire.

Considéré dans son essence, le mariage est l’expérience d’une réalité qui dépasse le cadre d’une relation. Un vrai mariage ne consiste pas simplement à aller à l’église et à prononcer des vœux. C’est une union, un abandon, un engagement. C’est l’union de votre esprit et de votre corps – ces éléments qui constituent la partie la plus importante de votre identité séparée – à l’esprit et au corps d’une autre personne. Le vrai mariage est en quelque sorte l’abandon d’une vie séparée et l’engagement à la croissance spirituelle. C’est là son essence. Vous ne vous abandonnez pas ⁠; vous gagnez un moi plus grand. Vous avez désormais deux esprits pour vous aider, non juste un. Vous n’avez pas seulement un corps ⁠; vous en avez deux. Si vous épousez un groupe de personnes, vous avez plus d’esprits et plus de corps. Dans ce cas, votre bassin où puiser la sagesse s’élargit, ce qui peut éclipser toute impression de limitation personnelle.

Jusqu’à ce que vous épousiez quelqu’un, jusqu’à ce que vous vous donniez à ce point, vous êtes lié à votre imagination et dominé par vos concepts. L’imagination sans la Connaissance est chaotique ⁠; elle crée de la confusion et obscurcit le mental. Pourtant, l’imagination couplée à la Connaissance est une source de création et de joyeuse expression. Que vous viviez en célibataire ou que vous fondiez une famille, vous devez vous connecter profondément à d’autres.

Le véritable mariage ou engagement devient absolument nécessaire à la troisième étape de développement. Le mariage et rien de moins. Il vous faut cet engagement profond dans le mariage si vous voulez être porteur d’une grande vision et d’une mission d’importance dans le monde. Si fonder une famille fait partie de votre destin, vous épousez votre partenaire et, ensemble, vous vous consacrez à vos enfants, assurant leur bien-être et pourvoyant à leurs besoins. Ainsi, vous formez une cellule. Bien que vous soyez toujours un individu et que vous ayez encore votre sanctuaire intérieur, votre vie se trouve entrelacée avec la leur. Cela modifie votre condition et votre destinée, et vous procure une récompense que vous ne pourriez avoir autrement.

Tous les jours, des mariages se font et se défont partout dans le monde. Il y a des contrats et des accords, des tentatives d’attachement et de dévouement. Mais à moins que la Connaissance ne soit la base de votre vie, à moins que vous n’ayez atteint ce stade où le vrai mariage est une nécessité et non simplement une option, à moins que vous n’ayez été préparé à participer à une telle relation, votre mariage ne sera qu’une tentative. Cela s’avère le cas même si vous accordez de la valeur au mariage pour les bonnes raisons. C’est pourquoi vous devez être préparé.

Le vrai mariage exige que vous vous abandonniez dans une certaine mesure. Pourtant, ce n’est qu’une illusion de vous-même que vous abandonnez. D’une certaine manière, vous étiez marié à des concepts de vous-même qui vous limitaient ⁠; vous en divorcez pour établir une nouvelle forme de mariage dans le contexte de votre relation à une autre personne. En fait, vous êtes constamment marié à quelque chose puisque vous êtes toujours engagé vis-à-vis de quelque chose. Il serait donc incorrect d’affirmer que vous n’êtes pas engagé. Chaque individu dans le monde est engagé à quelque chose ⁠; chacun sert et enseigne quelque chose, car cela fait partie de la fonction naturelle de vivre dans le monde. Vous devez être engagé, servir et apprendre. Impossible d’échapper à cela. Ici, l’accent porte sur la qualité, la direction et la signification de votre engagement puisque vous serez engagé de toute manière.

Si le vrai mariage requiert de vous un certain abandon de vous-même, par contre vous prenez de l’expansion en tant qu’être. Vous n’échappez pas à tous les problèmes de la séparation ⁠; au contraire, vous endossez un nouvel ensemble de difficultés. Par exemple, si vous êtes célibataire et que vous épousez quelqu’un, vous abandonnez un ensemble de difficultés pour en endosser un autre. Certains problèmes restent les mêmes, mais vous les retrouvez dans un contexte plus large. Vous devez encore gagner votre vie, mais en tenant compte cette fois d’une autre personne avec qui partager. En outre, vous devrez pourvoir aux besoins de votre progéniture. La fonction de pourvoyeur est très importante étant donné que l’essence du mariage est de pourvoir, non de se satisfaire. Pourtant, c’est une fonction incroyablement gratifiante. En fait, c’est la chose la plus gratifiante de toutes, car elle apporte une satisfaction et une contribution durables.

Deux personnes liées par un mariage authentique doivent soit pourvoir aux besoins de leur progéniture, soit pourvoir à quelque chose d’autre dans le monde, car tout mariage véritable pourvoit à quelque chose au-delà de lui-même. C’est ce qui distingue le vrai mariage d’une affiliation temporaire entre deux individus qui essaient d’échapper à leur solitude et de s’utiliser l’un l’autre pour se réaliser.

Si vous regardez autour de vous, vous verrez que les exemples d’un vrai mariage semblent rares. C’est que peu d’individus en sont à la troisième étape de leur développement. Le mariage à la première étape diffère du mariage à la deuxième, et le mariage à la troisième étape est entièrement différent du mariage aux deux premières étapes.

Très peu de mariages peuvent passer de l’étape un à l’étape deux, et encore moins de l’étape deux à l’étape trois. Par conséquent, il est fréquent de voir un couple se séparer lorsque l’un de ses membres passe à l’étape suivante. Dans ce cas, la personne se rend compte qu’elle doit avancer, mais elle découvre que son partenaire ne peut pas la suivre ou ne le fera pas, et ce, indépendamment des accords et de la coopération qui existent entre eux. Les mariages se défont souvent arrivés à ce point parce que l’évolution naturelle des conjoints le demande.

Le vrai mariage aura des retombées sur les autres, car ce qui sera généré entre les conjoints dépassera de loin leurs besoins personnels. Ces derniers formeront le cœur de la communauté aux yeux de leur entourage. C’est là l’effet d’un vrai mariage. Au cours des deux premières étapes, les individus ont pu essayer de donner aux autres et ils ont réussi dans une certaine mesure ⁠; mais à la troisième étape, la valeur et l’essence du mariage rejaillissent sur les autres.

La vie des humains, des animaux, des plantes, de tout ce qui est vivant gravite autour de la fonction de pourvoyeur. C’est dans la nature des choses. Cette fonction s’exprime chez l’individu, sans toutefois le glorifier. Ainsi, l’individu a sa place dans l’ordre des choses et progresse sans avoir la préférence ou la priorité sur les autres. Vous en voyez l’expression dans la nature. Si vous observez la vie autour de vous, vous vous rendez compte que les humains ont beaucoup à apprendre de la nature afin de devenir eux-mêmes plus naturels. Vous avez aussi beaucoup à désapprendre et vous pouvez y arriver parce que la Connaissance vous habite.

L’intention sous-jacente au mariage diffère à chacune des trois étapes de développement. En général, le mariage en première étape a trait à la sécurité personnelle. À la deuxième étape, il s’agit d’exploration personnelle, et à la troisième, de contribution personnelle. Bien que des problèmes se présentent tout au long des trois étapes et que l’apprentissage soit continuel, il n’en reste pas moins que l’accent porte sur ces trois points principaux.

De plus, ces mariages supposent un processus de capitulation. À chaque étape, vous acquérez quelque chose et vous abandonnez quelque chose pour l’autre. Ce que vous acquérez et ce que vous abandonnez détermineront le genre de mariage que vous aurez et, finalement, jusqu’où ce dernier ira.

Ultimement, une réelle capitulation permet à votre corps de servir votre mental et à votre mental de servir votre esprit, qui est une expression de Dieu. Un tel abandon remet en place la ligne d’autorité correcte en vous. Pourtant, nombre d’individus la voient comme une renonciation de ce qu’ils désirent pour quelque chose d’autre, ou l’abandon de leur pouvoir à quelqu’un d’autre. C’est ce que supposent bien souvent nombre d’entre eux au cours des deux premières étapes. Pourtant, une reddition réelle porte sur la découverte de votre vraie nature, de la raison de votre présence sur terre, de ce que vous avez besoin de faire et des cadeaux que vous possédez. À ce stade, les candidats s’abandonnent volontiers afin de clarifier la voie et de permettre cette grande découverte. Le sacrifice est peu de chose et la récompense, tellement grande ⁠!

Le plaisir, la sécurité émotive et financière, et quelquefois des avantages sur le plan social, voilà les éléments que l’on retrouve habituellement à la base d’un mariage à la première étape. Pour s’assurer ces choses, les gens sacrifient sciemment ou inconsciemment leur liberté, leur honnêteté par rapport à eux-mêmes, leur intégrité et leur croissance spirituelle. C’est commun. L’amour peut faire partie de l’équation, mais c’est une expérience très limitée de l’amour et l’accent principal porte sur la satisfaction personnelle ou, en d’autres termes, l’obtention de ce que chacun désire. Après une charmante phase romantique, les personnes engagées dans ces relations peuvent traverser des moments très difficiles alors qu’elles en viennent à faire face aux exigences de la vraie vie. À mesure que le temps passe, la véritable intimité et l’honnêteté ont tendance à disparaître tandis que les conjoints tentent de protéger leur « investissement » en matière de propriété et de sécurité financière. Souvent, ils se servent de leurs enfants pour justifier le maintien de leur relation de couple ⁠; ainsi, les enfants se retrouvent à porter la culpabilité et le blâme de la relation malheureuse de leurs parents.

Tôt ou tard, l’un des conjoints ou parfois les deux seront confrontés au fait que leur mariage est devenu insatisfaisant et qu’une réévaluation et un changement sont à l’ordre du jour. Dans ce cas, la Connaissance commence à remuer ces personnes, les encourageant à chercher une plus grande union avec leur partenaire ou avec quelqu’un d’autre. Pour elles, la prochaine étape de développement est en vue.

Un mariage à la deuxième étape du développement est beaucoup plus prometteur. La croissance spirituelle et l’honnêteté personnelle ont une priorité supérieure, mais la sécurité dans les domaines émotionnel et financier est encore très importante. Ces mariages reflètent souvent une lutte croissante entre la Connaissance et l’accomplissement personnel dont le ou les conjoints font l’expérience. En conséquence, le mariage a la tâche quasi impossible d’équilibrer deux grandes forces qui luttent pour la prédominance de l’un ou l’autre des conjoints engagés dans la relation.

Les conjoints qui en sont à la deuxième étape de leur développement n’ont pas encore découvert leur mission de vie et ne savent pas non plus réellement où ils s’en vont. Et souvent, ils découvrent à un moment qu’ils ne vont pas dans la même direction que l’autre, ce qui menace leur sécurité émotionnelle et financière. De plus, leur exploration intérieure peut générer une grande incertitude. À pareil moment, ces personnes peuvent renoncer à leur santé, à leur stabilité financière et parfois même à leur santé mentale alors qu’elles tentent de comprendre la divergence qui s’installe entre la direction de leur vie individuelle et leur engagement dans le mariage. Et malheureusement, nombre d’entre elles finissent par sacrifier leur propre découverte de la Connaissance pour tenter de garder intacts leur mariage et ses bénéfices.

Un mariage conclu à la première étape est fondé sur très peu de choses et il est généralement menacé par la vérité et l’intégrité, lesquelles révèlent habituellement tout ce qui manque à cette union. Un mariage à la deuxième étape reflétera souvent des standards personnels et des buts plus élevés, mais il est presque toujours miné par le fait que les conjoints n’ont pas encore construit leur base sur la Connaissance qui les habite. Ces gens gèrent la situation en tentant de satisfaire à la fois leurs désirs personnels et le profond besoin de leur âme, mais cela s’avère très coûteux en ce qui a trait au bien-être et à la stabilité personnelle. Ils peuvent éprouver un véritable amour réciproque, mais cet amour peut les forcer à se séparer pour des raisons qu’ils sont alors incapables de comprendre.

Il est essentiellement question de dépendance à la première étape, d’indépendance à la deuxième et d’interdépendance à la troisième – dépendance, indépendance, interdépendance. Dans un mariage conclu au cours de la première étape, l’assurance de la sécurité et le renforcement de la dépendance sont des éléments qui importent grandement. Cela s’oppose fondamentalement à l’honnêteté personnelle et à l’émergence de la Connaissance. Un mariage conclu au cours de la deuxième étape voit davantage les conjoints se découvrir et se différencier en apprenant à penser et à agir indépendamment. Cela donne lieu à une croissance personnelle, mais pour ce qui est de l’union véritable et de l’engagement en relation, c’est une expectative très difficile à établir.

Il est très difficile aussi de réussir un mariage au cours des deux premières étapes de développement. Dans un cas comme dans l’autre, vous devez exposer le mariage à un risque afin de découvrir et de suivre la Connaissance en vous. Si cela s’avère impossible à faire, vous finirez par abandonner complètement votre Connaissance et, avec elle, tout espoir de trouver le vrai bonheur et la satisfaction dans votre vie.

La vie est censée vous mener quelque part et vous rendre apte à atteindre la clarté et la maturité, d’abord en vous, puis dans vos relations. Vous devez renoncer à votre tentative d’accomplissement personnel afin d’être libre de trouver le véritable accomplissement qui vous attend. Cela vous fait naturellement progresser tout au long des étapes de développement. Vous passez de la dépendance à l’indépendance, et c’est déjà là tout un processus. Éventuellement, vous passerez de l’indépendance à l’interdépendance. C’est là que le mariage atteint son plus grand potentiel, car seul un état d’interdépendance vous permet d’y participer avec intégrité.

La troisième étape est celle de l’interdépendance. Vous en venez alors à réaliser que peu importe à quel point vous êtes libre et indépendant, vous ne pouvez rien faire seul, car votre vie a alors peu de signification et s’avère peu prometteuse. Seul, vous n’êtes qu’un potentiel. Pour trouver vos cadeaux, vous avez besoin de vraies relations dans votre vie et elles doivent être fondées sur la Connaissance. L’abandon devient, à ce stade, l’expression naturelle de votre désir de donner votre vie à ces gens et à votre mission. Mais vous ne vous donnez pas vraiment. C’est plutôt votre Connaissance qui vous cède. Vous n’avez pas à lutter pour savoir si vous voulez vous donner à un autre. Vous le savez, tout simplement.

Ce qui vous paraissait auparavant important devient cette fois nécessaire. Vous avez peut-être fait connaissance avec l’honnêteté, l’intégrité, la compatibilité et le service au monde au cours des deux premières étapes, mais ces éléments sont maintenant devenus des critères déterminants en ce qui a trait aux personnes que vous pouvez fréquenter et à la manière dont vous allez établir une participation avec elles. Les rêves d’amour disparaissent en faveur du vrai pouvoir de l’amour qui est rattaché à votre mission de vie. Quand vous dédiez votre vie à cela, le véritable amour émane naturellement de vous. Pourtant, si vous négligez cela et allez à l’encontre de votre mission, l’amour dégénérera en désir frénétique et en peur, et la grâce salvatrice de l’amour et son pouvoir se perdront.

Le vrai mariage est la récompense du voyage entrepris tout au long des étapes de développement. Ce que vous recherchiez devient tout à fait possible désormais, sinon même nécessaire. Vous vous préparez toujours au vrai mariage, car c’est là votre objectif. Il constitue votre véritable contribution. Cela peut s’exprimer par une union avec une autre personne ou avec plusieurs personnes qui servent une grande cause dans le monde. Dans l’un et l’autre cas, la Connaissance, la compatibilité et le service dans le monde sont ce qui distingue un vrai mariage de toutes les autres relations.

Dans le cadre d’un véritable mariage, vous échangez un petit moi pour un plus grand et vous conservez votre individualité. Cette dernière fait dès lors partie de quelque chose de plus grand dont elle devient le véhicule. C’est un actif, non un passif. Cela vous libère au lieu de vous tenir en esclavage. Aux premières étapes, vous deviez servir vos désirs et vos croyances. Dorénavant, vous servez quelque chose de plus grand. C’est la voie de l’accomplissement.

Le vrai mariage vous attend, mais vous ne savez peut-être pas à quoi il ressemblera. Vous ne savez peut-être pas si vous épouserez une personne ou un groupe de personnes qui servent une grande cause ⁠; si votre mariage avec une autre personne aura pour but de faire de vous des parents. Néanmoins, l’engagement authentique vous attend.

Toutes les fois qu’un partenariat véritable a été établi, et où qu’il l’ait été, ce fut une grande bénédiction pour le monde, un miracle démontré. Deux personnes ou plus ont transcendé leurs limites. Ces alliances, aussi rares qu’elles puissent être, sont vraiment bénéfiques. Elles sont fondées sur quelque chose de grand. Ce sont elles qui ont gardé la Connaissance vivante en ce monde et qui permettent à l’humanité d’avancer.

Dans le cadre d’un vrai mariage, vous êtes capable de partager avec une autre personne l’expérience de l’union avec vos maîtres intérieurs et avec votre famille spirituelle. C’est une union qui s’exprime à présent au grand jour. Ayant fait l’expérience de pareille union avec votre famille spirituelle, vous ne voulez rien de moins dans votre mariage.

Une fois le vrai mariage établi, vous devez vous engager à grandir, et maintenir cet engagement. Vous en aurez naturellement le désir. Toutefois, vous ne pouvez être négligent et tenir pour acquis que l’autre personne sera à jamais à vos côtés. Car si vous négligez ce que vous devez faire ensemble et ce à quoi vous devez faire face à l’intérieur de vous, même un mariage très prometteur se flétrira. Il vous faut encore cultiver cette relation et la nourrir. Sans cela, elle mourra. Elle cessera de progresser et ne pourra donc se poursuivre.

La vérité apparaît comme une menace susceptible de gruger le bonheur d’une personne et son accomplissement personnel si l’on part d’un point de vue qui tend à protéger la séparation et à la défendre. Mais pour la Connaissance, la vérité est une bénédiction, une invitée bienvenue et merveilleuse que vous souhaitez ne jamais voir repartir, une expérience si différente du reste et si totalement bénéfique et affirmative qu’avec le temps, vous ne chercherez rien d’autre.

Par conséquent, acceptez que le vrai mariage soit inévitable pour vous puisque vous êtes déjà marié à votre famille spirituelle et à vos maîtres intérieurs. Ce mariage doit s’exprimer dans le monde par vos rapports avec les autres. Vous êtes déjà engagé envers votre famille spirituelle et vos maîtres intérieurs ⁠; acceptez-le. Dans le monde, vous serez marié et engagé envers vos idéaux jusqu’à ce que vous soyez capable de vous en libérer afin de faire l’expérience du mariage et de l’engagement dans le contexte de vos vrais rapports avec les autres.