Tel que révélé à
Marshall Vian Summers
le 1er janvier 1989
à Albany, New York

À propos de ce texte

Ce que vous lisez dans ce texte est la transcription de la voix originale de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

Nous devons maintenant aborder un sujet d’importance qui pourrait s’avérer difficile à comprendre au début. Il s’agit du problème du mal et des forces de dissonance. C’est là un sujet difficile pour bien des gens, car il instille énormément de peur, d’appréhension, de dénégation et de points de vue tordus.

Il existe des forces de dissonance dans le monde. Elles s’opposent à l’unité de la vie, à son évolution, au travail de la Connaissance et à Sa réclamation. Ces forces sont générées ici même, mais elles viennent également d’ailleurs. Elles sont négatives dans ce sens parce qu’elles s’opposent à l’unité et à l’évolution de la vie. Elles perturbent. Elles cherchent à séparer ce qui doit être uni et à unir ce qui doit être séparé.

Vous devez admettre qu’il existe. C’est fondamental. Sinon, vous sous-estimerez grandement ces forces d’opposition qui vous affectent, vous nuisent et vous incitent à aller à l’encontre de votre Connaissance et de Dieu. Il n’est jamais sage de sous-estimer ce qui s’oppose à soi. Ces forces existent bel et bien. Il serait dangereux de croire le contraire. Certaines personnes tentent d’ignorer ce fait pour s’éviter de l’anxiété. Elles pensent que la réalité du monde physique actuel exprime celle du divin. Mais c’est une grave erreur et elle les mène au déni des réalités de la vie physique et de leur propre expérience intérieure. Ce déni est extrêmement trompeur. Il provient de la peur et d’une répugnance à admettre l’évidence.

Au début, vous pourriez vous sentir oppressé du fait de devoir accepter la réalité du mal comme une négation de la vie. Cependant, vous n’avez pas à en rester là. L’homme et la femme de Connaissance n’envisagent pas les forces de dissonance de cette manière. Ils les voient simplement comme faisant partie de la condition de vie dans laquelle le monde existe.

Vous êtes venu en cet endroit pour apporter votre contribution. À cet égard, le conflit et l’opposition sont des conditions que vous devez reconnaître et accepter. Autrement, comment pourrez-vous discerner et appliquer la solution ⁠?

Par conséquent, une des premières étapes dans la réclamation de la Connaissance consiste à apprendre à reconnaître l’existence du problème, à voir le monde tel qu’il est, à vous voir tel que vous êtes et à distinguer les forces qui influencent la pensée et le comportement des humains. Certaines forces sont bonnes ⁠; d’autres travaillent à l’encontre du bien. Il est très difficile pour les gens de faire face à cette réalité avec objectivité, car elle est entourée de beaucoup de peurs et de projections imaginaires négatives.

Toutefois, il serait inexact d’affirmer que Dieu et les forces opposantes sont en guerre. Ce n’est pas du tout le cas. L’univers physique est simplement un endroit où Dieu a été dénié. L’effet cumulatif de cette dénégation est ce que vous pourriez appeler le mal, une réalité collective et non le fait d’un seul individu. Le mal naît du désir de séparation et de dissociation basé sur la peur, l’hostilité et la culpabilité. L’effet est cumulatif parce que le monde est un environnement à la fois physique et mental.

Le mal est issu du mental et s’exprime dans la réalité physique. Il n’existe pas dans le domaine de l’être ou de Dieu. Il représente une profonde confusion du mental. Il vous faut reconnaître que c’est une force opérationnelle dans le monde, et vous pouvez la sentir en certains endroits plus qu’en d’autres. Elle opère plus en certains individus qu’en d’autres. Ceux que cette force gouverne tout à fait deviennent son expression, bien que leur nature garde son aspect divin. Ils s’opposent à la vie, à son évolution et à leur propre Connaissance.

Vous rencontrerez rarement des individus qui se donnent à cette force et la servent sincèrement et avec élan. Par contre, chaque être est plus ou moins influencé par cette force et doit s’y mesurer. Vous ne pouvez y parvenir en la déniant ou en la nommant d’une manière autre. Vous ne pouvez la considérer comme le simple résultat de votre passé trouble ni comme un élément qui existe seulement par rapport à vos difficultés psychologiques. Ce genre de discours intérieur peut vous donner temporairement l’impression d’avoir du pouvoir et un contrôle sur elle, mais c’est une grave erreur parce que cela vous mènera à en sous-estimer la puissance dans le monde et son influence possible sur vous.

Le mal fait partie de la vie physique. Vous devez l’accepter, le combattre, devenir conscient de ses nombreuses influences et de ses séductions, et y faire face avec objectivité et sobriété. Cette objectivité ne peut venir que de la Connaissance, laquelle n’est pas menacée par la présence du mal mais cherche tout bonnement à y remédier de manière constructive.

La Connaissance a la capacité de revendiquer l’amour et les relations dans le monde. Cependant, si vous cherchez à revendiquer ces valeurs par vous-même, mû par l’ambition et sans l’aide de la Connais­sance, vous vous exposerez à un grand danger et vous encourrez une profonde déception. Vous pourriez même créer une situation désastreuse pour vous-même et pour les autres en dépit de vos bonnes intentions. Les bonnes intentions sans la Connaissance conduisent au désastre.

La Connaissance est votre conseil intérieur et la lumière qui vous guide. Elle renferme la sagesse qui indique où vous donner, à quoi et avec qui. La Connaissance n’est ni consternée par la présence du mal ni influencée par cette force. Elle est le pouvoir de l’influence divine présente en vous, une influence supérieure à toute autre dans le monde. C’est votre aspect le plus important et donc votre plus grand cadeau et la source de votre accomplissement.

Les forces de dissonance s’expriment de bien des manières et dans plusieurs domaines. Leur expression prend de nombreuses formes spécifiques qui émanent toutes du désir de s’opposer à Dieu et à l’unité de la vie. N’allez pas penser que Dieu est furieux contre ces forces ⁠; il est incapable de colère. Ne pensez pas non plus que Dieu punira ces forces ou leurs partisans ⁠; ils se punissent déjà du fait de se tenir séparés de Dieu.

Qu’est-ce que l’enfer, sinon un espace où Dieu est dénié ou considéré comme inexistant ⁠? Être en enfer, c’est être en manque de relations alors que Dieu est la somme de toutes les relations. Par conséquent, chacun en ce monde connaît l’enfer jusqu’à un certain point du fait même d’avoir peu ou pas de relations. Car sans relations, vous n’avez que votre imagination négative qui vous hante et vous incite à suivre les forces de dissonance.

Lorsque vous aurez revendiqué la Connaissance en vous, vous serez capable de reconnaître le pouvoir de l’harmonie intérieure, de l’affirmer, de lui accorder votre appui et de l’exprimer toujours davantage. Cela vous immunisera de mieux en mieux contre les forces de dissonance. Cependant, vous vous devez de reconnaître objectivement ces forces. Vous ne devez pas les dénier ni les nommer autrement pour sentir à tort que vous avez du pouvoir sur elles ou que vous pouvez les maîtriser.

Certains individus croient que le mal est simplement un élément à corriger en eux. Ce n’est pas exact. Avec la Connaissance, vous pouvez certainement corriger votre propre prédisposition à suivre les forces de dissonance, mais il vous est impossible de corriger leur antagonisme en soi. Avec la Connaissance, vous contribuez à la Connaissance dans le monde et à l’évolution du monde. Il ne vous appartient pas de transformer le monde uniquement par vous-même. La transformation s’opérera par suite des contributions de chacun. Ainsi, en contribuant par votre cadeau, vous influencerez les autres à contribuer par les leurs. Vous avez un petit rôle à jouer ici, mais il est vital, car ainsi vous inspirez les autres à collaborer à leur tour. Vous qui êtes appelé à être un élève de la Connaissance devez participer. C’est là l’expression ultime de la Connaissance en vous et dans le monde.

Le mal vient d’ailleurs, de la Grande Communauté des mondes dont vous êtes partie intégrante. C’est tellement évident ⁠! Cependant, la plupart des gens ont de la difficulté à s’en rendre compte parce qu’ils pensent vivre sur la seule planète existante. Ils croient qu’il n’y a que Dieu et leur monde, que le ciel et la Terre. C’est penser de manière extrêmement limitée et vous en tirerez une compréhension également très limitée des forces de dissonance et de leur place d’origine.

La création de l’univers physique est liée à un événement où une séparation s’est produite, laissant apparaître les forces de dissonance. Ce n’est pas le propos de ce livre d’élaborer sur cette question, et vous ne pouvez pas non plus la concevoir dans son entier. Quand la séparation aura pris fin, nous en comprendrons alors le pourquoi. C’est à ce moment-là seulement que son objectif sera tout à fait compris. Spéculer sur la question n’aide en rien. Cependant, il est important pour vous d’apprendre à adhérer à la Connaissance en vous et à contribuer aux cadeaux de celle-ci dans le contexte limité de votre monde où existent des forces en opposition.

Ces individus engagés à servir les forces de dissonance vivent dans la Grande Communauté, mais également sur votre planète. La force de leur conviction et leur puissance déterminent l’étendue de leur influence. C’est ainsi que des forces de dissonance d’ailleurs, plus fortes, en viennent à influencer celles d’ici dans certains cas.

Le fait d’aborder la question peut soulever la peur en vous, déclencher de l’incertitude ou provoquer de la dénégation. Pourtant, ce dont nous discutons ici se rapporte à une réalité qui existe. Vous êtes libre de choisir la manière dont vous l’aborderez, mais ce qui est existe, peu importe comment vous choisissez d’y répondre. L’homme et la femme de Connaissance choisissent de faire face à ce qui est au lieu d’en nier l’existence. Ils le font dans le but de maintenir leur autodétermination.

Certaines forces de la Grande Communauté sont opérationnelles sur terre. Quelques individus sont en train de le découvrir. Il est donc absolument essentiel pour vous d’observer la situation en tenant compte de l’idée d’une Grande Communauté des mondes. Ainsi, vous serez à même de voir ce qui se passe chez vous à partir d’une plus grande perspective.

Toute la vie intelligente se trouve affectée par l’opposition entre la réalité de la Connaissance et les forces de dissonance. La dualité règne sur votre plan de réalité physique. Nier cela, c’est essayer d’expérimenter une vie qui n’existe pas en cet endroit. Vous ferez l’expérience d’une nouvelle vie avec la Connaissance, mais cette dernière ne naît pas de la dénégation de votre réalité physique. Un conflit fondamental a lieu dans le mental, et il se manifeste dans la réalité physique. Il s’exprime dans les environnements à la fois mental et physique. Vos pensées vous mènent à vos actions. S’il y a de la confusion dans votre mental, cette confusion s’extériorisera dans vos actions.

Il est incorrect de voir la nature comme quelque chose de mauvais. La nature est simplement une réalité qui fonctionne et fonctionnera aussi longtemps qu’il y aura des participants. Pourquoi être dans le monde quand vous pouvez être avec Dieu ⁠? Parce que vous devez réclamer la Connaissance en vous et que le monde est l’endroit pour le faire. C’est un lieu où se retrouvent à la fois un désir et une dénégation de la Connaissance, cette dernière étant ce qui génère et régénère le mal et les forces de dissonance. La Connaissance est niée du fait que bien des individus accordent de la valeur à la séparation et souhaitent être dissociés de la vie. Ils justifient souvent leur attitude en affirmant que c’est une question de survie, mais c’est une fausse justification, car la Connaissance assure déjà votre survie et l’assurera toujours.

Les raisons de ne pas suivre la Connaissance abondent ainsi que les justifications soutenant la séparation. De multiples croyances et quantité d’arguments spéculatifs appuient votre dissociation de ce que vous savez au plus profond de vous. Les gens accordent de la valeur à un paquet de choses qui soutiennent directement et indirectement cette dissociation de la Connaissance. Cela se produit également sur d’autres mondes dans la Grande Communauté. Par conséquent, n’allez pas penser que l’humanité est une mauvaise race ou qu’elle est fautive. C’est une race qui en est à une certaine étape de son évolution et de son développement mental et physique, comme toute autre race de la Grande Communauté.

Vous devez apprendre à aborder la réalité des forces de dissonance. Passablement actives dans votre monde, elles projettent une influence très importante sur vous tous. Plusieurs choses peuvent être faites au début. Apprenez d’abord à ne pas vous engager émotionnellement envers ces forces alors que vous les discernez et que vous vous trouvez en situation où elles semblent prévaloir. N’allez pas les aimer ni les détester. Ne vous ouvrez pas à elles. Ne les fuyez pas. Vous pouvez démontrer de l’objectivité, puisque la Connaissance en vous est objective. Ne recherchez pas ces forces et ne les évitez pas non plus à tout prix. La Connaissance vous gardera loin d’elles, sauf dans certaines situations où vous serez capable de contribuer à quelque chose de manière positive.

Ensuite, n’essayez pas de conceptualiser le mal ni de l’assigner à un seul être ou à une seule entité. Si vous le faites, vous rendrez cette réalité plus affreuse qu’elle ne l’est – c’est ce qui arrive dans la plupart des cas – ou vous tenterez de la minimiser ou de la limiter pour avoir de l’assurance quand vous serez en sa présence. Par comparaison, les forces de dissonance sont beaucoup plus puissantes que vous. Pourquoi ⁠? Parce qu’elles reçoivent l’appui de bien des esprits inconscients et égotiques. Seule la Connaissance vous permettra de les vaincre en vous et d’offrir une influence positive pour les déjouer dans le monde qui vous entoure.

Sans la Connaissance, les forces de dissonance pourraient vous écraser. Car que peut faire un mental contre tant d’autres, à moins que ce mental ne soit imprégné de cette Connaissance qui a le pouvoir d’influencer la Connaissance chez les autres ⁠? Voilà pourquoi il est inutile de partir en guerre contre le mal. Faire la guerre au mal, c’est le sous-estimer et vous surestimer. Cela conduit inévitablement à la défaite et au découragement total. Cependant, avec la Connaissance, vous pouvez apporter quelque chose de positif dans les situations difficiles. Car la Connaissance qui vous habite stimule la Connaissance chez les autres même s’ils sont sous l’influence temporaire des forces de dissonance. Par définition, c’est là votre contribution la plus valeureuse dans la vie, peu importe la forme que vous lui donnez.

Le monde est un reflet constant de la condition des forces opposées et de leur interaction. C’est comme un équilibre entre les contraires. Votre rôle est de changer l’équilibre pour orienter le mouvement dans une direction positive. Si vous n’exercez pas cette influence, vous ferez de vous-même un complice involontaire ou un partisan des forces de dissonance, car, dans un cas comme dans l’autre, il est impossible d’adopter une position neutre dans la vie. En ce qui vous concerne, la seule position vraiment bénéfique consiste à embrasser la Connaissance, car elle n’est pas touchée par le mal ⁠; au contraire, elle cherche à contribuer à ce qui est bon. Sans la Connaissance, vous aurez l’impression que la vie ressemble à la guerre. Mais ce n’est pas le cas. Comprenez-le bien.

Réfléchissez bien à nos propos. Tout ce que nous présentons ici est si évident vu sous un certain angle ⁠! Mais si vous n’observez pas les choses sous ce même angle, vous pourriez avoir de la difficulté à comprendre du fait de ne pas saisir de quoi nous parlons. Cependant, accéder à un point de vue qui vous ouvre les yeux sur la situation fera de vous un porteur de la grandeur et de la bonté de Dieu, une personne efficace dans un environnement où il y a conflit. Vous serez apte à distinguer ce qui stimule la Connaissance chez les gens et ce qui s’oppose à celle-ci en eux, ce qui génère des relations significatives et ce qui les détruit.

Comme nous l’avons précisé déjà, la Connaissance vous amènera à vous engager envers certains individus de certaines manières. Les forces de dissonance en feront autant. Cependant, les résultats différeront tout à fait. La Connaissance encouragera une certaine compré­hension du monde ⁠; elle la réclamera même. Les forces de dissonance exigeront une compréhension autre du monde. La Connaissance génère une pensée et une action constructives. Les forces de dissonance génèrent d’autres types de pensées et d’actions. La vérité et ces choses qui passent pour la vérité créent toutes du mouvement dans les environnements mental et physique. Ainsi, dans ces domaines vous devrez tenir compte à la fois de la Connaissance et des forces de dissonance.

Elles sont passablement puissantes. Ne vous montrez pas ambitieux, vous imaginant capable de les combattre à vous seul. Ne pensez pas non plus que vous pouvez vaincre votre peur en gonflant l’importance de vos capacités, car sans la Connaissance vos capacités seraient totalement inefficaces contre les forces de dissonance.

Comprenez bien ceci ⁠: le pouvoir dans le monde est généré par un mental concentré. En d’autres termes, un mental plus concentré sera plus puissant et se verra capable d’influencer d’autres mentals moins concentrés et donc moins puissants. Tout est question de concentration. C’est très important. Plus un mental est concentré, plus il est centré. Plus il est centré, plus il focalise sur son objectif. Plus il focalise sur son objectif, plus son impact est puissant. C’est un monde d’influence mentale puisque vous vivez dans un environnement mental. Si vous n’exercez pas d’influence sur votre propre mental, c’est le mental des autres qui l’influencera. Vous serez simplement poussé à suivre la pensée de la masse.

La liberté consiste donc à penser indépendamment des autres. La vraie liberté vient de la Connaissance. Ainsi, vous ne serez pas mêlé à la guerre, mais vous vous transformerez plutôt en un observateur qui contribue à ce qui est bénéfique, offrant ainsi une influence franchement positive au monde.

Plus votre mental est concentré, plus il a une incidence sur la vie. Plus votre intention est claire, plus elle influence les autres. Par contre, ceux qui sont concentrés sur leur allégeance aux forces de dissonance pourront vous influencer davantage si vous êtes moins concentré, moins focalisé et moins déterminé qu’eux.

C’est là l’expression du pouvoir du mental dans un monde mental. Dans le monde physique, un corps peut vaincre un autre corps par pur pouvoir et pure force. Dans le monde mental, c’est la même chose ⁠; certains êtres prennent l’ascendant sur des êtres plus faibles.

La Connaissance est au travail dans l’environnement mental comme dans l’environnement physique. Elle vous permet de vous concentrer sur un engagement et lui donne une signification et une puissante expression. Non seulement la Connaissance fournit-elle le pouvoir nécessaire au mental, mais elle fournit le pouvoir de la Connaissance même. Vous pensez dès lors avec Dieu. Vous pensez avec l’univers et non plus en tant qu’individu isolé. Votre individualité devient alors significative parce qu’elle exprime une réalité supérieure. Sans cette connexion à une réalité plus importante, votre individualité demeure un simple mécanisme de survie et la peur lui est inhérente. En conséquence, elle sera influencée par les forces de dissonance et sujette à ces dernières, dont la motivation première est la peur.

La peur dissocie ⁠; l’amour réunit. Ces deux forces vous mènent vers des engagements spécifiques avec certains individus, mais les objectifs et les résultats diffèrent entièrement. Ceux qui servent les forces de dissonance sont en relation avec d’autres individus et liés à eux dans cette optique. Il en va ainsi puisque rien de réel ou d’imaginé ne peut être fait sans relations. Vous devez chercher de l’aide auprès des autres, car vous ne pouvez accomplir seul votre mission. La réalité de la Connaissance et celle des forces de dissonance trouvent leur expression dans les relations. Voilà pourquoi ces dernières sont si importantes ⁠; ce sont des moyens d’expression, que ce soit pour contribuer au monde ou pour le détruire.

Comment abordez-vous les forces de dissonance en vous ⁠? La réponse est très simple, mais elle exige une grande application et plusieurs étapes sur le plan du développement. Il s’agit essentiellement de devenir un élève de la Connaissance, car la Connaissance est le principe équilibrant et harmonisant en vous. C’est aussi la guidance qui vous conduit de manière constructive au travers de ce qui vous semblerait autrement une situation de conflit et de complexité incroyables. La Connaissance apporte la simplicité à la complexité, l’harmonie au désaccord et l’unité à la dissociation. Elle concentre le mental et fortifie le corps afin de vous renforcer dans ces deux sphères, car vous vous devez d’être puissant.

Apprenez à reconnaître le mal là où il est. Ne le niez pas. Ne le nommez pas autrement. N’essayez pas de le réduire à quelque chose que vous pensez pouvoir contrôler et dominer. Et n’allez pas penser que vous êtes faible et impuissant devant le mal, car, avec la Connaissance, vous pouvez le vaincre en vous. Voilà pourquoi vous devez devenir un élève de la Connaissance. C’est essentiel. Le fait d’accéder à cette plus grande perspective vous outillera pour identifier le problème et découvrir la solution.

Ne combattez pas le mal, car il vous séduira par la même occasion. Si l’ambition est votre seule arme pour vous attaquer au mal, ce dernier l’emportera toujours sur toute la ligne. Notez que dans bien des cas, ses partisans actuels furent un jour ses adversaires. En d’autres termes, nombre de ceux qui, aujourd’hui, appuient le mal et parlent en son nom s’opposaient autrefois à lui. Par conséquent, l’homme et la femme de Connaissance ne génèrent pas le conflit ⁠; ils trouvent plutôt des façons constructives de travailler de concert avec lui pour appuyer et encourager une résolution.

Ne sous-estimez pas le pouvoir ou la persuasion des forces de dissonance, car elles peuvent aussi parler de Dieu, de l’amour, du Christ, de Mahomet et de Bouddha, mais avec une insistance autre et une tout autre intention. Elles utilisent aussi tout ce qu’il y a de bon, quoique dans un autre but. Voilà pourquoi l’homme et la femme de Connais­sance doivent, avec le temps, développer un bon discernement et une grande compréhension. Vous ne pouvez vous contenter d’une vue simpliste des choses. Vous devez adopter une perspective plus élaborée pour être en mesure de reconnaître ce qui est vrai. Sinon, vous attaquerez, simplifierez ou éviterez ce qui est destructeur dans le monde afin de vous sentir en sécurité.

Reconnaissez l’influence des forces de dissonance en vous. En tant qu’élève de la Connaissance, vous serez capable de le faire avec une clarté grandissante, car vous identifierez ce qui, en vous, recherche la Connaissance ou s’y oppose. De plus, vous apprendrez à reconnaître ce qui crée cette opposition intérieurement et dans le monde. Cela vous permettra de percevoir directement les forces de dissonance, et votre vision des choses s’y rapportant deviendra plus objective. Vous verrez comment ces forces vous influencent, comment elles influencent les autres et comment elles influencent aussi vos opinions politiques et sociales, vos idées sur Dieu et sur le monde, et votre estime de vous-même. Une chose apparemment bénéfique pourrait bien être au service de ces forces. La valeur de toute position que vous adoptez est déterminée par votre intention et le motif sous-jacent à celle-ci. Avec la Connaissance, vous serez à même de voir cela. Sans la Connaissance, ce sera beaucoup plus difficile.

Sans la Connaissance, les gens basent leur réalité et leur identité sur leurs idées et sur l’importance des gens qu’ils côtoient. Ils auront tendance à les défendre, même si ces idées et ces associations ne sont pas bénéfiques et que le résultat est nocif. Il devient ainsi de plus en plus difficile de voir et d’agir objectivement. Voilà pourquoi la Connais­sance est votre salut. Sans elle, vous deviendriez très certainement la proie des forces de dissonance, tôt ou tard, en dépit de vos bonnes intentions.

Personne ne peut devenir complètement la proie des forces de dissonance, car ces dernières ne sont pas animées de la volonté divine. Mais au cours d’une incarnation, la vie d’un individu peut être tout à fait dominée par ces forces. En fait, beaucoup de vies le sont. Même quand ces individus quittent le monde, ils sont dans un état d’illusion tel qu’ils se réincarneront dans le même état. Pourtant, la Connaissance les accompagne où qu’ils aillent, car, en réalité, nul ne peut en être séparé même si le mental et l’expression de vie manifestent à la Connaissance une opposition absolue.

La Connaissance vous accompagne où que vous alliez. Par conséquent, sa reconnaissance et son acceptation ne sont qu’une question de temps. Elle est constante et permanente. Les forces de dissonance ne sont ni constantes ni permanentes, bien qu’elles soient sans cesse régénérées. Ultimement, elles céderont devant le pouvoir et la présence de la Connaissance, mais ce peut être long. Moins ce processus prendra de temps, moins les gens souffriront et plus l’expression de la Connaissance dans le monde sera remarquable.

Vous qui entamez votre apprentissage de la Connaissance, apprenez à reconnaître les forces de dissonance en vous. L’expression de ces forces sera parfois évidente, mais pas dans tous les cas. C’est seulement en apprenant à suivre la voie de la Connaissance, par un processus d’essais et d’erreurs et un engagement constructif avec d’autres, que vous parviendrez à discerner les forces de dissonance en vous et à y faire face de manière constructive. Cela prendra du temps et il vous faudra traverser bien des étapes, mais le développement de votre lien avec la Connaissance est essentiel à votre bien-être et à la sauvegarde du cadeau que vous avez offert au monde.

Le monde est un lieu où coexistent le désir de la Connaissance et l’opposition à celle-ci. Il semble bien que la dénégation de la Connaissance prédomine ici. Mais c’est sous-estimer le pouvoir de la Connaissance que de le croire. Souvenez-vous, le monde en soi est un lieu temporaire et votre présence ici-bas est également temporaire et même brève comparativement à l’existence du monde. Si la Connais­sance n’existait pas, votre vie ne se prolongerait pas au-delà de la mort et vous seriez à l’image d’une bougie qui se consume rapidement pour ne plus jamais se rallumer. Affirmer la Connaissance, c’est affirmer votre vie au-delà du monde. C’est aussi affirmer votre famille spirituelle, votre rapport avec vos maîtres intérieurs et la présence même de la Connaissance. Car, en quoi une brève vie dans le monde peut-elle affecter une vie éternelle, sinon en l’entravant à titre provisoire dans sa conscience d’elle-même ⁠?

Vous avez actuellement une vie dans le monde et vous devez vous y consacrer. Mais plus vous serez conscient de votre vie éternelle, plus vous lui permettrez de s’exprimer dans le monde par votre entremise. C’est là que vous comprendrez la nature de votre véritable pouvoir. Vous verrez que l’opposition à la Connaissance n’est qu’une forme pitoyable d’autopunition.