Tel que révélé à
Marshall Vian Summers
le 1er janvier 1989
à Albany, New York

À propos de ce texte

Ce que vous lisez dans ce texte est la transcription de la voix originale de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

Qu’est-ce qu’une relation ?

On appelle relation l’union de deux personnes ou plus en vue de satisfaire un besoin intérieur ainsi qu’un besoin extérieur. La vie est telle une montagne à escalader, et vous ne serez pas capable d’y arriver tout seul. Vous ne saurez pas trouver votre chemin, vous fortifier et apprendre à vaincre les obstacles que vous rencontrerez. Il vous faudra de la compagnie pour l’encouragement et le discernement qu’elle apporte. Vous trouverez ainsi le courage d’identifier et d’éliminer les obstacles. En somme, vous avez besoin de relations pour apprendre comment suivre la voie de la Connaissance.

Une relation satisfait un besoin intérieur de développement et un besoin extérieur de réalisation. Vous ne pouvez établir une relation simplement pour satisfaire un besoin intérieur, car les relations sont toujours dirigées vers l’accomplissement dans le monde. Reconnaître une autre personne comme faisant partie de sa famille spirituelle peut satisfaire un besoin intérieur, mais une relation s’établit pour accomplir ce qui doit être fait. Par conséquent, la relation doit avoir une expression dans le monde de manière à s’ancrer dans la réalité et à devenir manifeste.

Vous pourriez affirmer que toute personne est déjà en relation, et c’est vrai, bien sûr. Cependant, en termes clairs et vu sous l’angle de votre expérience dans le monde, c’est ce que vous êtes à même d’accomplir avec une autre personne qui établit la profondeur de votre relation, son pouvoir et son sens. Voilà pourquoi vous devez reconnaître vos besoins intérieurs aussi bien qu’extérieurs et apprendre le discernement nécessaire, ce qui vous permettra d’évaluer si la personne choisie est compatible pour satisfaire ces besoins. Mais vous ne pouvez discerner tout cela au début de la relation puisqu’une grande partie des découvertes découlera de votre participation avec d’autres. Toutefois, certaines qualités et certains traits doivent faire partie du bagage de départ.

 

Quels sont les critères de base sur lesquels établir une relation fondamentale ⁠?

Les critères varieront suivant l’intention que vous placez derrière cette relation et ce que vous recherchez personnellement. Une relation fondamentale sous-entend un ample partage des pensées, des activités et même du corps physique dans certains cas. Il est très important de réaliser qu’une relation fondamentale crée une occasion d’apprendre sur les plans mental et physique. Sur le plan spirituel, vous n’avez cependant nul besoin d’apprendre quoi que ce soit. Ici, le développement spirituel se mesure uniquement par la quantité de contenu spirituel qui filtre dans l’expression mentale et physique d’une personne.

Une relation fondamentale établit un environnement mental et physique unique qui va soit faciliter votre émergence spirituelle, soit l’entraver ou la nier. Par conséquent, un des premiers critères de base est que l’autre personne, votre futur conjoint, partage votre désir d’avancement spirituel et de contribution dans le monde. C’est l’un des critères essentiels, mais non le seul.

Quand des individus nouent une relation basée seulement sur un sentiment partagé de dessein ou d’intention spirituels, leur relation dure rarement. Elle se heurte à toutes sortes de difficultés pratiques. Souvent, les gens qui tentent de vivre une relation fondée uniquement sur ces critères auront tendance à dénier les obstacles ou à ne pas en tenir compte tant ils seront soulagés d’avoir enfin trouvé quelqu’un avec qui partager leur sentiment de dessein spirituel et de destinée. Soyez donc très clair sur ce point, car il est très important ⁠: le dessein spirituel et la destinée ne peuvent être les seuls critères pour participer à une relation.

Pour ce qui est de trouver un compagnon de vie, vous devez être tous les deux physiquement compatibles. Même dans le cadre de relations qui n’incluent pas l’intimité, il est très important que vous soyez capables de participer ensemble, physiquement parlant. Cela exige la santé de part et d’autre, et des besoins physiques et une condition physique en équilibre l’un par rapport à l’autre. Si une personne est très malade et que l’autre jouit d’une bonne santé, cela limitera leur capacité de faire équipe. Il importe peu que l’apparence physique de l’autre personne vous plaise ou non, mais le soin qu’elle apporte à sa personne et sa façon de se présenter pèseront dans la balance et pourront faire une différence. Cela peut entraver votre participation conjointe. Vos corps doivent être compatibles du point de vue de la santé, de la présentation et parfois même de l’âge.

En outre, vous devez partager des valeurs fondamentales. Vos façons de faire doivent être compatibles. Cela ne veut pas dire que vous êtes absolument identiques, mais que vous n’êtes pas en flagrant conflit l’un par rapport à l’autre. Comme nous l’avons précisé déjà, les contraires s’attirent souvent. Cependant, ils font rarement bon ménage dans le monde des relations humaines. Les gens peuvent avoir des qualités que vous ne possédez pas et que vous n’avez pas cultivées, mais celles-ci peuvent s’avérer très compatibles avec les vôtres. Ici, les différences peuvent être très bénéfiques. Cependant, les contrastes tranchants vous permettent rarement de vous joindre à une autre personne de manière significative ou pour une période plus ou moins longue.

La compatibilité reste très importante. Les valeurs que vous accordez l’un l’autre à la libre expression, à l’argent, à la santé, à la carrière et au rôle de pourvoyeur – à votre vision du monde – doivent s’aligner. Encore là, il peut y avoir des différences et elles peuvent être très utiles, mais s’il y a des contrastes frappants et qu’ils sont dus à la nature et au dessein originel de vos personnes respectives, cela limitera votre participation conjointe et peut-être même votre capacité d’accomplir toute tâche ensemble.

Par conséquent, n’allez pas penser qu’il suffit de partager des intérêts spirituels pour établir un but plus élevé dans une relation. N’allez pas penser non plus que l’attrait physique ou la compatibilité suffisent à eux seuls à établir une union réelle entre deux personnes. Il en va de même pour le partage des valeurs ou le comportement. Souvenez-vous, vous avez une nature spirituelle, mentale et physique, et vous fonctionnez sous ces trois aspects. Il vous faut le reconnaître. Une relation significative devra donc elle aussi fonctionner sous ces trois aspects.

Cela étant dit, vous pourriez conclure qu’il peut être très difficile d’établir un but plus élevé dans une relation fondamentale ou que la possibilité d’y arriver peut se révéler assez faible. C’est vrai. Au cours de votre vie, vous aurez très peu de relations fondamentales significatives, et ces dernières seront très importantes pour ce qui est de façonner vos pensées, votre vie extérieure et vos inclinations spirituelles. Voilà pourquoi nous accordons une telle importance à vos relations fondamentales. En effet, constitueront-elles un atout ou un frein à votre progrès ⁠? Dans cette optique, vous devrez faire preuve d’un très grand discernement dans l’établissement et le maintien de vos relations.

C’est là la vraie signification de la sagesse. La sagesse consiste à apprendre comment faire les choses. La Connaissance consiste à distinguer ce qui doit être fait. Cette dernière est la source et la ligne d’arrivée de tout apprentissage, tandis que la sagesse est le mécanisme qui permet sa réalisation. Ne soyez pas découragé parce que les relations fondamentales authentiques sont rares, mais soyez conscient qu’elles le sont ⁠; c’est important. Vous ne pouvez nouer de relation de cette qualité avec n’importe qui. Pareille tentative causerait un terrible gaspillage et un détournement considérable de votre temps et de votre énergie. Si une personne vous attire physiquement et que vous vous sentez très compatible sur ce plan-là, vous pouvez essayer de contraindre vos aspects spirituel et mental à se soumettre à votre besoin. Mais avec le temps, et après avoir connu bien des situations difficiles, vous découvrirez avec chagrin que cette relation ne peut aucunement prendre racine. Cette tentative pourra vous avoir coûté une grande partie de votre vie, et la découverte de l’erreur commise pourra générer une profonde misère, du ressentiment et de la déception.

Les décisions que vous prendrez au début de votre relation sont très importantes. Si vous vous unissez physiquement avec une personne avant d’avoir solidement établi votre relation, il vous sera très difficile de répondre à la Connaissance et d’utiliser sérieusement votre discernement. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de ne pas vous impliquer sexuellement avant d’avoir établi votre relation de manière satisfaisante. Vous devez vérifier si vous allez tous les deux dans la même direction avant de vous lier physiquement, car, une fois ce lien établi entre vos corps physiques, la séparation peut se révéler compliquée. Comme vous aurez créé des attaches, il sera alors plus difficile de déterminer avec objectivité si une véritable relation est réellement possible entre vous.

L’attirance physique entre deux personnes qui songent à se marier est importante, mais non essentielle. Ce qui importe sur le plan physique, c’est que les personnes soient à peu près du même âge, qu’elles aient une vitalité semblable et qu’elles puissent poursuivre ensemble des activités dans le monde.

La compatibilité mentale est plus importante que la compatibilité physique, et la compatibilité spirituelle est la plus importante de toutes. Souvenez-vous ⁠: dans un alignement correct des choses, le corps sert le mental et le mental sert l’esprit. Quelle importance revêt le corps dans un engagement ⁠? C’est la sagesse qui vous aidera à le découvrir. En fait, son degré d’importance doit être déterminé selon les situations et le but de la relation. De toute évidence, l’attrait physique peut n’avoir aucune importance dans le contexte d’une grande amitié. Par contre, la vitalité en a, car sans elle vous ne serez pas capables de faire tellement de choses ensemble.

À ce stade, il est essentiel de faire une distinction. Vous ne pouvez établir vous-même votre compatibilité spirituelle avec une autre personne puisqu’elle est établie par Dieu, suivant votre plan originel et votre famille spirituelle. Vous pouvez aimer le mental et le corps d’une personne, et sentir la possibilité de faire des choses merveilleuses ensemble. Toutefois, si vous n’allez pas tous les deux dans la même direction, spirituellement parlant, et si vous n’en êtes pas à la même étape de développement, vos routes divergeront. Votre sens du but, de la signification et de la direction différera. Vous ne pouvez contrôler cela, mais il vous est possible de contrôler votre pensée et votre comportement pour une large part puisque c’est à vous qu’il revient de les modifier jusqu’à un certain point. Cependant, votre direction spirituelle est prédéterminée.

La plupart des gens sont à peine conscients de leur vraie direction spirituelle ⁠; ainsi, ce qu’ils considèrent comme leur capacité de changer de direction spirituelle est seulement une capacité de changer de perception par rapport à leur direction spirituelle. C’est que votre destinée est déjà établie dans le royaume spirituel. Par contre, dans le royaume mental, vous passez par un processus de croissance et de développement, tandis que dans le royaume physique, vous passez par un processus de survie, de croissance et de développement. Si vous pouvez voir tous ces éléments travailler ensemble de manière harmonieuse, vous pourrez déterminer les critères dont vous avez besoin pour créer une relation fondamentale.

Même si votre lien spirituel existe déjà, votre manière de penser et vos aptitudes physiques doivent être compatibles. Sinon, vous aurez bien une expérience de reconnaissance de l’autre comme faisant partie de votre famille spirituelle, mais vous n’aurez pas de relation. Une reconnaissance réelle sous-entend que vous pouvez reconnaître quelqu’un comme étant lié à vous ⁠; mais sans relation, vous ne pouvez rien faire ensemble. La relation dans ce monde tourne autour de ce que vous êtes à même de faire ensemble. En fin de compte, il s’agit de contribution et de service.

Quand vous envisagez une relation fondamentale avec une personne, voyez si vous décelez une similitude de vos natures spirituelles et une raison d’être ensemble. Vous ne pouvez changer cela ⁠; ou vous êtes déjà liés ou vous ne l’êtes pas. Si vous n’êtes pas liés, cela veut dire que votre pièce de casse-tête et celle de l’autre ne peuvent s’emboîter parfaitement. Si les pièces s’emboîtent, vous devez vérifier si vous êtes suffisamment compatibles sur les plans mental et physique pour créer une relation.

Une vraie relation n’est pas absolument intacte au début. C’est quelque chose que vous instaurez étape par étape. Un mariage prend plusieurs années à atteindre sa plénitude. Une grande amitié se bâtit sur plusieurs années. Une association importante en ce qui touche la carrière nécessite des années de travail et d’expériences pour devenir profonde et significative. La confiance se gagne. Les événements de la vie façonneront votre caractère, tant mentalement que physiquement. Vous devez passer par ces expériences avec les autres ⁠; elles formeront votre caractère.

Comprenez-bien ceci ⁠: il n’y a pas de grands individus, il n’y a que de grandes relations. Une grande relation signifie que ceux qui sont impliqués ont été capables de transcender jusqu’à un certain point la petitesse de leurs préférences personnelles afin de satisfaire aux vraies exigences de leur vie. Cela veut dire que la relation reflète leur Connaissance au-delà de leurs préférences et leur conviction au-delà de leurs désirs.

Cependant, il vous faut identifier ces éléments correctement pour être en mesure de bien les comprendre. Les gens confondent souvent leurs préférences avec leurs besoins profonds. Ils diront ⁠: « ⁠Oh, je fais ceci en raison de la Connaissance ⁠», mais ils le font vraiment en raison de leurs préférences en la matière.

Comment pouvez-vous différencier les préférences des besoins ⁠? Cela est possible si vous avez fait l’expérience de vos besoins profonds comme de vos préférences. L’expérience de la Connaissance diffère totalement de l’expérience de la préférence personnelle. Elle est constante, irrésistible, complète, harmonieuse, absolument sûre et sans ambivalence. Par contraste, la préférence personnelle est faible et vacillante. Elle va et vient. Elle est assaillie par la culpabilité, le doute, la frustration et le conflit. Vous pouvez vous sentir ambivalent, en conflit, ou rempli de doutes par rapport à quelque chose que vous savez, et cela surviendra souvent. Mais l’expérience de la Connaissance est mille fois plus puissante que l’expérience de la préférence personnelle. Elle ne change pas.

Cela s’avère juste même dans le domaine des penchants. Un penchant représente une préférence personnelle qui prend la place de la Connaissance dans la vie d’une personne, devenant ainsi un facteur dominant. Sans Dieu, il n’y a que des penchants, car sans lui il n’y a pas de véritables relations. Et qu’est-ce qu’un penchant, sinon un substitut aux relations significatives ⁠? Dès lors, seules les relations significatives peuvent guérir les penchants. Et la Connaissance est la seule cure puisqu’elle est l’essence même des relations. Elle établit le but, la signification et la direction de toutes vos relations significatives.

La compatibilité spirituelle, mentale et physique doit suffire à créer une relation fondamentale avec succès. Plus vous vous connaissez vous-même sur ces trois plans, plus vos critères seront bien définis. Plus vous apprenez à accorder de la valeur à la Connaissance en vous, plus vous prendrez ces critères à cœur ⁠; vous ne les mettrez pas de côté ni ne les dénierez en faveur d’une relation de prédilection avec qui que ce soit.

 

Quels sont les éléments essentiels de la compatibilité ⁠?

Nous avons déjà mentionné les éléments qui assurent la compatibilité, mais il est important d’élaborer sur ce point. Vous devez aller dans la même direction en matière spirituelle. Comment saurez-vous si c’est bel et bien le cas ⁠? Votre sens inné d’orientation dans la vie, votre sens de la destinée, et ce que vous jugez absolument précieux émanent du royaume spirituel. Vous en faites l’expérience mentalement et physiquement, mais tous ces éléments sont issus de la Connaissance s’ils sont authentiques. Si vous êtes en résonance avec une autre personne et que vous la considérez avec objectivité en observant sa façon de penser et son comportement, vous serez capable de discerner si vous êtes tous les deux compatibles ou non sur le plan spirituel.

Les individus qui sentent un lien spirituel et une compatibilité entre eux négligent souvent les choses bien banales, tels l’argent, l’apparence physique, le rôle de pourvoyeur, la carrière et tout le reste, ce qui limite en contenu et en durée leur expérience de la relation et de l’amour. L’amour est l’élément causal de la relation, mais c’est la compatibilité des conjoints qui leur permettra de faire l’expérience de cet amour.

Pour être complète, une relation fondamentale doit s’exprimer dans la vie physique, mentale et spirituelle. Mais même en observant de près votre partenaire, vous ne pouvez pas démontrer dès le départ une compréhension intégrale de ces trois aspects ⁠; beaucoup de choses se révéleront au fil du temps et de l’expérience. Mais au début, il vous faut identifier un certain degré de compatibilité dans ces trois domaines. Cela exige-t-il une importante évaluation de votre part ⁠? Non. Cela exige seulement de la retenue, de la patience, un regard objectif, et que vous permettiez à votre Connaissance de vous guider.

Votre Connaissance ne délibère ni ne compare. Elle ne dit pas ⁠: « ⁠Bon. Je préfère cette personne à cette autre. ⁠» Elle ne juge pas les gens. Elle dit simplement oui ou non, ou ne dit rien du tout. Ce qui émane d’une sagesse si profonde est tellement simple. La Connaissance est la grande décideuse et elle prend ses décisions sans condamner ni juger. Elle dit oui et non. Et vous, vous diriez vrai et faux, correct et incorrect, bien et mal, car c’est ainsi que vous voyez les choses. En fin de compte, chacun sait ce qui est bien et mal parce que chacun différencie l’amour de l’agression. Cela ne veut pas dire que les gens sont conscients de ce qu’ils savent et qu’ils l’expriment, le comprennent ou le démontrent. Mais ils le savent.

Vous aurez besoin de percevoir certaines choses dès le début d’une relation. Vous le saurez si vous portez attention et si vous acceptez de voir la vérité en face. Vous ne devez pas confondre savoir et désir. Le savoir est calme et clair. Le désir veut des choses ⁠; il a des besoins. Il est très difficile de voir clair dans une situation quand le désir vous habite, car ce dernier vous domine et vous gouverne telle une fièvre. Toutes les fois que vous éprouvez cela envers une personne ou à l’égard de n’importe quoi, soyez très prudent, faites un pas en arrière ⁠; c’est le moment d’attendre et de vous montrer objectif.

La relation est censée accomplir quelque chose dans le monde. C’est l’expression très concrète d’un besoin et d’un lien intérieurs. Étant donné que cette expression s’extériorise dans la pratique, vous devez l’approcher sous un angle pratique. Ainsi, lorsque vous examinez la possibilité de vous unir à quelqu’un par les liens du mariage, ne dites pas ⁠: « ⁠Je t’aime. Je ne peux vivre sans toi. Tu es mon tout. ⁠» Dites plutôt ⁠: « ⁠Je ressens beaucoup d’amour pour toi. Que pouvons-nous accomplir ensemble ⁠? Allons-nous dans la même direction ⁠? Pouvons-nous vivre ensemble pour le reste de nos jours ⁠? Pouvons-nous bien travailler ensemble ⁠? Pouvons-nous faire face à la souffrance et à la déception ensemble ⁠? ⁠»

Si vous vous intéressez à l’autre personne, elle vous révélera ce qu’elle a fait par le passé. N’allez pas penser qu’elle fera les choses différemment à vos côtés. Peut-être va-t-elle s’améliorer ou agir de manière plus efficace et plus aimante, mais si vous jetez un regard sur sa vie, vous apprendrez ce que vous avez besoin de savoir. Vous devez toujours approcher le mariage avec lenteur et prudence, et permettre à la Connaissance de vous guider. Ne vous laissez pas mener par ce que vous voulez, ou vous serez alors aveugle à vos besoins réels, aux besoins de l’autre personne et à la réalité de votre couple.

Dans un mariage authentique, vous ne passerez pas votre temps à vous dévorer des yeux et à vous délecter de votre expérience de reconnaissance de l’autre. Vous passerez le plus clair de votre temps à faire des choses ensemble, des choses très terre-à-terre comme de vous occuper de la subsistance, de la carrière, de l’achat de biens nécessaires, de l’intimité, de la santé, de l’argent, des possessions, des enfants, et des autres. Vous serez tous les deux très occupés, mais la plupart de ces activités ne vous sembleront pas très spirituelles.

Si vous êtes un peu plus âgés et un peu plus sages, peut-être en savez-vous assez pour ne pas vous presser. La douleur émotive provenant du passé est là, et elle vous retient. Alors, vous attendez et vous observez, désireux de ne pas répéter les mêmes erreurs. Vous ne voulez pas aller folâtrer sur une voie sans issue dans l’espoir que tout marchera bien, tout cela parce que vous vous aimez tellement tous les deux.

 

Qu’en est-il de l’amour dans une relation ⁠?

L’amour découle de la compatibilité démontrée dans une relation. La reconnaissance de l’autre atteste de l’amour sur le plan spirituel, mais la relation atteste de l’amour sur les plans mental et physique. L’amour est le résultat de la compatibilité. La profondeur de votre amour sera le miroir de la profondeur de votre expression partagée dans le monde. Vous pouvez aimer intensément quelqu’un au début, mais ce n’est pas encore le véritable amour. Ce n’est pas encore un amour qui peut résister aux rigueurs de la vie. Ce peut être très intense, mais c’est momentané. Le grand amour s’établit du fait d’une participation partagée qui, elle, s’accomplit par la compatibilité et un dessein commun. Vous pouvez être compatibles en tant que personnes, mais si le but, la motivation et le courage sont absents, la relation ne peut atteindre sa pleine expression et votre expérience de l’amour sera incomplète. Ici, vous aimez quelqu’un en raison de ce que vous pouvez faire, partager et exprimer ensemble.

Par conséquent, ne basez pas une relation fondamentale sur l’amour. Basez-la plutôt sur ce que vous pouvez partager, exprimer et faire ensemble. Bien des gens pensent que vous devriez vous marier parce que vous êtes intensément amoureux. Être intensément amoureux peut indiquer une reconnaissance, non une relation. Il vous faut établir cette relation, l’exprimer et la prouver. Avec la reconnaissance, vous n’êtes pas encore en relation. C’est en traversant des situations ensemble que vous saurez si vous avez la compatibilité, la motivation et l’engagement pour être en relation de manière authentique.

Alors, nous le répétons, ne basez pas votre relation sur l’amour. L’amour allume la flamme, mais ce qui nourrit celle-ci, c’est votre capacité de partager, d’exprimer et de démontrer un vrai but dans le monde. Il résultera de pareille relation un feu d’amour qui la gardera vivante. Comprenez bien cela ⁠; c’est très important.

Vous pourriez dire que c’est l’amour qui vous porte à vous exprimer ensemble, à donner, à poursuivre un objectif, que la contribution partagée dans le monde est le fruit d’un grand amour. Mais cette vision des choses ne pourrait être valide que si chacun s’accorde à dire que l’amour procède uniquement de Dieu. Sinon, votre vision indique une confusion et, par conséquent, cela vous laisse tous les deux très vulnérables et disposés à commettre des erreurs sérieuses de jugement et d’évaluation dans vos relations. Il importe donc de considérer l’amour comme la conséquence de votre relation, non sa cause. C’est Dieu en tant qu’amour qui en est la cause. Néanmoins, conséquence de votre participation ensemble, vous ferez l’expérience de l’amour.

Règle générale, on juge que l’amour est la raison la plus importante de partager sa vie avec une autre personne. Vous êtes amoureux de quelqu’un. Vous supposez donc qu’un partenariat va de soi, qu’une relation existe et que ce sera là l’expérience ultime. Mais une personne arrivée à maturité n’y verra rien de plus qu’une grande stimulation, qu’une reconnaissance. La possibilité d’une véritable relation n’a pas encore été établie.

Bien des gens ont développé une dépendance à l’expérience de tomber amoureux. Comme c’est une expérience fondée sur la reconnaissance, ils recherchent continuellement cette dernière, car, à leurs yeux, elle a figure de relation. Cependant, la reconnaissance n’est pas la relation. Nombre d’individus qui ont ce problème – et la plupart des gens l’ont à un certain degré – sont souvent déçus puisqu’une relation basée uniquement sur la reconnaissance est décevante. Elle ne présente pas la compatibilité et l’alignement de dessein dont il est question ici. Ne soyez pas dépendant de la reconnaissance des autres. En fait, vous pourriez en faire l’expérience intérieurement, dans votre méditation journalière, et elle vous introduirait à la Connaissance plutôt que de vous mener dans une relation porteuse de division et de désespoir.

La vraie question à se poser en relation est la suivante ⁠: « ⁠Que pouvons-nous faire ensemble ⁠? ⁠» Plus vous en apprenez sur vous-même, sur votre façon de penser et sur votre comportement, plus vous devenez objectif à l’égard de vous-même, plus vous pouvez vous montrer objectif dans votre perception de l’autre personne, et plus votre discernement est clair. Cette clarté de discernement est très importante, car les gens ne sont pas ce qu’ils paraissent être. Dans la plupart des cas, ils se présentent sous un faux jour, à moins d’avoir affaire à des personnes évoluées et ayant atteint la maturité. La Connaissance vous guide ⁠; vous n’avez donc pas à vous fatiguer en délibérations. Toutefois, vous devez regarder, écouter et apprendre.

L’ivresse née du sentiment amoureux peut être la première lueur à l’aube d’une relation significative ou une expérience brève et extravagante. Avancez lentement et prudemment. Ne vous engagez pas sur le plan sexuel. Cela viendra plus tard, si c’est approprié. Rappelez-vous qu’une fois engagé sexuellement, vous vous liez corps et émotions dans une certaine mesure. Même si vous pensez qu’une interaction sexuelle est banale, elle rend quand même beaucoup plus difficile l’évaluation sérieuse de votre engagement. Vous devez donc avoir le souci de l’autre et de vous-même dans une juste mesure. Vous devez avoir le souci de son développement spirituel et du vôtre, lesquels seront soit facilités, soit entravés par cette relation.

Aider à l’émergence spirituelle d’une autre personne est la plus haute expression d’amour, quand bien même cela signifie que vous ne pourrez pas être avec elle. Ce doit être là votre première préoccupation, même si cela signifie que votre relation n’évolue pas dans le sens voulu. Et ce le sera si vous accordez de la valeur à la vie de l’autre personne et à la vôtre, à sa croissance spirituelle et à la vôtre ainsi qu’à votre bien-être mutuel dans la relation. Avec le temps, vous en viendrez à ne pas vouloir gaspiller davantage d’années à vous impliquer dans des relations sans futur et ne conduisant nulle part.

Vous devez faire l’expérience de la déception en relation pour apprendre ces choses. Mais des déceptions trop sévères sont susceptibles de vous décourager et de vous anéantir. Les humains sont capables de vaincre un certain découragement, mais s’ils prennent trop de mauvais tournants et trop de mauvaises décisions, leur capacité de vaincre les obstacles et de choisir une nouvelle voie diminuera avec le temps.

Les gens se plaisent à croire qu’ils sont tout à fait aptes à modifier leur vie n’importe quand, mais ce n’est pas vrai. Voilà pourquoi ce que vous faites maintenant est si important. N’allez pas supposer que si vous ne poursuivez pas la vérité dès à présent, vous aurez la possibilité de le faire plus tard. Si vous le supposez, cela vous coûtera très cher. Vous devez donc aborder les relations de manière tout à fait sobre, pratique et honnête.

La gloire d’une reconnaissance momentanée ne peut en aucun cas se comparer à la valeur d’une relation significative, et c’est la participation au fil du temps des deux partenaires qui donnera à cette relation sa qualité. C’est là où vous apprenez ensemble, vous grandissez ensemble, vous vous raffinez ensemble et vous entrez en interaction avec le monde ensemble. Il vous est impossible de le faire sans éléments de compatibilité. Si ces éléments sont absents, vos buts individuels ne s’imbriqueront pas et votre participation dans la vie s’en trouvera limitée, peu importe l’intensité de votre affection.

Voilà pourquoi vous devez d’abord apprendre à discerner. Pour quelle raison passer cinq ans à découvrir que vous ne pouvez pas vraiment épouser cette personne quand vous auriez pu le découvrir en cinq jours ou, suivant le degré de raffinement de votre discernement, en cinq minutes ⁠? Bien des gens reconnaîtront après cinq ans de vie commune qu’ils savaient dès le départ que cette relation n’allait pas fonctionner, mais qu’ils ne voulaient pas écouter ce savoir intérieur. Ils étaient à même de voir ces éléments chez l’autre personne, ainsi que leur incompatibilité, mais ils refusaient d’en tenir compte par désir de vivre avec cette personne. Ils voulaient vivre l’expérience d’être ensemble, d’échapper à la solitude et à l’isolement. Pourtant, il est tellement préférable d’être seul que prisonnier d’une relation bancale. Pareille relation, si elle est maintenue, détruira votre motivation et votre force vitale. C’est la vérité.

 

Qu’en est-il de la sexualité ⁠?

Pour bien des gens, il est difficile de traiter objectivement de la sexualité tant ils y associent leur sens de l’identité, leur libre expression et leur valeur personnelle. La sexualité compte pour beaucoup, mais ce n’est pas la source de votre valeur, de votre identité ou de votre expression ni l’avenue primordiale de leur extériorisation. La sexualité est quelque chose à comprendre correctement et à gérer sagement. Tout comme vous devez gérer votre maison pour éviter de vivre dans le chaos, vous devez gérer votre sexualité pour ne pas voir votre vie tourner au chaos. Une sexualité mal gérée peut dominer votre mental et anéantir votre capacité de comprendre votre vie spirituelle, vous gardant ainsi dans l’ignorance.

La sexualité, à l’instar de l’argent et du pouvoir, a été associée à bon nombre de choses redoutables. Certains en ont fait la cause de la chute de l’homme. Pourtant, la sexualité est simplement un aspect de la vie qui doit être géré correctement, au même titre que l’argent et le pouvoir. Si elle est négligée ou mal gérée, elle crée des problèmes. Il en va de même pour l’argent. Ces énergies – la sexualité et l’argent – sont toutes deux des aspects de la vie. Puissantes, elles vous influencent. Vous devez les gérer suivant ce que vous avez à faire. L’ascète qui vit dans son monastère doit gérer sa sexualité afin de participer à la vie monastique. Sa manière de le faire différera de celle d’une personne engagée dans une relation ou de toute autre personne qui vit dans le monde. Mais cette dernière doit aussi gérer sa sexualité si elle souhaite servir un but supérieur. Toutefois, la sexualité n’est certainement pas un but supérieur en soi. Si vous croyez que c’est le cas, vous négligez gravement votre mental et la véritable raison de votre présence en ce monde. Et dès lors, la sexualité usurpe la place de la Connaissance et devient une dépendance.

 

Jusqu’à quel point la sexualité est-elle importante
dans l’établissement d’une relation fondamentale ⁠?

La sexualité est seulement modérément importante parce que c’est quelque chose qui change. Si vous ne vous sentez pas bien ensemble sur le plan sexuel, vous avez la possibilité de changer la situation en modifiant votre comportement. C’est quelque chose que vous pouvez changer en ouvrant votre cœur. Mais la sexualité peut aussi révéler une incompatibilité d’esprit et de valeurs. Sous cet angle, elle peut vous en apprendre beaucoup. Il est tout de même possible de découvrir ces incompatibilités sans vous engager sexuellement. Comme nous l’avons indiqué précédemment, il est sage de ne pas vous lier sexuellement jusqu’à ce que vous en sachiez davantage sur l’autre personne et sur vous-même. Quand vous hâtez les choses, vous risquez de vous égarer. De toute manière, si vous devez vous marier, la sexualité fera partie de votre vie commune. Prenez donc le temps de découvrir d’abord si vous êtes faits pour vivre ensemble.

Évitez l’engagement sexuel pendant quelque temps. Vous n’avez rien à perdre mais tout à gagner à attendre le bon moment. Ne passez pas tout de suite à l’expression sexuelle. Apprenez plutôt à connaître votre partenaire. Découvrez vos valeurs communes et votre comportement, vos tendances cachées et vos prédispositions, car ce sont ces aspects de vous deux qui se manifesteront dans le quotidien de votre vie commune.

Prendre part à une relation parce que la sexualité est passionnante équivaut à acheter une maison parce que vous aimez le jardin. Vous n’allez pas habiter le jardin, mais la maison. Le jardin n’est donc pas si important. En relation, la sexualité est comme le jardin ⁠: quelque chose qui vous plaît, qui signifie beaucoup et qui peut accroître la compatibilité entre vous. Mais elle n’est pas l’essence de votre existence ensemble. Avec le temps, votre intérêt sexuel l’un pour l’autre s’atténuera. En tout cas, il changera jusqu’à un certain point et le frisson et l’excitation qui l’habitaient au début auront peut-être disparu. Après une vingtaine d’années passées ensemble, vous vivrez une interaction sexuelle pour partager quelque chose de très profond. La sexualité ne sera plus juste une affaire d’excitation et de stimulation ⁠; ce sera un véhicule pour partager quelque chose de plus grand.

En vérité, la sexualité a une double raison d’être ⁠: permettre l’expérience de l’union avec une autre personne et régénérer la race. C’est un véhicule qui sert à exprimer quelque chose de spirituel sur les plans mental et physique, et un moyen d’engendrer des enfants. Voilà tout. Le sexe pour toute autre raison est potentiellement très dangereux en ce qui a trait à votre bien-être. Bien sûr, les gens ont beaucoup d’autres raisons de s’exprimer par le biais de la sexualité ⁠: ils veulent se perdre momentanément dans une stimulation, démontrer leur dominance sur les autres, se prouver à eux-mêmes qu’ils sont attirants, ou se servir de la sexualité pour accéder à des postes de pouvoir. Dans ce cas, le sexe est une forme de manipulation. Tout individu qui utilise ainsi la sexualité sera le grand perdant, car il ne comprend pas le pouvoir de la sexualité et ne fera pas l’expérience de ses véritables bénéfices.

La sexualité est appropriée dans certaines relations fondamentales seulement. La monogamie est absolument essentielle. En raison de votre plan originel, vous ne pouvez vous lier sexuellement qu’avec une personne à la fois. Si vous tentez de vous lier avec plus d’une en même temps, vous aurez de sérieux problèmes. Les gens seront peinés, l’intimité sera détruite et l’alignement de l’activité avec les autres sera déformé et même détruit. Vous n’avez qu’à regarder autour de vous pour voir combien c’est vrai.

Ce qui fait l’importance de la sexualité, c’est ce qu’elle peut révéler ⁠: une plus grande compatibilité, une vulnérabilité émotive et l’expérience de l’intimité et de l’affinité. Ce sont là des expériences de vraie reconnaissance. La reconnaissance est le point de départ de toute relation significative. Et c’est quelque chose dont vous pouvez faire l’expérience encore plus profondément à mesure que vous progressez. Mais la reconnaissance elle-même n’est pas la relation. Il est évident que vous pouvez éprouver de merveilleux moments de reconnaissance avec quelqu’un avec qui vous pouvez faire très peu pourtant. Tenter une relation ici serait un désastre. Cette relation ne pourrait s’accomplir et, dans la plupart des cas, on peut en discerner les raisons dès le départ. C’est pourquoi le discernement est si important.

La sexualité est très importante. C’est quelque chose de sacré à préserver, un échange de la force vitale dans le monde physique, une expression de vulnérabilité et d’intimité. Ne la prenez pas à la légère. N’y participez pas avec banalité. Ne l’utilisez pas pour votre satisfaction personnelle.

Quand vous prenez part à un échange sexuel, vous engagez votre force vitale physique. Si cette dernière n’est pas partagée dans une relation significative, elle sera gaspillée. Si elle est gaspillée, vous perdrez de votre énergie et de votre vitalité. Physiquement, votre pouvoir, votre vigueur et votre santé déclineront. Mentalement, vous vous sentirez dépressif et découragé, votre vision, votre direction et votre but dans la vie s’en trouveront abîmés.

Si vous continuez à prendre part à une activité sexuelle où aucun but ni aucune signification véritables ne peuvent être générés et soutenus, vous dissipez littéralement, sur les plans mental et émotionnel, votre force vitale. Vos émotions seront chaotiques et vous perdrez la conscience de la Connaissance en vous.

Ici, vous observerez que les individus qui se servent de la sexualité pour le plaisir seulement ou pour satisfaire un penchant ont l’esprit plutôt embrouillé ⁠; ils ont tendance à souffrir et à perdre leur sens des priorités et leur perspective dans le domaine des relations. Dès lors, la sexualité commence à les dominer et à affecter tout ce qu’ils pensent, tout ce qu’ils expriment et tout ce qu’ils font.

La sexualité est une forme majeure d’appétit débridé dans le monde, en particulier dans les sociétés où l’on place peu de limites ou de retenues en ce qui concerne l’expression sexuelle. Étant donné qu’elle cause tant de problèmes, les personnes qui s’investissent dans leur spiritualité tentent souvent de la fuir complètement. Cependant, cela réussit rarement, à moins que vous ne soyez destiné à l’ascétisme ou au célibat, ce qui n’est pas le cas pour la majorité des gens. Vous devez faire face à votre sexualité et apprendre à la gérer sagement. Vous ne pouvez ni la fuir ni prétendre qu’elle ne revêt aucune importance. Elle est un fait de la vie. Elle est soit une source de croissance et de signification, soit une occasion d’autodestruction. D’une manière ou d’une autre, le sexe doit être considéré comme un engagement très sérieux.

Vous pouvez partager vos pensées avec un autre et cela aura une incidence sur votre bien-être. Mais partager votre force vitale, c’est partager votre essence au-delà de la pensée. Comprenez bien cela ⁠; c’est important. L’engagement adéquat fortifiera l’expérience d’intimité, régénérera votre relation par la reconnaissance et vous unira davantage l’un à l’autre. Mais si vous faites mauvais usage de votre sexualité, cela aura l’effet opposé et vous le paierez très cher. Il vaut mieux être seul et conserver sa force vitale que de la gaspiller et de perdre de vue ce qui importe le plus dans la vie pour soi.

Combien de gens pourtant prospères sont tombés de haut à cause d’une sexualité déplacée ⁠? Il en va de même pour l’argent. Combien ont fait faillite pour l’avoir mal géré ⁠? Dans les deux cas, l’argent et la sexualité n’ont pas été utilisés à bon escient. Ce sont deux domaines de responsabilité, deux sphères d’expression du pouvoir. L’argent peut être une chose merveilleuse ou terrible. Cela vaut aussi pour la sexualité. La sexualité est une réalité de la vie, mais elle doit être gérée en fonction du but que vous nourrissez.

Certaines vérités de base sur la sexualité sont encore valides. La sexualité devrait être réservée à la relation fondamentale et vue seulement comme un moyen de concevoir un enfant ou d’établir une profonde intimité et une union solide. S’il n’est pas dans vos plans et dans votre nature d’avoir des enfants, alors vous devez utiliser la sexualité seulement dans une perspective d’union, de manière à nourrir votre relation fondamentale.

Souvent, les problèmes sexuels ne sont pas d’origine physique. Ils relèvent des émotions et du comportement, et valent qu’on les explore en vue d’apporter la guérison. Seuls quelques problèmes sexuels sont réellement de nature physique. La plupart indiquent soit un individu blessé de quelque façon, soit une incompatibilité de base dans la relation. Ces deux symptômes de malaise méritent une considération sérieuse.

Vous saurez si vous êtes physiquement compatible avec une autre personne en lui tenant la main, en l’étreignant ou en l’embrassant. Vous saurez si vous l’êtes sur le plan émotionnel en apprenant ses habitudes de vie et son passé, et en étant attentif à ce qu’elle fait et à sa manière de penser. Sans cette compatibilité à volets multiples, la sexualité n’a aucune véritable signification. Ce qui importe, c’est ce qui se passe de mental à mental, de cœur à cœur, de corps à corps. C’est là qu’est l’essence de l’interaction sexuelle chez les partenaires et entre eux. Sinon, la signification de deux corps se frottant l’un contre l’autre est tout à fait négligeable.

En somme, initier une relation fondamentale exige une grande prudence sur le plan de la sexualité. Apprenez-en davantage sur votre relation et votre partenaire, et que l’autre en fasse autant. Partagez votre vie avec cette personne avant de vous engager sexuellement. Ainsi, votre engagement sexuel viendra rehausser votre relation grandissante sans la dominer.

 

Comment se préparer au mariage ⁠?

Qu’il s’agisse de l’union de deux personnes qui ont une relation intime ou de l’union avec un groupe d’individus rassemblés pour servir un but plus élevé, le mariage est un cadre à l’intérieur duquel vous transcendez vos peurs personnelles et vos préférences afin d’avoir une plus grande expérience de vous-même. Cela ne peut être accompli que par une relation, et ce doit être entièrement naturel et non forcé. Vous ne pouvez pas faire d’une relation votre mariage idéal. Mais si vous êtes bien engagé, si vous soutenez honnêtement votre progrès spirituel et celui de votre partenaire, et si vous apprenez comment le faire efficacement, alors vous vous dirigez vers le mariage.

La préparation au mariage s’amorce par l’apprentissage du discernement en matière de vie spirituelle, mentale et physique. Vous faites l’expérience de votre vie spirituelle intuitivement. Vous faites l’expérience de votre vie mentale en partageant des idées et des valeurs avec les autres, en apprenant d’eux, en les observant et en vous observant avec objectivité. Vous en faites aussi l’expérience en recourant à la pensée créatrice pour accomplir des buts spécifiques avec les autres. Vous faites l’expérience de votre vie physique par la conscience sensorielle et l’expérience d’être dans le monde. Plus vous en apprendrez sur vous-même dans ces trois sphères, mieux vous serez préparé. Cela établira vos critères dans votre recherche de relations significatives.

Vous tirerez grand profit de votre observation des relations qui existent dans la vraie vie et non pas juste de celles qui sont dépeintes au cinéma. Dans la vie réelle, les gens vous apprennent tout ce qu’il faut faire et ne pas faire. Si vous avez l’esprit ouvert, si vous écoutez attentivement, si vous ne poursuivez pas simplement vos ambitions, si vous vous abstenez de condamner les autres, vous pourrez beaucoup apprendre à partir de ce que font les autres, vous épargnant ainsi des années d’expériences douloureuses. Ne pensez pas être différent d’eux. Ne pensez pas que, parce que vous savez tant de choses ou que vous êtes si bien développé sur le plan spirituel, ou si doté sur le plan physique, ou si mentalement avisé, votre expérience sera très différente de celle des autres.

Comme tout un chacun, vous faites face à la séduction exercée sur vous par vos penchants, à la propension à l’erreur et à la grave conséquence découlant d’un gaspillage d’énergies. Voilà pourquoi vous devez avoir une approche sobre au regard de votre participation à la vie. Non pas une approche négative, mais objective. L’objectivité est l’essence de la Connaissance. La Connaissance n’affirme pas ⁠: « ⁠Puisque je veux que tout soit merveilleux, j’affirmerai que ça l’est. ⁠» Elle ne fait pas cela. Par contre, les gens le font quand ils craignent de faire face à la vie et qu’ils ont peur de leurs propres erreurs. La Connaissance ne dit pas ⁠: « ⁠Tout est affreux. Je ne dois pas me laisser avoir par quoi que ce soit. Je ne dois rien considérer de bon par crainte d’être déçu. ⁠» Elle ne fait pas cela non plus.

La Connaissance regarde, écoute et agit. C’est si simple et si efficace ⁠! Elle n’est pas affligée par le doute et la confusion, la comparaison et l’évaluation, ou le jugement et la condamnation. Elle n’est pas assaillie par le besoin de justification et de compromis ni par le besoin de se prouver qu’elle est meilleure que les autres ⁠; non plus par le besoin de contrôler, de manipuler ou de tirer son épingle du jeu. La Connaissance ne se préoccupe pas de la survie. C’est ce qui en fait la force la plus puissante du monde. Étant donné qu’elle est essentiellement bonne et intrinsèquement remplie de grâce, qu’elle ne se soucie que de progrès spirituel et d’accomplissement dans la réalité physique au sens le plus vrai, elle n’est jamais en conflit d’intérêts et elle est sans défaut. Pouvez-vous imaginer quelque chose d’autre possédant ces qualités ⁠?

Peut-être direz-vous de prime abord qu’une telle chose n’existe pas ⁠: « ⁠Je ne le crois pas. Je ne peux pas le croire. J’ai si peur d’être déçu qu’il m’est impossible de suivre la Connaissance. ⁠» Étant donné que vos substituts de la Connaissance vous ont trahi, il est compréhensible que vous pensiez que la Connaissance vous fera faux bond à son tour. C’est seulement par l’expérience que vous apprendrez qu’il en va autrement avec la Connaissance. Pour connaître cette expérience, vous devez avoir foi en votre apprentissage et confiance en votre propension à apprendre. Vous devez cultiver cette foi en vous-même et dans vos relations.

Le mariage est le produit de la croissance et du développement. Ce n’est pas quelque chose qui survient dès la minute où vous prononcez les mots « ⁠je le veux ⁠» devant l’autel. Le mariage est le résultat d’une compatibilité démontrée et l’union d’esprit et de volonté en vue d’offrir au monde les cadeaux que chacun a à offrir. Ces cadeaux peuvent être dirigés vers vos enfants, votre communauté ou le monde entier. Tout vrai mariage débordera de ses propres cadres et servira ceux qui l’entourent, devenant ainsi une oasis au milieu d’une terre aride. Si peu de mariages possèdent cette qualité ⁠! Pourtant, ce sont des signes d’espoir dans un monde apparemment désespéré. Combien de mariages vous inspirent, des engagements qui ne sont ni parfaits ni sans difficultés, mais qui s’avèrent inspirants par ce qu’ils peuvent accomplir et tout ce qu’ils peuvent offrir ⁠?

L’union véritable n’est pas simplement une association à des fins utilitaires. Une qualité tellement plus grande l’accompagne ⁠; d’une part, votre famille spirituelle y est présente, et d’autre part, la Connaissance s’exprime dans son cadre. C’est une source continuelle d’expression spirituelle, mentale et mondaine. Au cœur de ce mariage, les activités physiques partagées permettent aux êtres de s’unir dans l’action et cette union soutient l’expression de l’esprit.

Le vrai mariage est ce à quoi vous vous préparez, que vous le sachiez ou non, que vous vouliez vous marier ou non. Vous comprendrez la véritable signification de votre croissance personnelle et de votre développement lorsque vous verrez qu’ils visent ce but. Cependant, si vous voyez votre croissance et votre développement uniquement comme des facteurs grâce auxquels vous pouvez devenir plus puissant, plus expressif, plus maître de vous-même et moins vulnérable, vous ne comprendrez pas du tout votre croissance personnelle, et vos actions et vos pensées se perdront.

Il est vrai que vous devez vous renforcer pour participer à une relation significative, mais c’est cette dernière qui vous rendra vraiment fort. Ce qu’il vous faut distinguer au cours de votre préparation au mariage, ce sont les critères nécessaires à l’union et cette part de vous qui tendra à nier ces critères et à vous faire foncer vers la satisfaction immédiate. Vous devez apprendre la patience, le discernement et l’objectivité, et pouvoir suivre vos profondes inclinations, lesquelles sont l’expression extérieure de votre Connaissance.

Vous vous préparez maintenant au vrai mariage. C’est ainsi que vos maîtres intérieurs et votre famille spirituelle perçoivent votre démarche. Quand vous commencerez à envisager votre vie ainsi, votre mental sera plus clair, vous établirez des priorités authentiques, et vos pensées et vos actions gagneront en unité, ce qui vous permettra de cultiver une réelle honnêteté. Pareille honnêteté sous-entend que vos actions sont le reflet de votre pensée et que rien en vous ne trahit cette source essentielle de communication en provenance de votre esprit. Avec elle viennent l’harmonie et l’alignement, et il n’y a aucune tromperie en vous. C’est l’honnêteté dans sa pleine expression. Vous vous préparez également à ce mariage, celui où le corps, le mental et l’esprit s’unissent. C’est un mariage au cœur de vous-même, mais aussi entre vous et une autre personne.

Dans la vie, une personne forge un vrai mariage avec une seule autre ou avec un groupe de personnes impliquées dans un projet important, et quelquefois avec les deux. Si votre mariage à une personne fonctionne dans une communauté authentique, votre relation fondamentale s’étendra au-delà de votre union avec cette personne. En fait, ce sera toujours le cas puisque vous aurez éventuellement une famille ou une communauté à servir, et souvent les deux. Le mariage authentique est le prolongement d’une union visant à inclure d’autres personnes, alors qu’au départ il avait été établi entre deux personnes seulement. L’union de deux personnes ou plus constitue l’expression christique dans le monde. La Connaissance émanera de ces personnes si elles sont réellement unies.

Quand vous pensez à Jésus, pensez à un individu marié à sa famille spirituelle. Le Christ n’est pas un individu, mais la relation en soi. Les humains font du Christ un individu parce qu’ils s’identifient plus facilement à un individu qu’à une grande relation. La séparation leur est plus familière que l’union. Il serait exact de dire que le Christ ne désigne pas celui qui fut oint, mais l’union par la relation. La signification réelle ne peut pas venir d’un individu mais bien seulement d’une relation. La relation de Jésus avec sa famille spirituelle fut complètement démontrée, mais peu de gens ont su reconnaître ou comprendre cette démonstration. Jésus était comme la pointe du stylo posée sur le papier, la pointe qui laisse passer l’encre et prend contact avec le monde. Ainsi, il a posé sa signature sur le monde, mais il est uniquement la pointe de l’instrument qui contient la substance spirituelle. La substance spirituelle elle-même est plus grande que le point de contact. Jésus est l’expression d’une relation plus grande.

Le vrai mariage doit devenir un moyen d’expression pour votre famille spirituelle. Voilà sa raison d’être et son destin. Perçu de cette manière, il deviendra une source d’accomplissement et d’avancement personnels, et de contribution au monde. C’est à cela que vous vous préparez, sciemment ou inconsciemment, même en ce moment. Ou vous allez vers cela, ou vous vous retenez. Ou vous acceptez cela, ou vous le déniez. Ou vous percevez cela, ou vous l’ignorez.

Le mariage authentique vous sert de préparation à votre famille spirituelle. Si vous êtes dans l’impossibilité de vous engager sur terre, vous serez incapable de joindre votre famille spirituelle au-delà du monde. Vous devrez revenir jusqu’à ce que vous puissiez vous marier à quelqu’un de corps, de mental et d’esprit.

Vous ne pouvez vous marier à une idée, un idéal, un concept, une vision ou une philosophie. Vous ne pouvez rien épouser qui soit abstrait ou issu de vous-même. Vous pouvez chérir chacune de ces choses et vous identifier à elles, mais vous ne pouvez les épouser. Vous devez vous engager envers une personne dans le but de créer une famille, de servir une communauté, ou les deux. Vous êtes à même de vous unir à un groupe de personnes pour servir une cause dans le monde, mais il s’agit toujours de contribuer puisque la contribution est l’essence de l’accomplissement.

 

Comment allez-vous découvrir la personne
et la communauté qui vous conviennent ⁠?

Si vous vous impliquez sérieusement dans les choses que vous êtes censé faire dans la vie, la bonne personne et le bon groupe d’individus vous trouveront. Si vous le faites au meilleur de vous-même, en participant pleinement, vous serez aspirant à la véritable relation. Vous aurez le pouvoir, la direction, une certitude intérieure et un sens du but dans la vie, ce qui vous rendra très attirant. À moins que vous ne tentiez d’éloigner les gens par un comportement, des attitudes ou une libre expression mal à propos, les gens viendront à vous et seront attirés par vous.

La Connaissance en vous appelle la Connaissance chez les autres. La plus haute expression de relation et la plus grande expérience de relation se produisent quand la Connaissance en vous active la Connaissance chez un autre et que sa Connaissance active la vôtre. Voilà pourquoi votre engagement en ce qui a trait  à la Connaissance, au but et aux véritables responsabilités dans le monde est si nécessaire. Cela vous établit à titre de candidat sérieux pour une relation significative avec d’autres.

Les gens nouent continuellement des relations sérieuses pour soutenir leurs substituts de la Connaissance, principalement leurs concepts sur qui ils sont et ce qu’ils veulent. Vous n’avez qu’à observer ce qui en résulte pour constater que cela ne marche pas. Ce genre de relation ne soutiendra pas leur idéalisme. Tôt ou tard, ils découvriront que l’autre personne n’est pas celle qu’ils voudraient qu’elle soit. Ils seront déçus. Sans clarté de but, une relation n’a aucune assise. Sans les critères nécessaires, une relation ne peut pas tenir. Même une vraie relation ne persistera pas sans un appui continu et une motivation constante. Une relation doit être soutenue. Il faut y investir de l’énergie, en prendre soin, la nourrir et lui donner l’occasion de s’exprimer.

Si vous êtes disponible aux autres et engagé de manière significative dans votre vie, vous attirerez les personnes qui vous conviennent. C’est pourquoi vous n’avez pas à vous mettre en quête de compagnons de route. Vous n’avez pas à vous rendre là où des gens se rassemblent et à essayer de les séduire pour qu’ils vous tiennent compagnie, et ce, pour vous prouver quelque chose. Bien sûr, vous pouvez vous faire des amis de cette façon, des amis qui recherchent la même chose que vous. Cependant, ce n’est ni sain ni nécessaire. Si vous ne vous cachez pas quelque part et si vous ne tentez pas d’éloigner les gens en étant odieux, l’essence de votre engagement avec la vie sera celle-là même qui attirera les autres vers vous.

Remarquez que ceux qui font quelque chose de vraiment important dans la vie sont rarement seuls. Il y a toujours des gens avec eux. Peut-être ces gens qui les entourent sont-ils avec eux pour de fausses raisons, mais ils sont avec eux. Pourquoi ⁠? Parce que la personne qui fait quelque chose de significatif dans la vie fournit aux autres but, sens et direction. Cela crée une profonde attirance – plus profonde que la sexualité, la beauté physique et un esprit brillant.

Par conséquent, ne vous cachez pas des autres si vous souhaitez une vraie relation. Ne vivez pas au sommet de la montagne. Ne vous comportez pas et ne vous vêtissez pas d’une manière qui empêcherait les gens de vous côtoyer. Vous devez découvrir comment vous exprimer de façon constructive avec les autres. Vous ne voulez pas trahir vos valeurs ni votre intention de relation non plus. C’est ce que vous faites dans la vie, ce que vous servez et votre degré d’implication qui détermineront si vous êtes prêt pour une vraie relation. Si vous attendez simplement que quelqu’un s’amène et vous fournisse l’excitation, le but, la signification et la direction, vous aurez très peu à offrir et vous serez toujours là à attendre de l’autre personne qu’elle vous procure ce que vous devez fournir vous-même. Vous pourrez vous stimuler mutuellement pendant un certain temps, mais vous finirez par être déçu et par décevoir l’autre.

S’il n’y a pas de relation fondamentale en vue, alors employez-vous à rendre votre vie significative. Il y a toujours des gens pour vous aider en ce sens ⁠; ainsi, vous aurez sans cesse des relations. Si vous voulez rencontrer quelqu’un, alors impliquez-vous sérieusement dans votre vie et, surtout, exprimez ce qui vous anime. Engagez-vous complètement dans ce que vous faites.

Les gens veulent tirer toutes sortes d’avantages de leurs relations. Ils désirent échapper à leur solitude et à leur misère personnelle. Ils souhaitent vivre une aventure amoureuse avec une personne attirante. Il arrive qu’ils veuillent aussi une famille et une maison. Mais qu’ont-ils à offrir ⁠? À cela, ils répondent ⁠: « ⁠Bien, il y a moi. Je veux bien me donner. ⁠» Mais à quoi correspond ce « moi » ⁠?

Souvenez-vous qu’une relation sous-entend faire des choses ensemble. Vous devez vraiment vous donner. Vous n’épousez pas le potentiel des gens. Vous épousez plutôt leur aptitude et leur motivation. Vous épousez aussi leur dessein originel. Que pourrait-il arriver de plus frustrant que de vous engager envers une personne dont le plan originel est merveilleux mais qui n’a aucune motivation ⁠? Ou de rencontrer quelqu’un de réellement motivé mais dont le but n’est pas compatible avec le vôtre ⁠?

Observez les autres pour en apprendre sur les relations. Les gens vous font la démonstration de toutes sortes d’erreurs. Ils vous enseignent à quoi accorder de la valeur et à quoi ne pas en accorder. Ils vous enseignent ce qui est réel et ce qui ne l’est pas ⁠; quoi faire et ne pas faire. Vous devez observer les autres et vous observer vous-même très attentivement. Votre vie est-elle significative ou êtes-vous juste en attente d’une relation qui viendra donner un sens à votre vie ⁠? Si c’est le cas, non, la relation n’apportera pas un sens à votre vie. C’est plutôt un besoin profond que vous aurez éprouvé qui le fera. Cela ne veut pas dire que votre vie expose ce besoin de quelque manière, mais que ce besoin est là.

Cherchez le but, la signification et la direction. Ne cherchez pas le parfait partenaire. Le parfait partenaire vous trouvera quand vous ferez ce que vous avez vraiment besoin de faire. Qui a-t-il de plus attirant que quelqu’un qui fait quelque chose de significatif dans la vie ⁠? Si c’est cela que vous voulez faire, vous serez attiré par les personnes qui en font autant. Vous vous direz ⁠: « ⁠Je peux faire quelque chose de significatif avec cette personne. ⁠» Cette union est le début d’une véritable relation. Peut-être mènera-t-elle au mariage ou à une amitié durable, mais elle doit avoir un but supérieur pour réussir. Ne pensez pas que le mariage soit la seule avenue pour une grande relation. La relation élève/maître peut s’avérer très grande. Certaines amitiés peuvent même être plus grandes qu’un mariage par la présence qu’elles assurent.

Vous avez besoin de grandes relations dans votre vie, mais vous devez d’abord devenir quelqu’un. Vous devez cultiver en vous le sens de la direction, de la mission et du but dans la vie. Ces trois éléments ne pourront trouver leur accomplissement si vous êtes totalement seul, mais, tout de même, leur réalité devra d’abord germer en vous. Concrètement, vous devez avoir quelque chose à donner. Si vous êtes juste une personne agréable aux idées merveilleuses mais qui ne peut vraiment rien faire, votre contribution sera limitée au début. Une relation ne vous sauvera pas ⁠; elle ne vous révélera que ce que vous avez déjà découvert par vous-même.

Des gens autour de vous sont prêts à vous enseigner tout ce que vous avez à savoir sur les relations. Faites votre propre évaluation, mais souvenez-vous que la Connaissance en vous vous mènera aux personnes qui vous conviennent. Peut-être serez-vous engagé avec une personne qui n’a pas le plus joli visage ou qui ne rencontre pas vos critères personnels. La Connaissance suscitera cet engagement. Il se peut que vous puissiez discerner votre vrai but dans la vie, votre signification et votre direction, mais que vous ne sachiez pas toujours où vous allez et pourquoi vous y allez. Une relation authentique vous l’indiquera avec le temps.

Vous devez bien sûr identifier les zones d’incompatibilité dans une relation fondamentale qui démarre ⁠; c’est essentiel. Vous devez considérer ce que les gens ont fait et si cela est conforme à leur nature ou simplement un comportement étudié. S’ils ont besoin de changement dans leur vie, sont-ils engagés à le faire ou entretiennent-ils seulement l’idée d’un changement ⁠? Leurs valeurs sont-elles compatibles avec les vôtres ⁠? Ce sont là des questions à vous poser.

N’allez pas imaginer qu’une personne changera sensiblement du fait d’être en relation avec vous. Ne faites pas l’erreur sérieuse de penser que vous allez améliorer ou changer les habitudes d’une autre personne, ses pensées ou son comportement. Ce serait une erreur très grave, et elle créerait une dépendance destructrice qui vous blesserait tous les deux et limiterait votre progrès. Ce qu’une personne a fait dans le passé est vraisemblablement ce qu’elle fera dans l’avenir, quoiqu’une orientation adéquate et l’engagement à changer puissent améliorer beaucoup de choses. Cependant, la manière de quelqu’un de faire les choses persistera vraisemblablement, mais espérons-le, dans une meilleure optique. Soyez donc attentif dès le départ aux signes d’incompatibilité, en particulier en matière de santé, d’argent et de croissance spirituelle. Ce sont des domaines très cruciaux auxquels vous devez porter attention.

De votre côté, vous devez peu à peu explorer la Connaissance. Si votre expérience sur ce plan n’est pas bien établie, vous devrez vous montrer encore plus prudent dans votre évaluation de la pensée des autres, de leur comportement et de leurs difficultés. À mesure que la Connaissance deviendra plus réelle et qu’elle vous sera plus accessible en tant qu’élève, vous serez capable de percevoir plus profondément ce que vous savez. Comme l’expérience de voie intérieure varie d’un individu à l’autre, vous aurez besoin de trouver votre propre façon d’accéder à ce que vous savez. En ce sens, vous devez soigneusement observer et vérifier si votre expérience est réellement conforme à ce que vous sentez ou pensez. Quelquefois, vous pouvez vous méprendre sur vos inclinations intérieures ou mal les comprendre. Dans un cas comme dans l’autre, vous aurez avantage à rechercher le conseil ou l’appui d’une personne dont les inclinations et l’expérience vous mettent en confiance. Cela reste toujours important si vous souhaitez prendre de sages décisions, en particulier dans le domaine des relations. Même la personne adulte doit reconnaître qu’elle fait toujours face à la possibilité de se tromper. Peu importe combien vous avez appris ou combien vous vous croyez avancé, ne supposez jamais que vous avez dépassé la possibilité d’errer quant à la nature ou à la direction d’une relation. La prise de décision en relation exige toujours un conseil judicieux et un bon soutien.

Certains dangers vous guettent. En observant votre expérience passée, si vous reconnaissez ces situations où vous étiez enclin à commettre des erreurs, vous vous rendrez compte que la possibilité de refaire les mêmes erreurs persiste. Les vieux modèles comportementaux peuvent s’avérer très difficiles à briser. Vos attirances et vos penchants passés continueront de vous habiter, bien qu’ils perdront de leur intensité avec le temps. Vous devez être circonspect. Il ne s’agit pas de vous livrer à la peur, mais de faire preuve de prudence et de lucidité pour éviter de répéter les mêmes erreurs.

Si vous vous observez en train de vouloir rejeter des objections légitimes relativement à votre engagement avec une personne particulière, faites preuve d’une grande prudence. Si vous vous retrouvez à vouloir passer outre à des objections ou à les dénier, il est temps de faire un pas en arrière et d’attendre. C’est très important. Une grande peur ou une forte inquiétude en ce qui concerne une relation méritent que vous y prêtiez attention. N’allez pas penser que vous vous montrez simplement négatif ou craintif. Observez plutôt la teneur de votre peur avec toute l’objectivité dont vous êtes capable. Voyez si cette peur est justifiée. Peut-être craignez-vous quelque chose dont vous avez perçu la présence ⁠? Peut-être avez-vous simplement peur de l’intimité ou de la perte ⁠? Découvrez de quoi il en retourne.

Si vos inquiétudes ou vos appréhensions persistent, cherchez conseil auprès d’une personne dont la Connaissance et l’expérience vous inspirent confiance, quelqu’un d’impartial quant à une décision particulière. Un ami, un parent ou même un professionnel en la matière sont susceptibles de vous aider. Il est tellement plus facile de faire face à une déception au début d’une relation que d’apprendre à la dure que votre décision initiale était une erreur. Soyez toujours disposé à faire face à la déception. Mesurez-vous à l’adversité devant vous dès que possible. Ainsi, vous éviterez quantité de douleurs et de souffrances. Cela vous assurera un progrès rapide et complet.

Observez vos inclinations pour une personne. Posez-vous la question ⁠: « ⁠Pourquoi suis-je attiré par elle ⁠? ⁠» Puis écoutez avec objectivité les raisons fournies par votre mental et interrogez-vous encore ⁠: « ⁠Serai-je capable de vivre avec cette personne jour après jour, compte tenu des véritables adversités de la vie ⁠? Puis-je vraiment partager ma vie avec elle ⁠? ⁠» Si vous n’êtes pas certain, ne vous engagez pas. Demeurez dans l’expectative. C’est une bonne chose. Un moment viendra où vous devrez vous décider à vous donner ou à vous retirer. Mais au début, vous disposez de ce luxe et, en fait, la responsabilité vous incombe d’attendre et de laisser venir.

Si vous avez l’esprit clair et si vous voulez bien regarder la vérité en face, vous découvrirez vite si cette personne qui vous attire est une candidate sérieuse au mariage. Les relations où la sexualité entre en compte sont celles qui rendent la pratique du discernement très difficile ⁠; vous devez donc être particulièrement vigilant dans cette situation. Il est beaucoup plus facile d’être objectif en matière d’amitié, car, dans ce cas, vous pouvez simplement participer et voir si votre amitié va en s’approfondissant. Toutefois, quand la relation comporte une sexualité active, l’investissement personnel est beaucoup plus important et la façon dont les choses tournent peut avoir des répercussions. Cela s’explique par le pouvoir et l’importance que revêt votre sexualité et par la signification et l’intérêt, la valeur et l’identité que vous accordez aux relations de ce genre.

Ne sous-estimez pas le pouvoir d’une relation fondamentale. Elle peut vous faire grand bien comme elle peut vous briser. Par conséquent, nous vous recommandons la prudence. Ne soyez pas craintif, mais circonspect. Ainsi, vous réduirez grandement la possibilité de commettre une sérieuse erreur. De plus, vous serez en bien meilleure position pour déterminer ce que vous devez faire.

Durant votre préparation à la relation, vous devez découvrir ce qui a de la valeur à vos yeux, ce qui vous importe, et ce que vous devez apprendre qui vous apparaît essentiel, le tout basé sur ce dont vous avez besoin en tant qu’individu et dans votre vie. C’est très important. Par exemple, vous êtes une personne qui éprouve un grand besoin de sécurité et de stabilité, mais vous épousez quelqu’un qui ne ressent pas ces besoins. Il est évident que cela créera de la tension et des difficultés dans votre relation. Ce peut être passionnant au début parce que votre partenaire vous présentera un défi continuel par son comportement et ses idées, mais votre capacité de vivre ensemble à long terme sera très réduite. Ce n’est qu’un exemple. À l’inverse, la stabilité et la sécurité ne font peut-être pas partie de vos préoccupations, mais si vous vous mariez avec une personne que ces aspects inquiètent, vous sentirez peut-être que l’autre vous limite ou que vous devez constamment mettre un frein à vos intérêts et à vos actions pour satisfaire ses besoins de sécurité. Dans pareille situation, vous perdrez tous les deux. Bien qu’à long terme, vous puissiez apprendre quelque chose sur vous-même qui ait de la valeur, cela pourrait vous coûter tellement plus que nécessaire en temps et en énergie. Voilà pourquoi nous ne vous recommandons pas de vous servir des relations intimes pour votre croissance personnelle. Vous pouvez apprendre les mêmes leçons autrement, beaucoup plus facilement et à moindre coût.

Ne justifiez pas vos erreurs en disant ⁠: « ⁠Bien, j’ai appris de cette situation. ⁠» Les erreurs restent des erreurs. Vous dilapidez ainsi votre force vitale et gaspillez votre temps d’incarnation. Un certain nombre d’erreurs sont nécessaires pour apprendre où placer de la valeur et comment discerner ce qui est précieux. Cependant, au-delà de cela, l’erreur s’avère inutile et destructrice.

 

De quoi devez-vous être conscient
lorsque vous songez au mariage ⁠?

De plusieurs éléments. Vous devrez faire preuve de patience et d’ouverture, et être disposé à perdre la relation si nécessaire. Si vous êtes prêt à cela, vous êtes en position de prendre une décision judicieuse. Si vous ne vous engagez pas prématurément sur le plan sexuel, votre position est encore meilleure. Si une personne est destinée et prête à se joindre à vous, elle ne s’éloignera pas, à moins que vous ne la découragiez sérieusement. L’attente est acceptable et saine. Cela vous donne le temps d’apprendre à connaître l’autre personne et d’explorer votre désir pour elle. Encore là, les gens qui vous entourent vous enseigneront par la démonstration tout ce que vous aurez besoin d’apprendre, dans la mesure où vous aurez établi en vous-même certaines directives.

Souvenez-vous que vous êtes une personne importante. Vous avez un but dans la vie, que vous l’ayez découvert ou non. Vous ne voulez pas le gaspiller ni le détruire en vous investissant dans des relations mal à propos. C’est d’autant plus important si vous êtes plus âgé, car le temps que vous avez à accorder à votre famille et à investir dans une tâche dans le monde peut être limité. Vous devez choisir avec plus de soin encore, car vous ne pouvez vous offrir des années d’expérimentation personnelle. Le succès immédiat devenant encore plus nécessaire, la confiance que vous investissez dans la Connaissance et la compatibilité dans des relations fondamentales sont des valeurs qui prennent beaucoup d’importance.

Les leçons et principes directeurs offerts ici sont passablement importants pour les jeunes gens. Le fait de suivre ces directives leur permettra de discerner avec clarté qui fréquenter et comment se comporter – une clarté que si peu de gens ont acquise jusqu’à aujourd’hui. Les leçons de discernement sont si simples, mais elles semblent pourtant si difficiles à apprendre pour ceux qui s’entêtent à avoir ce qu’ils veulent. Il est difficile d’être objectif quand vous éprouvez un amour intense pour quelqu’un, mais c’est possible grâce à la Connaissance en vous. La Connaissance ne se laisse pas ballotter par vos amours et vos haines intenses, et tous vos états émotionnels. Les états émotionnels peuvent seulement vous rendre les choses plus difficiles lorsque vous voulez expérimenter la Connaissance et en recevoir l’inspiration. Nous n’affirmons pas que les émotions sont mauvaises. Bien sûr que non. Cependant, tout élément qui domine votre mental et n’est pas la Connaissance peut vous faire dérailler et avoir sur vous un effet destructeur.

Si, dès le départ, vous portez attention aux gens que vous fréquentez, vous découvrirez ce que vous avez besoin de savoir. Ces gens vous le diront eux-mêmes. Ils révéleront leurs forces et leurs faiblesses, volontairement ou involontairement. Si vous prenez le temps de vous enquérir de leurs expériences passées en relation, vous comprendrez comment ils fonctionnent naturellement, en dépit de leurs aspirations. Vous voulez prendre une bonne décision, et il vaut mieux être seul que de mal choisir ses relations.

Rappelez-vous la différence entre reconnaissance et relation. Vous pouvez reconnaître une personne, mais cela ne signifie pas que vous êtes à même d’établir entre vous une relation qui marchera. Assurez-vous que la relation peut soutenir la reconnaissance. Que vous et l’autre personne êtes capables de vous engager dans une relation avec ce que vous avez maintenant, non d’après ce que vous pourriez être plus tard. La personne que vous pensez devoir être, ou pouvoir être, n’est pas celle que vous êtes aujourd’hui. Vous devez être prêt pour la relation et, surtout, pour le mariage. L’autre doit l’être aussi. Si l’autre semble être la personne idéale, mais qu’elle n’est pas prête, alors elle ne l’est pas, du moins pour le moment. Si elle est mariée à quelqu’un d’autre, elle n’est sans doute pas la personne idéale. Vous ne pouvez pas insister pour qu’elle soit prête ni exiger qu’elle soit dans la position où vous pensez être vous-même. Souvent, un individu exigera de l’autre qu’il soit prêt quand lui-même ne l’est pas. Il est facile de courir après quelqu’un qui se pousse de vous ⁠; il est plus difficile d’accepter quelqu’un qui vient vers vous.

Il y a bien des choses à discerner, et cela peut sembler complexe. Vous pourriez vous demander ⁠: « ⁠Comment puis-je me souvenir de tous ces détails ⁠? Comment puis-je possiblement prendre une sage décision quand il y a tant de choses dont je dois être conscient ⁠? ⁠» La réponse est simple ⁠: la Connaissance est avec vous. Elle vous indiquera ce qu’il faut faire. Mais il vous faudra encore observer, écouter et apprendre. C’est ce qui permet à la Connaissance de vous guider. Elle veut vous rendre conscient et sage. Et elle désire faire de vous une personne compétente. N’attendez donc pas passivement qu’elle vous montre le chemin. Participez à la vie, et la Connaissance vous montrera comment faire les choses, car elle est là pour vous élever et augmenter vos possibilités de succès dans le monde.

Pour suivre la Connaissance, vous devez adhérer à ce dont vous faites profondément l’expérience, et accorder de la valeur à cette expérience au-delà de vos préférences ou de celles des autres. Il y aura parfois des gens pour vous encourager, ou vous décourager, de vous engager dans une relation. Portez toujours attention à leurs déclarations afin de voir si elles renferment des éléments de vérité. Si vous pouvez faire cela avec objectivité, vous en apprendrez beaucoup sur la vérité et l’erreur. Mais vous devez avoir confiance en votre propre expérience. Cela ne veut pas dire de vous abandonner simplement à vos passions, mais plutôt d’apprendre à investir votre confiance en votre savoir plus qu’en votre vouloir.

Soyez patient, et vous apprendrez. Soyez impatient, et vous en paierez le prix. D’une manière ou d’une autre, vous apprendrez. Mais le prix de votre apprentissage sera plus élevé si vous êtes impatient. Vous paierez toujours quelque chose pour la leçon reçue, mais ce qu’il vous en coûtera devra faire partie de l’avantage que vous tirerez de cette leçon. Sinon, la possibilité que vous ayez vraiment appris la leçon s’affaiblira. Si l’apprentissage est associé à une trop grande douleur, vous focaliserez sur la douleur, non sur la leçon. Il vaut mieux minimiser la douleur et maximiser votre apprentissage. Vous êtes destiné à avoir des relations significatives et un vrai mariage. Avec des relations de cette qualité, vous serez en position de donner au monde.

 

Comment pouvez-vous utiliser la Connaissance
pour prendre une décision judicieuse ⁠?

Les gens font l’expérience de la Connaissance de plusieurs façons ⁠; toutefois, celle-ci sera toujours associée à quelque chose que vous savez. L’expérience de la Connaissance est très constante. Elle ne change pas d’un jour à l’autre. Elle ne sera pas là un jour pour disparaître le lendemain. C’est qu’elle change rarement. Vous-même changez souvent en réponse à la Connaissance, ou parce que vous l’appréhendez, mais elle-même change rarement.

La Connaissance est immuable. Pourtant, si vous êtes effervescent et toujours très occupé, vous serez incapable d’en percevoir la présence. C’est pour cette même raison que les gens ne sentent pas la présence de Dieu. Il est très paisible, alors qu’eux sont très agités. Quand vous êtes agité, vous ne voyez que les choses qui le sont aussi parce que vos sens ont été conçus pour percevoir le mouvement des choses, non leur essence. Les yeux voient des objets qui se déplacent. Les oreilles entendent des sons d’intensités différentes. Le nez sent les odeurs qui flottent dans l’air. Vous pouvez toucher ce qui est immobile. Cependant, parce que votre mental est encore attiré par ce qui bouge, il y a de fortes chances que vous soyez plus conscient de ce qui bouge que de ce qui est immobile.

Dieu est quiétude. Lorsque vous laissez la quiétude s’installer en vous, vous éprouvez Dieu ainsi que votre propre Connaissance, ce cadeau qu’il vous offre. Par conséquent, apprenez à vous abandonner à la quiétude, afin de savoir. Si vous êtes dans une relation passionnée et que vous vivez des émotions très intenses, vous ne pouvez être immobile. C’est le moment de vous retirer, non pas pour nier vos sensations ou sentiments mais pour être en position de les observer. Quand la Connaissance amène une personne dans votre vie en vue d’une relation fondamentale, vous n’éprouvez pas cette sensation fiévreuse intense. C’est plus une sensation de calme – comme celle de se retrouver chez soi, par exemple – qu’une excitation incontrôlée. Nous ne voulons pas décourager l’excitation par nos propos. Mais si l’excitation domine votre mental à tel point que vous ne pouvez plus voir et entendre, alors ce n’est pas de l’excitation mais une anticipation teintée de peur. Dans ce cas, l’apprentissage requiert de la guidance, de la prudence et des relations de soutien. Personne n’est constamment en position de prendre des décisions sages. Personne n’est complètement libre de tentation. Personne n’est à l’abri de l’erreur dans le monde.

En somme, vous ne pouvez utiliser la Connaissance, mais vous pouvez lui permettre de vous assister. La Connaissance n’est pas un outil dont vous vous servez pour tenter d’extraire davantage de la vie ou pour lui donner davantage de ce que vous voulez donner. La Connaissance n’est pas votre propriété. Elle est tellement plus puissante que vous ⁠! C’est un cadeau de Dieu. En réalité, c’est Dieu dans votre vie incarnée. Si vous apprenez à être réceptif et si vous devenez objectif par rapport à votre expérience, vous pourrez de mieux en mieux discerner la présence de la Connaissance et sa sagesse. Avec le temps, il vous sera bien plus facile d’éviter les erreurs. La Connaissance étant honorée, suivie et reconnue, elle deviendra plus apparente dans votre vie et elle exercera une influence de plus en plus grande sur votre conscience. Vous réaliserez alors que vous êtes vraiment en sécurité et que la source de votre sécurité est en train d’émerger.

La Connaissance vous protégera toujours. Elle vous alignera à tout instant sur votre progrès. Elle vous éloignera sans cesse des engagements qui divisent et vous mettra en contact avec ceux qui ont la possibilité de vraiment vous servir. La Connaissance vous placera près de quelqu’un de très attirant à vos yeux, mais avec qui une relation significative sera impossible, simplement pour vous apprendre à devenir objectif et à regarder et écouter afin de savoir.

N’allez pas penser qu’il vous faut connaître un amour brûlant. Le véritable amour est toujours paisible  parce qu’il est basé sur la reconnaissance et la compatibilité. Et il grandira parce qu’une réelle participation en relation sert de véhicule à l’expression de l’amour. Vous sentirez une confirmation intérieure en présence de la personne qui vous est destinée. Cependant, lorsque vous vous engagez de manière inappropriée, une résistance intérieure apparaît. La Connaissance dit oui, ou non, ou rien du tout. Si vous sentez de la résistance par rapport à une relation, vous devez l’explorer. Il s’agit peut-être de la bonne personne, mais certaines choses doivent d’abord être établies ou certains changements doivent survenir avant que vous ne puissiez être ensemble. Si la résistance persiste malgré ces changements, c’est que cette relation ne vous convient assurément pas. Et malgré la perspective de la perte et de la tristesse, il vaut mieux vous éloigner pour protéger votre bien-être et celui de l’autre personne. Vous devez vous attacher davantage à votre développement spirituel qu’à votre satisfaction immédiate dans une relation, mais cela exige du courage et un certain degré de compréhension. Vous devez réaliser qu’une relation ratée vous coûtera cher. Il vous sera toujours possible de tirer des bénéfices de votre investissement, mais l’investissement en soi pourra s’avérer trop important.

Un échec grave et une profonde déception en relation laisseront des cicatrices qui affecteront votre capacité de participer et pourront éventuellement vous empêcher de réussir dans le domaine des relations. Quelques cicatrices ne vous empêcheront pas de poursuivre votre route, mais de trop nombreuses cicatrices entraveront votre accomplissement en relation. Pour guérir ces blessures du passé, vous devez suivre la Connaissance car elle peut tout réparer. C’est l’ultime source de guérison en vous. Si vous avez connu de nombreuses déceptions, vous aurez d’autant plus besoin d’être objectif, de discerner, de pratiquer la quiétude, d’être prudent et d’avancer encore plus prudemment qu’avant. En fait, vous serez naturellement enclin à agir ainsi.

La Connaissance se joindra à vous là où vous serez réceptif. Elle éloignera de vous ce qui bloque votre démarche. Cela pourra se conformer ou non à vos croyances et à vos principes. Puisque la Connaissance émane de Dieu, elle dépasse de loin les croyances et les principes. Elle exige votre soutien et votre participation active ⁠; impossible de la suivre involontairement et d’espérer alors apprendre d’elle. Vous devez la reconnaître comme la source de la guérison et de la réalisation, non comme une source de domination sous quelque forme que ce soit. Si vous lui résistez, elle se retirera et vous resterez là, hanté par votre propre méfiance. Si elle voit que vous ne la laissez pas vous apporter son appui, elle se retirera. Mais à un certain point de votre processus d’apprentissage, vous ne voudrez plus que la Connaissance se retire, car vous aurez compris qu’elle est pour vous la source de votre but, de votre signification et de votre direction.

Beaucoup de choses dans le monde passent pour la Connaissance ⁠; les substituts sont nombreux. Les penchants abondent, entourés de spéculation, de justification et de dénégation. On parle énormément des relations, mais ces discours recèlent très peu de substance. La spéculation positive va bon train. La méfiance et le doute occupent également la place. Les gens souhaitent des choses merveilleuses ⁠; pourtant, la peur des calamités les habite. Ils désirent ardemment le succès, mais craignent un autre échec.

Vous entendrez beaucoup parler des relations, et nombre d’idées utiles pourront vous aider dans votre prise de décision et votre discernement. Cependant, ce peut être très déconcertant. Votre Connaissance jettera les bases de la simplicité, laquelle amènera la clarté – décisions claires, choix clairs. Si vos choix ne sont pas clairs, vous devez davantage en apprendre et discerner. Si tout est clair, agissez dans le sens de ce que vous savez. Si vous n’en êtes pas encore arrivé à une décision, voyez ce que vous avez à faire pour y parvenir. Une sage décision apporte la résolution, et la résolution apporte l’harmonie et le progrès. Demeurer trop longtemps à faire du surplace dans l’irrésolution serait simplement destructeur et un gaspillage d’énergie.

Suivre la Connaissance s’apprend et vous pouvez le faire. Il est très important d’entreprendre un cours spécifique et prolongé pour vous développer sur les plans spirituel, mental et physique. Il faudra vous entourer d’individus qui vous accordent leur soutien et être en contact avec le maître qui vous convient. Ces dispositions raccourciront certainement et considérablement votre période d’apprentissage, et vous placeront dans un environnement grâce auquel il vous sera possible d’apprendre à discerner ce qui est significatif. Puisque vous ne pouvez vous découvrir que par les relations, ces dernières sont très précieuses. Accordez de la valeur à votre expérience en relation et la Connaissance se révélera à vous encore plus rapidement. Car c’est en relation que la Connaissance fournit ce grand service et qu’elle est des plus nécessaires.

 

Comment pouvez-vous déceler les erreurs passées
et les utiliser à votre avantage ⁠?

Vos erreurs passées vous montrent à quelles expériences accorder de la valeur et lesquelles ignorer. La distinction est parfois difficile à établir, mais au moins, vous déterminez ce qu’il n’est pas bon de répéter, et cela élimine certains de vos anciens critères en matière de relations. C’est toujours utile. Le progrès est davantage axé sur ce qu’il y a à désapprendre que sur l’apprentissage, sur les choses à éliminer plutôt que sur les choses à absorber. Le raffinement consiste à vous départir de ce qui ne convient pas et à ramener les choses à leurs qualités, leurs aspects et leur fonction essentiels.

Il est donc très important que vous vous serviez de votre expérience passée pour améliorer votre présent. Si vous souhaitez le faire avec efficacité, ne niez pas le coût de vos erreurs. N’affirmez pas que tout ce qui s’est passé était pour votre bien quand, en réalité, cela a généré tant de confusion et de misère. Acceptez cela et soyez déterminé à en retirer une leçon, de telle sorte que vous n’aurez plus à répéter ces erreurs. À défaut de réaliser le coût d’une erreur passée, vous ne serez pas bien préparé et vous ne prendrez pas au sérieux la possibilité de répéter celle-ci dans l’avenir. Les erreurs coûtent cher, tant dans les relations qu’en affaires. Apprenez de vos erreurs ce que vous avez à comprendre afin qu’elles puissent vous servir. Une partie du service qu’elles vous ont rendu découle de la souffrance éprouvée. Cela peut vous apporter la conviction nécessaire pour utiliser vos erreurs avec sagesse. La douleur motive les gens, mais la vérité est encore plus motivante. Vous devez avoir conscience de l’impossibilité de vivre sans la vérité si vous voulez en comprendre toute la valeur. La douleur peut vous servir, mais seulement pour vous apprendre à valoriser la vérité. Vous avez déjà commis des erreurs douloureuses. Pour éviter de les répéter, retirez-en toute la valeur possible.

Par conséquent, il est sage de passer en revue vos relations pour y observer votre participation. Repensez à chaque personne que vous avez rencontrée et avec qui vous vous êtes sérieusement engagé, et voyez pourquoi vous vous êtes impliqué, ce qui vous a attiré, ce qui s’est passé dans la relation, qui fut blâmé pour les erreurs, comment s’est terminée la relation si toutefois elle a pris fin, et ce que vous pensez avoir appris à ce moment-là et aujourd’hui. C’est là un très bon exercice à effectuer par vous-même. Bien qu’il puisse faire remonter des mémoires douloureuses, il vous offrira une vue d’ensemble de la façon dont vous agissez en relation.

Il est nécessaire que vous preniez conscience de vos comportements ⁠; les individus en relation se concentrent toujours sur les gestes de l’autre. Mais c’est sur vous que vous devez vous concentrer – qu’est-ce que vous faites, où sont vos erreurs, dans quelles circonstances êtes-vous courageux, quelles sont vos prédispositions, comment répondez-vous aux difficultés, à la perte, au succès, à l’échec. Sans toutefois vous centrer uniquement sur vous-même, vous pouvez obtenir une information précieuse ici, car il vous faut en apprendre sur vos propres tendances afin de savoir comment travailler sur vous-même. L’autre personne dans la relation va devoir travailler avec vous. Qui est cette personne avec qui elle travaille ⁠? Avec quoi travaille-t-elle ⁠? À quoi devra-t-elle faire face en vous ⁠? Vous devez savoir cela. Vous n’avez pas à vous disséquer pour le découvrir ⁠; cela tombe sous le sens lorsque vous revoyez vos expériences avec objectivité.

Bien des gens pensent qu’ils sont corrects et que ce sont les autres qui sont dans l’erreur. Ou, au contraire, qu’ils sont dans l’erreur et que tous les autres sont corrects. Ces deux positions sont intenables et ne vous soutiennent pas dans votre effort d’être clair quant à ce que vous avez besoin de savoir et de faire. Souvenez-vous, vous avez une nature et une forme originelles. Vous êtes une pièce du casse-tête et vous voulez en faire le meilleur usage. Vous ne pouvez être une pièce différente et tenter de vous imbriquer là où vous n’avez pas votre place. Vous devez apprendre à travailler avec votre forme, à voir de quelle manière vous fonctionnez en relation. Votre expérience passée peut vous apprendre cela.

Si vous êtes enclin à certains engagements envers des gens qui trahissent vos convictions relativement à la Connaissance, vous devez en prendre conscience et vous préparer à y faire face à l’avenir. Si un certain type de personne ou de comportement chez une personne vous attire tellement que votre pensée s’embrouille, prenez-en conscience. Soyez sur vos gardes. Ne niez pas cette tendance. Ainsi, vous serez capable d’expérimenter ce que vous savez et ce que vous avez à faire.

Dressez l’inventaire de vos erreurs, de ces choses qui vous attirent et de celles qui trahissent votre Connaissance. Recensez ces qualités que vous retrouvez chez d’autres et ces illusions que vous entretenez sur eux et qui ont tendance à vous faire dérailler. Ne niez pas la douleur des erreurs passées. Permettez à cette douleur de vous persuader de votre besoin d’apprendre certaines vérités sur vous afin de grandir et de mûrir. Cela peut se faire sans amertume ni discrédit.

Si quelque chose n’a pas marché dans une relation antérieure, découvrez pourquoi et observez comment vous auriez pu agir avec plus de sagesse. Souvent, les gens tirent des conclusions de leurs erreurs passées en vue de l’avenir, mais ces conclusions ne sont pas basées sur l’expérience en soi ⁠; elles servent plutôt à éviter la douleur. Vous êtes en mesure d’évaluer vos erreurs passées et d’apprendre d’elles, mais là encore vous devez le faire en ayant l’esprit ouvert. Vous apprenez au moment présent. L’information que vous retirez du passé et qui offre un bénéfice possible doit être évaluée dans le présent. Vous pouvez avoir l’esprit scientifique et tester des choses. Votre capacité de développer le discernement en relation est essentielle à votre mariage, à votre famille et à votre travail dans le monde, car tout ce que vous faites passe par les relations.

Évaluez votre passé. Développez un esprit observateur dès maintenant. Soyez patient. Efforcez-vous de suivre votre ressenti et votre savoir profond. Honorez votre expérience, mais ne tirez pas de conclusions hâtives. Si vous souhaitez préserver votre intégrité, engagez-vous sur le plan sexuel uniquement envers quelqu’un que vous savez être votre véritable partenaire, apprenez qui est l’autre personne avant de vous engager financièrement, et soyez disposé à rompre avec quelqu’un que vous venez juste de rencontrer et qui vous attire énormément. Cette bonne disposition d’esprit vous protègera des échecs et vous préparera au succès.

Toute situation vous ouvre des possibilités. Vous bénéficierez des leçons du passé si vous pouvez vous en servir dans votre vie actuelle. Sinon, une erreur reste une erreur, une perte reste une perte et le temps perdu reste du temps perdu. Vous ne savez pas si vous avez appris d’une erreur passée tant que vous n’en appliquez pas sagement la leçon au présent. Si la décision d’aujourd’hui ne s’avère pas judicieuse, c’est que vous n’avez pas suffisamment appris de vos erreurs passées et que vous ne vous en êtes pas servi. Même des expériences passées douloureuses peuvent vous servir grandement si vous en tirez des leçons. Souvent, vous aurez besoin que quelqu’un d’autre vous aide à le faire, quelqu’un dont vous valorisez la Connaissance et l’expérience.

Il est malheureux que les jeunes gens ne comptent pas sur les aînés pour les conseiller, car nombre de gens plus âgés ont développé une bonne dose de sagesse pratique. Malheureusement, les jeunes ont tendance à écouter ceux de leur génération seulement, et les aînés en font autant. Les aînés ont besoin de donner et les jeunes, de recevoir. Vous avez besoin de côtoyer une personne qui a plus d’expérience que vous, qui non seulement a commis un grand nombre d’erreurs mais en a adéquatement tiré des leçons, une personne en position de donner avec un désir de servir. C’est très important.

Les leçons en relation ne changent pas. Ce n’est pas parce que vous disposez d’ordinateurs et que vous conduisez des véhicules rapides que les leçons en relation ont changé sous quelques aspects que ce soit. Ce qui était vrai hier, au temps où vos parents étaient jeunes, l’est encore aujourd’hui. Vous avez peut-être tout bonnement beaucoup plus d’occasions de commettre des erreurs qu’ils en avaient.

La vie vous donnera ce dont vous avez besoin si vous êtes prêt à le recevoir et si vous en reconnaissez la valeur. Vous n’avez pas à violer la vie et à lui dérober tout ce qui vous tombe sous la main. La vie se donnera à vous si vous en êtes digne.

Votre passé est un grand atout, mais il n’est pas facile d’en tirer des leçons de manière objective. Un défi s’offre présentement à vous ⁠: appliquer la vérité dans des situations propices. Vous êtes toujours confronté à une satisfaction immédiate par opposition à une satisfaction à long terme ⁠; cela exige de vous sagesse, courage et patience. La satisfaction instantanée mène à une perte à long terme. Pourquoi aller expérimenter de la sorte ⁠? Mieux vaut être seul. Il y a un temps pour être seul, pour faire l’inventaire de vous-même. Si vous ne pouvez le faire, vous avez un sérieux problème de relation avec vous-même, un problème qu’une relation avec une autre personne ne pourra pas résoudre.

Il est impossible de discuter ici de chaque problème qui se présente en relation, mais il est nécessaire d’établir des distinctions très importantes. Si votre relation à la Connaissance n’a pas encore été établie, vous êtes enclin à toutes les formes d’erreur. Par contre, mieux vous êtes relié à la Connaissance, plus vous vous mettez à l’abri de l’erreur. Voilà pourquoi la Connaissance est votre salut et la source de votre rédemption, de votre reprise de pouvoir personnel et de votre contribution. Voilà pourquoi elle est la base de toutes les relations significatives. Vous avez l’occasion d’apprendre la voie de la Connaissance, et ce, dès maintenant. Peu importe que vous soyez en relation ou non, peu importe où vous êtes dans le monde et ce que vous faites, la possibilité de devenir dès maintenant un élève de la Connaissance vous est offerte.

Si vous avez suffisamment appris de votre passé, vous saurez combien vous avez besoin de la Connaissance. La seule chose que l’erreur peut vraiment vous apprendre, c’est d’accorder de la valeur à la Connaissance. L’erreur s’est produite parce que vous avez nié ou ignoré votre Connaissance, ou que vous n’en étiez pas conscient. Quoi que vous ayez vécu par le passé – une difficulté rencontrée, une souffrance due à une perte, un défi raté –, cela vous conduira à la Connaissance si vous avez perçu l’expérience correctement. Ici, la Connaissance pourra vous démontrer sa valeur, car l’échec montre le besoin de succès et le succès est sa propre validation.

 

 

De combien de relations avez-vous besoin ⁠?

Vous devrez vous construire un réseau de soutien. Une relation ne vous suffira pas. À mesure que vous progresserez vers les étapes plus avancées de votre développement, vous aurez aussi besoin d’établir un solide noyau formé d’individus qui vous apportent leur soutien. C’est essentiel. Vous serez étonné de voir à quel point vous pouvez recevoir de ce noyau d’individus et combien chacun d’eux bénéficiera de votre acceptation des cadeaux de la Connaissance et du partage de ces cadeaux. Ainsi, vous deviendrez suffisamment fort pour servir ceux qui sont plus faibles que vous, qui s’en remettent plus souvent à leur faiblesse qu’à leur force.

Il convient maintenant de parler du développement du pouvoir individuel. Le pouvoir d’une personne en action est proportionnel à la qualité de sa concentration mentale. La personne attachée à sa faiblesse, à son sens de la petitesse ou à sa dépendance peut être de loin plus forte qu’une autre dont l’engagement vis-à-vis de la vérité est faible ou limité ⁠; par conséquent, la première aura une influence plus forte sur la deuxième.

Ceux qui commencent à gagner en force ont besoin de l’appui de compagnons de route solides parce qu’ils ne sont pas encore assez forts pour combattre la faiblesse qu’ils vont rencontrer dans le monde. Voilà pourquoi une personne en relation avec vous qui ne partage pas votre engagement à vous solidifier peut vous affaiblir sérieusement et même détruire votre possibilité de succès même si elle a de bonnes intentions. Cela dit sans jugement moral, car c’est un fait tout simplement. Vous devez développer une forte relation à la Connaissance, car la force que vous dégagerez déterminera l’importance de votre influence. Plus vous aurez d’influence, plus le bien qui passera par vous pour aller vers le monde sera grand. Plus votre relation à la Connaissance sera solide, moins vous serez affaibli par ceux qui partagent un engagement différent ou qui s’opposent à vous d’une manière ou d’une autre. C’est de la sagesse. Vous pouvez aimer une personne faible à distance, mais si vous vous engagez intimement envers elle, elle pourra vous déstabiliser sérieusement. Pour prévenir cela, votre engagement envers la vérité doit être solide. Et c’est pour développer cet engagement que vous aurez besoin d’un réseau de soutien.

Cela se produira naturellement. Cependant, vous devez apprendre le discernement, car bien des gens seront attirés par vous. Le faible est souvent attiré par le fort, non pas avec l’intention de lui apporter son appui, mais bien plutôt pour se servir de son pouvoir. Combien de chefs d’État ont vu leur pouvoir usurpé par un conseiller faible ou astucieux ⁠? On retrouve toujours le faible et le rusé dans l’entourage du pur et du fort. C’est un fait de la vie et cela sera toujours ainsi. Voilà pourquoi il revient aux forts de cultiver le discernement et la sagesse sur le plan de leurs interactions avec les autres et de s’entourer de forts avec qui s’unir.

Un petit groupe d’individus engagés a beaucoup de pouvoir et peut accomplir des choses très bénéfiques et substantielles dans le monde. En fait, tout ce qui est bénéfique et substantiel fut institué par de petits groupes d’individus engagés qui s’accordaient mutuellement du soutien pour assurer leur développement individuel.

De la même façon, ces individus qui n’ont pas été capables de créer quoi que ce soit de valable et de bénéfique étaient eux aussi entourés d’individus qui partageaient leur faiblesse et la renforçaient. Voilà pourquoi une vie de force et de certitude centrée sur un but constitue un tel défi pour les faibles. Dans la plupart des cas, ces derniers doivent abandonner leurs relations précédentes et leurs influences. Parfois, la séparation devra être totale, car ils ont besoin d’un environnement d’apprentissage positif avec des relations qui les nourrissent et appuient leur motivation de vivre dans la vérité.

Ainsi, le fort peut devenir plus fort et le faible peut recevoir de l’aide afin de pouvoir lui aussi se renforcer. Quiconque est fort fut nourri par quelqu’un qui l’était. Celui qui était faible et qui s’est renforcé fut élevé par la force de ceux qui l’ont servi. Une partie du plan de Dieu consiste à renouveler la force de tous ceux qui ont été séparés et qui continuent à vivre dans l’isolement de leur propre imagination. Cela se fait par le biais des relations significatives et la découverte et la réclamation de la Connaissance en chaque personne.

Il y a très peu d’individus dans le monde dont la relation à avec la Connaissance soit très forte. C’est la raison pour laquelle vos maîtres intérieurs sont ici, à vos côtés, pour vous assister. Avec eux, vous avez une relation assez forte pour nourrir cet engagement envers la vérité que vous commencez à cultiver et votre toute nouvelle expérience de la Connaissance. Cependant, plusieurs de vos relations ne pourront vous soutenir dans cette démarche et vous encourageront même à suivre une autre direction.

Certains individus dans le monde sont réellement portés au mal, mais la majorité des gens sont simplement influencés par le mal et ne connaissent rien de mieux. L’homme et la femme de Connaissance doivent prendre conscience de la présence du mal et de son pouvoir, et s’en protéger. Ainsi, ils paraîtront peut-être à l’écart, peu amicaux, même inabordables. Cependant, ce ne sera là qu’apparence, car ils préserveront tout simplement ainsi leur force vitale et tenteront de s’unir avec ceux qui peuvent la nourrir afin de mieux contribuer. C’est pourquoi les élèves avancés de la Connaissance doivent recevoir une préparation que la personne moyenne ne considérerait pas et dont la valeur pourrait même lui échapper. L’élève doit devenir sérieux et fort quant à son lien à la Connaissance tout en apprenant à être objectif et à faire preuve de discernement au regard du monde. C’est particulièrement important dans le domaine des relations, où se commettent les erreurs les plus sérieuses.

 

Comment percevoir la romance ⁠?

La plus grande dépendance dans le monde se rattache à la propension à la romance. C’est la plus forte et la plus attrayante des dépendances parce que c’est celle qui se rapproche le plus de la vérité. Puisqu’elle traite des relations et qu’elle vise une forme de soumission à la personne choisie, elle imite beaucoup mieux la vérité que toutes les autres formes de dépendance. Cela la rend plus attirante et plus difficile à reconnaître, car elle se déguise en une relation véritable ⁠; pourtant, il en résulte une expérience entièrement différente.

L’engagement dans une romance personnelle est l’utilisation d’une autre personne pour se créer une perception fantaisiste de l’autre et de soi-même dans laquelle on se complait. Si l’un ou l’autre des partenaires s’éveillait à la réalité de la nature de leur relation, cela menacerait la relation même. Il est donc très rare qu’ils soient au courant qu’ils vivent dans le rêve. Dans pareille situation, vous ne serez pas non plus motivé à questionner objectivement votre relation, à moins qu’elle ne réponde pas à vos attentes. L’attachement à ce genre d’union peut être dévorant. Seule la déception peut vous montrer qu’une autre option existe. L’engagement à la romance personnelle n’est pas un engagement à la relation. En fait, c’est un engagement à rester hors de la relation, à conserver votre idée d’une autre personne et à voir cette dernière incarner cette idée.

Comment peut-on qualifier cela de relation ⁠? Dans le contexte d’une relation réelle, vous comprenez l’autre et vous faites l’expérience de sa réalité. Dans la romance, c’est votre idée de l’autre qui vous habite, non sa réalité. En fait, vous n’êtes même pas en relation avec elle. Vous l’utilisez simplement pour stimuler votre imagination et, habituellement, c’est seulement son apparence physique ou quelque aspect de sa personnalité qui servira de stimulus. Dès lors, vous devenez hypnotisé par l’autre personne et vous tentez de vous assurer qu’elle est également hypnotisée par vous. Vous n’avez aucunement l’intention de reconnaître l’autre comme une vraie personne. Vous évitez autant que possible de remarquer, de minimiser ou de nier ce que vous n’aimez pas d’elle. Et vous tentez de gonfler et de magnifier ce que vous aimez.

Des relations comme celles-là sont très difficiles à maintenir. Elles exigent une stimulation et une excitation constantes. C’est de ce genre de matériel émotif que les films sont faits. De telles relations survivent difficilement dans le monde parce qu’elles ne peuvent faire face aux exigences de la vie et qu’elles ne sont pas de bons véhicules de la contribution. Les partenaires s’accrocheront l’un à l’autre avec beaucoup de dévouement et seront terriblement fâchés et déçus quand la relation échouera, ce qui viendra éventuellement. Leur ressentiment et leur déception pourront s’avérer si profonds que cela pourra engendrer une grave haine l’un envers l’autre et même envers la vie. Mais qu’est-ce que cette haine, sinon de l’idéalisme raté, de l’hostilité causée par un rêve évanoui ⁠?

Ce sont les véritables activités dans le monde qui permettent d’établir de vraies relations, de les maintenir et de les voir mûrir. Ici, la relation est davantage un moyen qu’une fin en soi. La participation, la contribution et la réalisation sont l’essence de votre partenariat. L’intimité s’installe naturellement parce qu’elle est stimulée tout aussi naturellement. Elle provient du fait d’accomplir votre mission en tandem, non d’une projection d’idées fantaisistes que vous entretenez sur l’autre.

Pour échapper à cette propension à la romance, vous devez fréquenter des personnes qui ont des buts concrets. Cela crée un contraste entre l’imaginaire et le réel. L’imaginaire est perçu comme faible et pitoyable, n’offrant aucun espoir de succès, mais seulement de la frustration soutenue, de la confusion et de la déception. Par contre, le plaisir est naturel au sein d’une relation authentique, car être ensemble est nourrissant, provocateur et satisfaisant. Pour être avec cette personne, vous n’avez pas besoin de prétendre être quelque chose d’autre que ce que vous êtes et il en va de même pour elle. Vous n’avez pas à performer l’un pour l’autre. Plus vous êtes libres l’un avec l’autre, plus l’expérience d’amour est grande et plus cet environnement favorise une véritable union.

Aucune union n’est possible dans une relation basée uniquement sur la romance. Le bonheur et les plaisirs engendrés par une telle relation sont momentanés, fugitifs et constamment érodés par les défis de la vie. Le temps détruira la motivation pour la romance, car, d’une part, votre partenaire perdra son aspect attirant et, d’autre part, la déception projettera peu à peu son ombre.

Tant de romances, si peu de relations. Tant d’espoirs et d’attentes, tellement de déceptions. Dans la romance, la vie n’est rien d’autre qu’un réveil brutal – quelque chose à éviter et à différer. Vous essayez fiévreusement et plus que jamais de garder la stimulation vivante, le plaisir et l’excitation présents, car il n’y a aucune autre raison d’être ensemble. Chacun est toujours secrètement effrayé de se voir repoussé à un moment ⁠; il craint que son partenaire ne perde de l’intérêt et que quelqu’un d’autre de plus passionnant, de plus attrayant et de plus exceptionnel ne se présente.

On remarque ce genre de relations à l’adolescence, et c’est compréhensible. Mais il est tragique de les voir se répéter encore à l’âge adulte, car l’effet est alors vraiment destructeur. Même à l’adolescence, ces engagements sont porteurs de grandes douleurs et de souffrances, car les partenaires se choisissent pour ce qu’ils paraissent être et non pour ce qu’ils sont. La plus grande menace à la romance est la véritable communication, une ouverture et une intimité authentiques, ce qui vous permet de découvrir l’autre personne. Habituellement, c’est ce qui dissipera la fantaisie. Il est possible en de rares occasions de voir une romance se transformer en une vraie relation, mais c’est trop souvent l’exception.

La romance est un pur gaspillage. Elle ignore et galvaude tout ce qu’une relation authentique a de bon à offrir. Elle engendre une énorme dépense personnelle d’énergie, de temps, de ressources financières, etc. Combien devez-vous dépenser afin d’être attirant, aguichant et excitant ⁠? Tout cela est tellement propre à vous isoler ⁠! Même si les autres sont séduits par l’image de vous-même que vous projetez, ils ne vous connaîtront pas et, dans bien des cas, ne voudront pas vous connaître. Les personnes ravissantes et excitantes sont souvent très isolées et seules. Elles ont tiré tout leur pouvoir et leur influence de leur apparence. Résultat ⁠: elles sont pauvres. C’est tellement tragique d’être à ce point tourné vers les autres et pourtant si inconnu, d’être si idolâtré et pourtant si ignoré. Quelle déception ⁠!

Alors, préparez-vous à différencier romance et relation. Et souvenez-vous qu’une véritable relation recèle un plaisir naturel en lui-même très romantique. Car cette dernière est à la fois travail et plaisir, défi et relaxation, selon un ordre et un alignement adéquats. Elle est fondée sur des gens réels qui font des choses réelles dans des situations réelles. Elle ne constitue nullement une tentative d’échapper à la vie.

Si vous désirez participer à une relation significative, vous devrez manifester une certaine objectivité. Vous sentirez le pouvoir de l’attrait – un geste merveilleux, un beau visage, la richesse de la personne ou un aspect très agréable de sa personnalité. Vous imaginerez qui elle peut être, ce qu’elle peut vous donner, ainsi de suite. Cependant, la Connaissance en vous ne sera jamais persuadée par une stimulation si faible et momentanée. Si vous restez connecté à la Connaissance, vous ne serez pas dupe et vous aurez l’occasion de voir la vraie personne derrière la façade. Cela se fera sans condamnation, car la Connaissance ne condamne pas. Vous verrez que ceux qui paraissent si exotiques et si beaux, qui semblent toujours avoir des partenaires sont extrêmement isolés et seuls dans la plupart des cas – inconnus des autres, inconnus d’eux-mêmes et identifiés à ce qui est temporaire et sur son déclin. Voilà qui vous donnera une perspective entièrement différente du succès et de l’échec dans les relations.

Ceux qui paraissent gagner perdront avec le temps et ceux qui semblent privés d’affection au début sont peut-être ceux dont l’avenir est le plus prometteur en ce qui concerne les relations durables. Ce n’est pas là un juste retour des choses ⁠; c’est simplement ce qui survient quand on investit dans ce qui est authentique, durable et plein de sens, par opposition à ce qui est momentané et stimulant. Ne vous laissez pas décourager par ce que vous voyez autour de vous. Vous verrez la romance se créer et se dénouer d’elle-même. N’allez pas penser que c’est là une relation. Toutefois, même au sein de la romance, les gens essaient de se rejoindre, mais sans trop savoir comment. Ils tentent d’obtenir l’approbation de l’autre basée sur les apparences, ce qui ne présente aucune substance réelle.

La Connaissance et la sagesse sont les plus grands cadeaux que vous ayez à offrir dans une relation. Quiconque s’associe avec vous en bénéficiera. Si vous choisissez judicieusement, vous en bénéficierez aussi. La Connaissance et la sagesse ne font que croître avec le temps, et leur expression grandit au fil des nouvelles circonstances. Le riche devient donc plus riche sur le plan de la Connaissance et le pauvre devient plus pauvre, à moins de se tourner vers la Connaissance. Car quelle est l’autre option que la Connaissance, sinon l’illusion ⁠? Et comment l’illusion peut-elle exister dans un monde qui ne la supporte pas ⁠?

Vous devez établir ces distinctions. Par la suite, vous serez de plus en plus confiant que la relation authentique existe pour vous et qu’elle est nécessaire pour le monde. Vous vous sentirez de plus en plus libre de ces séductions qui vous ont seulement blessé et de tous ceux qu’elles ont enjôlés. Vous verrez que la valeur et l’accent placés sur le corps, la sexualité et la libre expression sont entièrement différents. Votre besoin de développement deviendra alors évident. Vous valoriserez vos erreurs passées pour ce qu’elles peuvent vous montrer et les circonstances actuelles pour l’occasion qu’elles vous offrent d’ancrer ce que vous avez appris.

Tout ce dont il est question ici est pertinent puisque vous êtes déjà en relation avec diverses personnes. Vous pouvez apprendre d’elles ⁠; nul besoin d’attendre qu’une relation se présente. Si vous n’êtes pas encore marié, vous vous préparez au mariage authentique. Si vous n’êtes pas encore engagé dans une relation fondamentale, vous vous y préparez et votre préparation est essentielle au succès.

Bien des gens demandent ce qu’est l’amour véritable. Cet amour peut déclencher une relation, mais en vérité il en sera plutôt le fruit. Une vraie relation produira le véritable amour. Une relation peu réaliste ne le fera pas.

Des gens ont éprouvé une désillusion en amour. Ils ont goûté au peu réaliste ⁠; ils ont vu le feu de la romance brûler puis s’éteindre. Certains ont vu la fièvre de l’attirance se refroidir. D’autres ont connu une profonde déception en découvrant que leur relation n’était pas du tout ce qu’ils espéraient qu’elle soit. D’autres encore ont été sérieusement blessés dans ces circonstances et sont restés quelque peu handicapés. Pourtant, c’est la déception qui ouvre la voie à la Connaissance. Vous vous dites alors qu’il doit bien y avoir quelque chose d’autre de plus grand, de plus authentique.

Ce sont les relations significatives qui unissent l’humanité et la font progresser. L’existence de ces relations permet à tout moment une évaluation de la santé de la collectivité humaine entière. De là leur si grande importance non seulement pour ceux qui sont impliqués, mais pour l’humanité en général. Les relations significatives sont l’essence même de la réussite de l’humanité, de la famille aimante et saine, des individus réunis pour travailler à l’évolution du monde et à son développement.

Nombre d’alliances qui ont apparence de relation n’en sont pas. Une véritable relation doit traverser l’épreuve du temps. Elle doit avoir un vrai début puis une existence significative ⁠; c’est tout au long de ces étapes qu’elle démontrera sa profondeur et sa capacité. Plus votre vie sera réelle et alignée sur ce que vous savez et ce que vous expérimentez de vous-même, plus vous aurez l’occasion de faire l’expérience de relations authentiques avec les autres. À ce moment-là, vous ne tromperez personne et, en retour, on ne vous trompera pas. Vous vous sentirez en sécurité et aimé.

Sans sécurité, il ne peut y avoir de confiance ⁠; sans confiance, il n’y a aucun amour. Voilà pourquoi une relation uniquement basée sur l’excitation est, en somme, si terriblement décevante. Elle n’a aucun fondement. Elle n’offre aucune prise à la confiance. Elle exige une performance continuelle, ce qui la rend épuisante. Elle génère du ressentiment, car vous devez être quelqu’un d’autre que vous-même pour faire partie de cette relation. Finalement, elle se termine dans la déception puisque l’un des partenaires sera rejeté.

 

Qu’est-ce qu’une vraie relation ⁠?

C’est une relation motivée par la Connaissance. Mais sa réalité doit être établie avec le temps. Elle doit mûrir. Par exemple, avec le mariage, quand vous vous présentez au pied de l’autel et que vous prononcez vos vœux de mariage, vous jetez les bases d’un vrai mariage. Mais la relation n’est pas encore tout à fait établie. Cela prend du temps. Et c’est seulement avec le recul que vous saurez si votre mariage en était vraiment un. Mais dès le départ, vous pouvez distinguer la part d’irréalisme qu’il présente et vous devez le faire.

Une relation est un véhicule qui vous permet d’avancer dans la vie. Si elle peut faire cela, elle est réelle. Mais vous devez avoir un vrai départ, et pour cela vous devez avoir les bons critères, une compatibilité adéquate et des valeurs spirituelles partagées. Il est important d’avoir un bon départ. Le maintien de la qualité de votre relation dépendra de votre participation commune. Votre relation aura besoin de votre soutien, mais elle ne peut survivre si elle n’a pas les éléments nécessaires. Il vous faut les découvrir, surtout au début. C’est pourquoi il est habituellement sage de procéder lentement dans l’établissement d’une relation.

Comment saurez-vous si une relation va durer ⁠? Vous serez peut-être incapable de le déterminer. Vous saurez seulement si elle peut commencer. Vous amorcez la relation, conscient qu’elle est prometteuse et qu’elle peut durer très longtemps, mais elle n’a pas encore traversé la vie. Si votre relation est basée sur la romance, vous pouvez être sûr qu’elle ne durera pas ⁠; vous savez que c’est inévitable. Cependant, s’il y a une possibilité d’engagement réel, votre seule assurance est celle d’un bon début et de la possibilité d’une continuation, mais c’est tout. Pourtant, cela suffira à vous mettre sur la voie.