Écoutez la révélation originale en anglais :

Télécharger (utilisez le clic droit)

Tel que révélé au Messager
Marshall Vian Summers
le 22 juillet 2009
à Alep, Syrie

À propos de cet enregistrement

Ce que vous entendez dans cet enregistrement audio est la voix de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

Note aux lecteurs :
Cette traduction a été fournie à la Society par des étudiants du Nouveau Message qui se sont portés volontaires pour traduire le texte original en anglais. Nous rendons cette traduction publique sous cette forme perfectible pour que les gens aient une chance de découvrir une portion du Nouveau Message dans leur propre langue.

Alors que chaque jour semble tout à fait normal, les Grandes Vagues de changement arrivent sur le monde – des changements d’un niveau jamais vu auparavant, des changements qui affecteront chaque personne dans le monde. Ils seront plus grands que les guerres mondiales.  Ils seront plus grands que les grandes pandémies du passé ; De Grandes Vagues de changement, car l’humanité a pillé le monde et a détruit son héritage naturel à un point tel que le monde va désormais changer et devenir un endroit plus difficile pour la famille humaine.

Il a fallu beaucoup de temps pour créer les conditions requises pour produire les Grandes Vagues de changement. Et tout le monde a participé à cela à des degrés divers. Il n’y a ainsi aucune personne, organisation ou nation seule qui est à blâmer entièrement. Les pays riches ont prélevé davantage, mais tout le monde a prélevé au monde – même les gens les plus pauvres, qui ont pris si peu et qui possèdent si peu. Tout le monde est responsable.

C’est une situation que vous devez désormais prendre en compte pour l’avenir et à laquelle vous devez maintenant vous préparer. Car il y aura de grandes migrations humaines, à mesure que les régions arides du monde perdront leur capacité à produire de la nourriture, à mesure que les ressources en eau se feront rares et à mesure que des conflits naîtront entre les nations, et entre des groupes au sein des nations, concernant qui aura accès aux ressources restantes. Et quand bien même ces conflits seraient masqués sous l’apparence de la religion ou de la politique, il s’agira principalement d’une lutte pour les ressources.

Le bruit du monde est le même qu’avant – les vibrations et le bruit d’une grande ville – mais ce ne sont rien d’autre que les signes d’un grand changement à venir que les gens ne voient pas parce qu’ils ne répondent pas à la Connaissance, l’intelligence plus profonde que le Créateur de toute vie a placée au sein de chaque personne pour guider, protéger et conduire chacun à ses plus grands accomplissements dans la vie.

Des millions de personnes vont devoir fuir les régions arides du monde. Les régions côtières seront inondées et touchées par des tempêtes extrêmement puissantes et par une météo violente. Les gens devront se déplacer pour des raisons économiques – l’effondrement de l’économie locale et dans certains cas de l’économie nationale. Où iront-ils, ces gens, qui n’ont pas vu et qui n’ont pas pris conscience de la situation ? Et qui les acceptera dans son pays ? Qui acceptera les marées de milliers et de millions de personnes qui doivent désormais quitter leurs terres natales ou qui doivent déménager au sein de leur propre pays ? La perturbation sociale sera immense. La tension politique sera immense. L’appel à la compassion et au renoncement au ressentiment sera immense.

Ce sera une tragédie humanitaire et un besoin humanitaire à une échelle jamais vue auparavant. Le monde ne peut se permettre de sombrer dans le chaos, ou l’humanité n’aura pas d’avenir. En vérité, ce qui est en jeu ici est le sauvetage de la civilisation humaine. La civilisation humaine, qui semble aujourd’hui si dominante, si puissante et si bien établie, semblera toujours plus fragile et vulnérable demain.

Il s’agit à présent véritablement d’une course pour sauver la civilisation humaine de l’effondrement et de la ruine. C’est quelque chose que n’importe qui peut percevoir, à partir du moment où l’on est averti des Grandes Vagues de changement, à partir du moment où l’on commence à écouter les sons et à voir les signes que le monde est en train de produire.

Aujourd’hui déjà, les gens ressentent que les choses ne sont pas normales, qu’elles ne vont pas bien. La vision de l’avenir des gens témoigne d’une grande anxiété. Déjà, les Grandes Vagues commencent à frapper les peuples du monde, réduisant les économies des nations, poussant les gens dans des situations de tension et de compétition toujours plus grandes. Aujourd’hui déjà, il existe une grande lutte concernant qui aura accès à la nourriture, à l’eau et aux ressources énergétiques dans de très nombreuses parties du monde.

Cependant, qui observe les signes, les signes indiquant que les Grandes Vagues de changement sont en train d’arriver ? Qui prête attention ? Et parmi les rares qui le font, qui a le courage et la force de reconnaître qu’il s’agit d’un appel – un appel au service et à la contribution, un appel à reconsidérer sa vie, sa situation, ses activités et ses obligations ?

Les migrations humaines seront un des grands problèmes que produiront les Grandes Vagues de changement. Dans les villes des nations les plus pauvres, grouillantes de monde, où iront ces gens, et de quoi vivront-ils ? Seront-ils abandonnés à la mort, laissés à la guerre et à la famine ? C’est une chose que quelques personnes dans le monde commencent à considérer aujourd’hui, parce que les signes sont tellement évidents.

Ce n’est pas la fin pour l’humanité, mais c’est une transition vers un monde différent – un nouveau monde, un monde de ressources en déclin, un monde désavantagé, un monde qui demandera une très grande coopération entre les nations si la civilisation humaine doit survivre.

Les peuples qui auront à fuir les zones dévastées, ceux-là devront être absorbés par les nations partout dans le monde. Ils ne peuvent pas simplement se rendre au pays voisin, car celui-ci sera probablement aux prises avec la même crise. Ce sera une grande diaspora, une dispersion des peuples loin de leurs terres natales, loin de leur manière de vivre traditionnelle, vers un ensemble de circonstances très différentes. Cela produira de tensions et des difficultés plus grandes.

La première question qui se pose est littéralement : comment allez-vous nourrir les peuples du monde alors que le monde perdra trente pour cent de son agriculture ? Car c’est vraiment ce qui vous attend, voyez-vous. La météo violente, le changement de climat et l’impact sur les systèmes biologiques et géologiques du monde vont créer un tel déséquilibre que, même si vous pouviez trouver un foyer pour tous les peuples déplacés, comment les nourririez-vous ? Et les résidents des nations d’accueil, comment répondront-ils à cela ? Ce sont des questions auxquelles il faudra répondre, des questions auxquelles vous devez à présent réfléchir – vous qui vous trouvez au bord de grands changements, vous qui avez peut-être le luxe de considérer ces choses et de planifier votre vie pour revoir vos priorités.

Les villes vont devenir tellement peuplées qu’il sera très difficile de fournir les gens en eau et en nourriture, même dans les pays bien établis, même dans les pays où il y a une plus grande abondance. Comment nourrirez-vous un million de nouvelles personnes s’ajoutant à une ville qui en comprend déjà des millions ? La ville grouillante de monde, vous pouvez en entendre le bruit. Combien de personnes une ville peut-elle contenir ? Quelles sont les limites de ses provisions ? Quelle est la tolérance de ses gens ?

La situation va devenir si grave que même les familles des pays riches devront envisager d’accueillir une famille d’un pays plus pauvre au sein de leur foyer. Combien de personnes seront-elles volontaires pour faire cela ? A quel extrême devez-vous arriver avant que les préférences, les préjugés et les exigences personnelles s’effacent devant un besoin critique ? Il n’y aura pas assez de nourriture en surplus pour simplement l’expédier aux nations sinistrées. Il n’y en aura pas assez. Si l’humanité perd un certain pourcentage de sa production de nourriture, l’argent dépensé n’aura pas d’importance. Le monde est en train d’être épuisé. Allez-vous l’épuiser toujours davantage ?

C’est la grande incertitude dans cette situation : comment l’humanité répondra t-elle ? Quelle est la capacité humaine à répondre, la response-habilité humaine, c’est à dire son “habilité à répondre“ ? Même les dirigeants des nations sont aveugles. Même les dirigeants des institutions religieuses sont aveugles. Ils ne voient le monde que de la manière dont ils sont accoutumés à le voir. Leur vision du monde est limitée à ce à quoi ils peuvent s’attendre et à ce qu’ils croient être vrai du passé. Mais ces choses seront différentes à présent.

Il y aura de grandes migrations humaines partout dans le monde. Certaines d’entre elles seront normales, mais beaucoup devront être organisées et convenues entre les nations. Si les nations ferment leurs portes aux peuples déplacés, ce sera une tragédie jamais vue auparavant. Cette tragédie blessera le monde par la guerre et le conflit.

Tout ceci est inévitable, voyez-vous, étant donné les attitudes de l’humanité, son utilisation du monde et les relations humaines existant entre les nations. Bien sûr que vous atteindriez un point de saturation ! Bien sûr que vous affecteriez le monde de telle façon que la réponse du monde ne serait pas à votre avantage ! Bien sûr que vous en arriveriez à un point critique !

Il y a des individus visionnaires qui ont vu cela venir. Mais l’humanité est sourde, aveugle et muette et continue obstinément à poursuivre la richesse et le pouvoir. Elle est facilement corrompue, facilement trompée, désespérée parmi ses peuples les plus pauvres, incapable de contrôler sa population, incapable de contrôler son utilisation des ressources, incapable de maîtriser ses conflits et ses préjugés historiques. Comme un enfant obstiné, elle plonge tête baissée dans l’avenir, insouciante, sans réfléchir et sans prêter attention à l’avenir, en ne s’occupant que des nécessités immédiates.

En ce moment, vous pouvez vous trouver au milieu d’une ville de deux millions de personnes, qui sera déserte dans 20 ans… Qu’arrivera-t-il ? Et comment le monde répondra t-il ? Si vous pouvez voir sans préjugé ni peur, cela deviendra évident pour vous. Vous n’avez pas besoin d’être un génie pour voir cela. Vous avez seulement à être sage et objectif. Mais la manière dont les gens répondront est quelque chose que vous ne pouvez pas prédire. Les gens peuvent choisir comment ils répondront. Ils ont le choix à ce niveau.

Vous ne pouvez arrêter les Grandes Vagues de changement. Vous pouvez les atténuer, ainsi que leurs impacts et vous pouvez vous y préparer, mais vous ne pouvez les arrêter maintenant. Si les gens ne peuvent changer en se basant sur leur conscience et leur vision du monde, alors ils devront changer face à des situations et des crises exigeantes. C’est une voie d’apprentissage médiocre, bien sûr… C’est une caricature d’éducation, bien sûr… Mais l’éducation doit se produire, parce que l’humanité doit s’adapter à un monde en changement, elle doit s’adapter à un monde en déclin.

Les peuples plus pauvres du monde, que peuvent-ils faire maintenant pour se préparer ? Ils n’ont aucun pouvoir social, aucune mobilité sociale. Ils ne peuvent pas simplement faire leur valise et déménager vers une nation riche. Ils sont coincés. Ils sont coincés sur place. Ainsi la responsabilité repose sur les peuples riches et les nations riches, qui doivent montrer le chemin. Mais même au sein des nations riches, rares sont ceux qui peuvent voir. Et les gens partout, qu’ils soient riches ou pauvres, sont si souvent réticents à reconsidérer leur vie et à changer leurs attitudes et leurs approches. C’est un problème dans le développement humain.

Le monde va se réchauffer. Des terres vont s’ouvrir, mais vous ne pourrez pas y faire pousser grand-chose. Et la météo violente sera un problème partout, diminuant les ressources des nations, créant des catastrophes les unes après les autres.

À l’avenir, l’humanité devra passer à un nouveau genre d’équilibre avec la vie, un autre genre de stabilité dans le monde. La grande question devant laquelle vous vous trouvez est : que se passera t-il d’ici là ? Si les gens sont aveugles et ne voient pas les Grandes Vagues de changement arriver à l’horizon ; si les gens sont réticents à reconsidérer leur vie, leurs obligations et leur situation ; si les gens sont réticents à passer outre leurs préjugés et leurs mécontentements culturels et nationaux, alors l’humanité fonce droit vers une grande calamité, ou plutôt une série de calamités, pour être plus précis.

L’homme et la femme de la Connaissance voient cela, bien sûr. Ils ne sont pas dans le déni. Ils ne sont pas simplement en train d’essayer de projeter un résultat qu’ils préféreraient. Ils voient ce qui se dégage, et ils modifient leurs conclusions régulièrement, à mesure que la situation change, à mesure que les Grandes Vagues approchent. Vous pouvez être certains que les Grandes Vagues sont en train d’arriver, mais vous ne savez pas quels impacts elles auront sur le monde ou quand elles frapperont. Et la question est : de quelle manière l’humanité répondra t-elle ?

Ainsi l’homme et la femme de la Connaissance observent – observent sans tirer de conclusions fixes, observent sans condamner le monde, observent sans perdre espoir, observent sans devenir blasés ou cyniques, observent sans blâmer les dirigeants, les individus ou les nations, observent les paysages changeants du monde, à la recherche des signes donnés par le monde pour indiquer comment, où et quand les Grandes Vagues frapperont.

L’homme et la femme de la Connaissance ont migré vers un terrain plus élevé, en ce qui concerne à la fois leur vie extérieure, mais aussi leur vie intérieure, fondant leur vie sur la Connaissance, l’intelligence profonde – une intelligence qui n’a pas peur du monde, qui n’a pas peur du changement, qui peut faire face à n’importe quoi, parce qu’il s’agit de l’intelligence donnée par Dieu. Elle est sage. Elle fait preuve de compassion. Elle est objective.

Ici, l’homme et la femme de la Connaissance n’insistent pas sur les éventuelles solutions, mais observent et encouragent plutôt un comportement constructif, une conscience constructive et des actions constructives. Ils ne comptent cependant pas sur l’espoir seul, car l’espoir est trop faible, trop facilement brisé, trop facilement amoindri et dégonflé. Leur force est la force de la Connaissance – une force qui ne faiblit pas devant la difficulté ou l’incertitude, une force qui n’est pas sapée par les tragédies ou les crises. Ils verront clairement et répondront de manière appropriée aux situations changeantes qu’ils perçoivent dans leur environnement immédiat et plus loin dans le monde. Car ils n’ont pas peur de regarder et de voir, parce que la Connaissance est leur force.

Les autres réagiront généralement tous par le déni. Les quelques personnes qui perçoivent alors la gravité de la situation fonderont tout leur espoir sur le fait que certaines solutions soient suscitées et appliquées. Ce sera la source de leur espoir, mais il s’agit d’une fondation fragile. Car leur base de leur certitude toute entière repose sur la survenue de certains événements et la mise en place de certains changements. Mais ces événements ne surviendront peut-être pas. Ce changement ne se produira peut-être pas. Où en seront-ils alors, si ce n’est cantonnés au désespoir ? Car leur fondation est établie sur des circonstances, pas sur la force de la Connaissance.

Ils croiront en certains dirigeants, pensant qu’ils sauveront la mise. Mais il n’existe aucun dirigeant dans le monde qui puisse arrêter les Grandes Vagues de changement. Ils croiront en la bienveillance de l’humanité, mais l’humanité fera preuve de beaucoup de médiocrité, en particulier au début des Grandes Vagues. Ils croiront en une idéologie, ou en un système économique, ou en la technologie, ou en l’avancement de la science, mais à mesure que tout cela s’avérera inadéquat ou insuffisant, leur espoir s’effondrera.

Percevez-vous à quel point cela est fragile, comment ceci est fondé soit sur des idées, soit sur des abstractions, soit sur la survenue de certaines situations qui, en réalité, ont bien peu de chances de se présenter ? Votre optimisme ne peut-être fondé sur un résultat préféré. Le monde est en train de changer. Vous devez changer avec lui. Vous devez bouger avec lui. Vous devez l’observer. Comme le capitaine d’un bateau observe la mer, vous devez observer la météo et les vagues. Vous devez regarder le baromètre. Vous devez ajuster vos voiles en conséquence. Vous ne pouvez vous installer de façon confortable et négligente et croire que tout va bien se finir, car ce n’est qu’un espoir masquant la peur et l’incertitude, et la peur et l’incertitude feront couler le bateau.

C’est pourquoi vous devez avoir votre fondation en la Connaissance. Dieu vous a donné la Connaissance pour qu’elle vous serve de pilote, de guide et de boussole. Sans cela, vous avez seulement des rêves, des espoirs, des souhaits et des fantasmes pour fonder votre perspective positive, et rien de cela ne survivra aux Grandes Vagues de changement. Vous serez déçus. Vous serez frustrés. Vous serez en souffrance. Vous serez en colère. Vous serez déçus, voyez-vous, parce que vous n’avez pas de fondation.

La technologie sera importante, mais elle ne sauvera pas l’humanité. Un système politique serait peut-être choisi plutôt qu’un autre, mais il ne sauvera pas l’humanité. Il ne fera pas non plus suffisamment l’unanimité pour susciter la coopération et l’assistance qui seront nécessaires.

Vous devez regarder devant vous avec le regard clair, avec la volonté de voir, quel que soit ce qui arrive à l’horizon – sans condamner cela, sans le dénier et sans en tirer de conclusions immédiates. Comme le capitaine d’un bateau en mer, vous observez et répondez aux circonstances changeantes. Vous devez posséder cette sécurité intérieure et la force de la Connaissance pour faire cela, ou vous ne serez pas en mesure de le faire. Vous plongerez dans le déni. Vous essaierez de vous cacher. Vous essaierez de vivre sous un rocher. Vous placerez toute votre foi en quelque notion ou idéologie. Vous rejetterez les Grandes Vagues comme s’il s’agissait juste d’une approche négative de la vie. Vous serez aveugle et sot en ayant l’air d’être fin et intelligent.

La bêtise de l’humanité est la plus tragique lorsqu’elle est dissimulée sous un vernis de rationalité et d’intelligence. Vous verrez cela tout autour de vous, bien sûr. Vous verrez le déni. Vous verrez la responsabilité être rejetée sur autrui. Vous verrez l’irréalisme. Vous verrez la foi aveugle en la science et en la technologie, en la bonne gouvernance ou en un dirigeant particulier.

Les gens croient en ces choses parce qu’ils n’ont aucune fondation. Ils n’ont aucune véritable force intérieure. Ils peuvent endurer des épreuves dans le monde, mais ils ne possèdent pas la clarté d’esprit pour voir ce qui arrive, ce qui se dirige vers eux et ce qui changera leur vie. Ils ratent ainsi les grandes opportunités de la vie. Ils manquent les signes de la vie. Ils manquent les avertissements de la vie, parce qu’ils ne peuvent regarder et voir avec clarté. Il s’agit d’un problème fondamental pour tous.

Les gens se plaignent tous les jours. Certaines personnes se plaignent constamment. Mais se plaindre n’est pas voir. Se plaindre n’est pas être attentif aux circonstances changeantes de votre vie. Se plaindre, c’est comme être un petit bébé qui ne fait que crier et crier, ou un petit enfant qui geint quand il n’arrive pas à avoir ce qu’il veut.

Par conséquent, vous devez arrêter de vous plaindre et commencer à regarder et à développer la force de regarder et de voir, de débarrasser votre esprit des jugements et de la condamnation. Faites les Pas vers la Connaissance pour établir votre connexion à l’intelligence profonde que Dieu a placée en vous, car seule cette intelligence vous sauvera, voyez-vous.

Sans la Connaissance, la raison humaine est juste une pensée conventionnelle, aveugle et stupide, et incapable de s’adapter à des circonstances changeantes. Si le monde ne changeait pas, vous pourriez vivre sur un certain ensemble de suppositions. Mais vous êtes face au plus grand changement que l’humanité ait jamais affronté, et ainsi ces suppositions deviendront désormais de véritables dangers pour vous et pour tous autour de vous.

Cet avertissement est un acte d’amour du Créateur de toute vie. Il fait partie d’un Nouveau Message pour l’humanité, afin de la préparer aux Grandes Vagues de changement, afin de la préparer à sa rencontre avec la vie intelligente dans l’univers, afin d’apporter dans le monde la Connaissance et la Sagesse qui ont été développées ailleurs dans l’univers, afin de clarifier la relation entre l’humanité et le Divin, et la vraie nature de la responsabilité humaine.

L’avenir et ce qui en résultera sont entre les mains de chacun, parce que quoi qu’il arrive, ce sera le résultat de décisions prises par des individus. La question est soulevée : Qu’est ce qui influencera ces décisions ? Est-ce que ce sera la force de la Connaissance ou bien tout le reste, qui se fait passer pour cette force ?

Ne pensez pas que vous ne possédez aucune force en la matière, car votre avenir sera basé sur les décisions que vous prenez aujourd’hui et sur les actions que vous conduisez aujourd’hui. Ces décisions dépendront des gens avec lesquels vous vous associerez et de l’influence qu’ils auront sur vous.

Le Nouveau Message de Dieu vous donne de grandes responsabilités, et il vous dit que vous ne pouvez échapper à ces responsabilités. Riche ou pauvre, peu importe votre situation, le pouvoir et la présence de la Connaissance vivent en vous, attendant d’être découverts. Vous avez besoin de ceci plus que tout – plus que de la richesse, plus que de la sécurité, plus que du confort, plus que du plaisir, plus que du mariage, plus que de la famille, plus que tout.

Sans la Connaissance, vous serez aveugle. Vous suivrez la panique et les obsessions des gens autour de vous. Vous avancerez dans l’avenir sans savoir à quoi vous faites face. Les Grandes Vagues vous submergeront. Vous ne les aurez pas vu arriver.

C’est maintenant le grand appel pour la conscience et la responsabilité humaines. Vous avez du temps, mais pas beaucoup de temps. Vous avez du temps pour reconsidérer votre vie, mais pas beaucoup de temps. Vous avez du temps pour bâtir une fondation en la Connaissance, mais pas beaucoup de temps. Vous avez du temps pour rassembler vos forces et vos ressources. Vous avez du temps pour commencer à regarder du haut de la tour de guet ce qui vient vers vous, ce qui vient à l’horizon – à la fois dans votre environnement proche et dans le monde dans son ensemble.

Ici, au lieu de mener des discussions intellectuelles et des conversations théoriques, vous devez préparer votre vie et préparer vos relations essentielles. Votre idéologie grandiose sera dénuée de sens face aux Grandes Vagues de changement. Quelqu’un d’instruit peut se noyer aussi bien qu’un imbécile.

Ceci est un puissant message pour vous réveiller, pour vous sortir de votre pensée empreinte de préférences et de conditionnement, de vos attitudes et de vos suppositions, de vos croyances et de tout ce qui vous empêche de voir ce que vous devez à présent voir.

Dieu veut que l’humanité survive et avance face aux Grandes Vagues de changement, mais ce que Dieu veut et ce que les gens veulent faire sont deux choses différentes, voyez-vous. C’est pourquoi Dieu doit maintenant envoyer un Nouveau Message dans le monde, afin de préparer l’humanité pour un avenir qui ne ressemblera pas au passé, et afin de vous préparer, pas seulement à survivre aux Grandes Vagues de changement, mais aussi à être un contributeur de cette époque, car c’est la raison pour laquelle vous êtes venu dans le monde.

À un niveau plus profond, vous savez cela. C’est clair. Cela a toujours été clair. À un niveau plus profond, vous saviez que vous entreriez dans le monde à une époque de grands changements et bouleversements. Il n’y a pas d’incertitude ici. Il n’y a pas de controverse ici. Devenir un contributeur face aux Grandes Vagues de changement est maintenant votre but et votre mission. Mais cette conscience et cette certitude se trouvent à un niveau plus profond de votre conscience, sous la surface de la conscience où vous vivez, pensez et passez votre vie.

C’est pourquoi Nous en appelons à votre responsabilité, à votre fiabilité et à votre honnêteté, pour être véritablement clair avec vous-même, pour honorer ce que vous savez au plus profond de vous, pour découvrir cela et pour en découvrir le sens, ainsi que la manière dont votre vie sera dirigée à partir de ce jour. Pour cela, vous avez Notre bénédiction. Pour cela, vous avez toute la puissance de la Création.