Ecoutez la révélation originale en anglais :

Télécharger (utilisez le clic droit)

Tel que révélé à Marshall Vian Summers le 2 Mars 2011 à Boulder, Colorado.

À propos de cet enregistrement

Ce que vous entendez dans cet enregistrement audio est la voix de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

La spiritualité est fondamentalement une quête de liberté – une quête pour être libre de certaines choses et pour être libre pour certaines choses.

Vue de cette manière, l’image devient plus complète. Car vous avez un destin dans le monde plus grand, une raison d’être ici plus grande, un but que vous n’êtes pas en train de vivre actuellement, en dépit de vos définitions et de vos proclamations. Vous libérer de la vie que vous vivez actuellement pour vous préparer à une vie plus grande au service du monde représente le cœur et l’essence de tout développement spirituel.

Il y a, bien sûr, de nombreux autres objectifs que les gens portent à leur vie intérieure et à leur croyance en le Divin – faire plaisir à Dieu, avoir une bonne position sociale, être un membre respectable de la communauté religieuse ou de l’église, suivre les préceptes, être dévot ou être rebelle. Quelle que puisse être la position, vous ne vous êtes toujours pas libéré de votre condition antérieure.

Vous pouvez avoir de merveilleuses croyances. Vous pouvez vous engager dans une pratique spirituelle. Vous pouvez vous prosterner au temple, à l’église ou à la mosquée. Vous pouvez suivre en apparence toutes les prescriptions de la religion et remplir votre maison d’objets religieux et de symboles, mais vous n’êtes pas encore libre de votre condition antérieure.

Il y là un rapport étroit à la fois avec votre liberté intérieure et avec votre liberté extérieure. Vous essayez d’être libre de certaines choses et pour certaines choses parce que vous avez une destinée, parce que vous avez un but plus grand.

La lutte pour la liberté existe à de nombreux niveaux et représente le cœur de la motivation au sein de l’individu si celui-ci est honnête et fidèle à la Connaissance en lui-même. La lutte pour la liberté politique, la lutte pour la liberté économique, la lutte pour la liberté sociale – l’esprit humain ne se satisfait pas d’être lié et servile, de n’adhérer qu’aux préceptes de la culture, de la politique et de la religion.

Vous devez voir votre propre motivation pour la liberté, quelle que puisse être votre situation, quelle que soit la nation dans laquelle vous vivez, quel que soit le climat politique ou le climat social, qu’il soit tolérant ou intolérant, libéral ou conservateur. Êtes-vous en train de vivre la vie que vous savez devoir vivre ? Voilà la question. Et l’honnêteté de votre réponse sera importante.

Dieu peut vous fournir la voie pour faire les Pas vers la Connaissance, l’intelligence plus profonde qui est en vous. Mais Dieu ne peut pas contrôler ce que vous vous dites à vous-même ou ce que vous permettez aux autres de vous dire. Dieu ne peut pas influer sur les compromis que vous faites dans votre propre compréhension ou sur les compromis que vous faites pour obtenir des choses que vous pensez vouloir des autres ou dont vous pensez avoir besoin des autres.

Ainsi l’impulsion pour la liberté, le désir de liberté et la certitude que vous devez revendiquer une plus grande liberté – tout cela doit venir de vous. Et c’est quelque chose de difficile et d’exigeant. Cela menacera votre sécurité, vos idées, votre complaisance et vos arrangements avec d’autres personnes. Cela pourrait remettre en question l’approbation que vous désirez de la part des autres, votre position sociale et votre position dans la famille – cela pourrait tout remettre en question.

Mais, voyez-vous, vous êtes fondamentalement dans le monde pour remplir une plus grande mission, pour vous préparer à cette mission, pour vous libérer pour cette mission, pour gagner la force, le courage et l’intégrité d’entreprendre cette mission et pour vous libérer de ces choses qui vous compromettent et vous retiennent, de sorte que vous puissiez être libre de saisir l’opportunité de participer à une vie plus grande.

Si vous deviez être vraiment honnête envers vous-même, à un niveau plus profond, au niveau de la Connaissance, telle serait la vérité à laquelle vous arriveriez. Mais c’est une vérité profonde, bien au-delà de ce que les gens pensent, considèrent et se disent à eux-mêmes. Les gens veulent être heureux. Ils veulent être en sécurité. Ils veulent être à l’aise. Ils veulent avoir de la compagnie. Ils veulent être approuvés par les autres. Ils veulent être aimés et appréciés. Ils veulent avoir des plaisirs. Ils veulent avoir du confort.

Il n’y a rien de mal à vouloir ces choses, mais vous avez une plus grande motivation en vous qui ne peut pas être compromise par la poursuite de quoi que ce soit d’autre. Cela représente votre engagement premier et fondamental.

Si vous pouviez vous questionner à travers tous vos désirs, vos peurs et vos préférences, vos besoins et vos suppositions, vous en viendriez à cette vérité fondamentale selon laquelle il y a pour vous quelque chose de plus important à faire. Vous ne pouvez pas le créer. Vous ne savez pas ce que c’est, mais c’est là, et vous devez trouver un moyen de le trouver, de le découvrir et de l’exprimer dans le monde. C’est le désir fondamental, l’intention fondamentale, le besoin fondamental – le profond besoin de votre âme.

Nombreux sont ceux qui, bien sûr, n’iront pas aussi loin avec eux-mêmes. Ils veulent les choses faciles, les choses simples, les choses agréables, les choses confortables. Ils n’iront pas très loin. Ils ne se remettront guère en question. Ils veulent du réconfort et de la consolation. Ils ne veulent pas avoir à travailler très dur ou à renoncer à tous les avantages qu’ils possèdent ou qu’ils pensent qu’ils doivent avoir. Et ainsi leur intégrité est perdue, et ils sont étrangers à eux-mêmes et au profond besoin de leur âme.

Vous voyez cela partout, bien entendu. Tel est la condition de l’humanité. Vous le voyez illustré de la manière la plus tragique dans les pays plus riches où les gens ont acquis la liberté politique et la liberté sociale dans une bien plus grande mesure que n’importe où ailleurs sur terre. Mais ils ne l’utilisent pas. Ils ne la revendiquent pas. Ils ne se saisissent pas de la grande opportunité que cela leur donne. Alors ils recherchent le confort et les plaisirs, se complaisent dans les histoires sentimentales et les passe-temps. Ils essaient d’acquérir de la richesse et se perdent dans leurs intérêts et leurs distractions. Quel gâchis tragique que ceux qui ont des opportunités les gaspillent, alors que ceux qui n’en ont pas les recherchent et en ont désespérément besoin.

C’est pourquoi le pouvoir et la présence de la Connaissance est en vous. Dieu vous a donné une intelligence plus profonde. Elle représente la partie de vous qui n’a jamais été séparée de Dieu, et qui peut par conséquent être une source d’expression du Créateur en vous – votre connexion avec le Divin.

La Connaissance ne peut pas être dupée. Elle ne peut pas être séduite. Elle ne répond à aucun compromis. Elle est ici en mission, et cette mission est votre mission. Elle ne sera pas satisfaite par quoi que ce soit d’autre. Même si vous assurez les exigences de base de la vie, elle vous poussera plus loin et plus profondément. Elle ne vous laissera pas vous satisfaire de moins. Même si vous faites l’acquisition de toutes les choses que vous pensez vouloir et pensez devoir posséder, l’insatisfaction vous fera avancer. Car vous devez être libre pour certaines choses – pour rencontrer les personnes qui prendront part à votre mission, pour découvrir où cette mission doit s’exprimer et comment elle doit s’exprimer.

Ce ne sont pas des choses que vous pouvez arriver à comprendre dans votre intellect. Il ne s’agit pas d’une quête intellectuelle. Essayez tant que vous pouvez de comprendre cela, vous ne le pouvez pas, à moins que vous n’entrepreniez le voyage lui-même. C’est un voyage vers la liberté.

Jusqu’où vous irez durant ce voyage dépend du niveau d’honnêteté que vous avez en vous. La manière dont vous exprimez cette liberté, jusqu’à quel point vous faites usage cette liberté, cela dépend de la conscience que vous avez de vous-même et de l’honnêteté que vous avez en vous-même.

L’honnêteté est ici tellement essentielle au voyage vers la liberté. Il est si facile d’être malhonnête, surtout à mesure que vous devenez plus riche, à mesure que vous acquérez le confort que si peu de personnes dans le monde possèdent. La voix de la culture vous dira de rechercher la richesse, le bonheur et le plaisir, le mariage et la famille – tout ce que vous voyez autour de vous qui est prisé et à quoi les gens adhèrent aveuglément, souvent sans poser de questions. Même les rebelles dans votre société sont attachés à cela, car ils ne s’en sont pas encore libérés.

Les gens pensent qu’ils connaissent la vérité. Ils pensent qu’ils savent ce qu’ils veulent parce qu’ils essaient d’utiliser l’intellect pour déterminer le but, le cours et la direction de leur vie. Mais l’intellect est quelque chose de temporaire, un instrument merveilleux pour la communication et l’évaluation, mais qui ne peut discerner la plus grande vérité de votre vie – pourquoi vous êtes ici et qui vous a envoyé. Vous devez pour cela aller au-delà des idées, des croyances et des suppositions pour plonger dans une expérience plus profonde.

Dieu a rendu cela possible en plaçant la Connaissance en vous. Elle n’est pas gouvernée par le conditionnement social. Elle n’est pas persuadée par les persuasions du monde. Elle ne s’incline pas devant ceux à qui vous pensez devoir plaire ni devant ceux que vous devez servir. Elle est lucide. Elle est compatissante. Et elle est entièrement honnête.

Ici, l’honnêteté n’est pas de savoir ce que vous ressentez. C’est vraiment ressentir ce que vous savez. Cela témoigne d’une liberté à un plus grand niveau – pas seulement la liberté d’être à l’abri et en sécurité, pas seulement la liberté de posséder des avantages dans la société et des commodités. C’est une liberté pour quelque chose de plus grand qui vous pousse en avant. Elle se montre reconnaissante vis-à-vis des nombreuses choses que vous avez, des nombreux bienfaits dont vous bénéficiez, des choses que vous avez réalisées, ainsi que de tous les dons de votre société, quels qu’ils soient. Mais le voyage vers la liberté vous pousse plus loin.

Avoir ne suffit pas. Vous devez savoir. Vous devez établir le lien plus profond avec la Connaissance en vous. Vous devez commencer à vivre la vie que vous avez été envoyé vivre ici, car rien d’autre au monde ne satisfera vraiment l’âme.

Vous devez ici pousser plus loin. Vous voulez à présent vous libérer de certaines choses dans votre propre mental – vous libérer de la peur, vous libérer des compromis, vous libérer d’attitudes et de comportements autodestructeurs, vous libérer de la justification de choses qui ne peuvent être justifiées, vous libérer de devoir apaiser les autres, vous libérer de votre propre comportement social, lequel a rarement été honnête et authentique. Vous êtes en quête de liberté pour un engagement plus grand en vous-même, en quête de liberté pour un engagement plus grand dans le monde qui vous appelle, alors même que ses besoins et ses crises s’aggravent.

Cette poussée, ce besoin, cette portée, est absolument naturelle et essentielle pour vous. Pourtant, vous verrez que vos amis ne partagent pas cela. Ils veulent rester derrière. Ils ne veulent pas gravir cette montagne. Ils veulent être heureux. Ils veulent être à l’aise. Ils veulent gérer ce qu’ils ont déjà. Ils ne veulent pas se poser de question sur ce qu’ils font. Ils ne veulent pas remettre en question leurs valeurs. Ils ne veulent pas se poser de question sur ce qui se passe dans le monde. Ils ont peur de cela ! Peur que cela puisse faire émerger d’eux quelque chose de plus grand.

Quiconque est né au monde est embarqué dans ce voyage vers la liberté. Cependant la plupart des gens ne peuvent pas aller très loin en raison de circonstances oppressives. L’oppression politique, l’extrême pauvreté, étouffent l’esprit, étouffent l’âme. Ces gens luttent pour avoir les choses simples et essentielles de la vie, et cela occupe tout leur temps et requiert toute leur énergie.

C’est une tragédie aux proportions immenses, et c’est l’une des raisons pour laquelle l’humanité n’a pas progressé davantage qu’elle ne l’a fait. Car ces vies qui sont destinées à un plus grand service dans le monde sont gaspillées et écrasées sous le poids de la pauvreté et de l’oppression.

Parmi les gens qui vivent dans de meilleures circonstances, nombreux sont ceux qui ne veulent que s’enrichir et s’isoler de la pauvreté qu’ils voient autour d’eux. Et au sein des classes plus aisées, les dons et les opportunités sont tellement gaspillés au profit d’activités vides, pour un luxe qui n’a aucun sens.

Le monde offre ici aux gens d’immenses possibilités de se perdre. Mais tout le monde est toujours en voyage vers la liberté, même si certains ont perdu leur chemin, même s’ils ont capitulé devant leur situation ou devant leurs désirs et leurs luxes. Le besoin de l’âme ne change pas. La direction de la Connaissance ne change pas. La soif d’une plus grande liberté, la liberté intérieure à présent tout autant que la liberté extérieure, ne diminue pas.

Ce désir, cette intention, cette volonté, sont nés du Feu de la Connaissance en vous. Ce Feu peut vous devenir distant et inconnu, mais il ne s’éteint pas. Il n’est pas éteint, car vous ne pouvez l’éteindre. Vous pouvez soit vous en approcher, soit vous en éloigner. Il peut vous être connu ou inconnu. Vous le ressentez ou vous ne le ressentez pas. Vous y pensez ou n’y pensez pas.

Fondamentalement, l’expression d’un but supérieur est votre service à Dieu, à l’humanité et au monde. Cela transcende votre service à vous-même ou votre service à votre famille immédiate. Vous vous fournissez toujours un service à vous-même, de même qu’à votre famille dans une certaine mesure, mais la priorité se déplace à un niveau plus élevé maintenant.

Pourtant, la liberté et l’honnêteté sont toujours liées ensemble. Il y a des gens qui veulent servir Dieu, et même qui pensent servir Dieu, mais qui ne sont pas libres à l’intérieur, et qui ne sont pas vraiment honnêtes envers eux-mêmes. Ils pensent que leur liberté est de servir une idéologie ou un système de croyance, d’en faire le prosélytisme, de le communiquer, mais ils ne sont pas vraiment libres à l’intérieur. Ils sont menés par des besoins personnels. Ils sont toujours des esclaves de l’intellect. Ils ne se sont pas libérés du mental. Et ainsi leur service à Dieu n’est pas encore véritablement vu le jour, pas de manière authentique. Il en a l’apparence, mais il n’est pas encore véritablement là. Pourtant, s’ils deviennent honnêtes avec eux-mêmes, s’ils mettent en doute leurs croyances et remettent en question leurs propres présomptions, alors la voie vers la liberté commence à s’ouvrir de nouveau à eux.

Ensuite, il y a bien entendu ceux qui se concentrent uniquement sur la liberté politique, la liberté économique ou la liberté sociale. C’est une contribution très importante pour de nombreuses personnes, et accomplir cela peut s’avérer être leur but ultime, mais la question est : sont-ils libres en eux-mêmes ? Leur motivation est-elle fondée sur l’amour et la compassion pour les gens ? Ou est-elle guidée par la colère et l’hostilité, le ressentiment et le regret ? Leur cadeau est-il véritable et authentique, ou est-il impur et pollué ?

Vous ne pouvez pas entrainer quelqu’un d’autre vers un niveau plus profond à moins d’être mu vers ce niveau vous-même. Ceux qui dirigent les mouvements pour la liberté politique deviennent souvent eux-mêmes des combattants, toujours en guerre avec l’opposition, toujours à essayer de renverser les pouvoirs qui supervisent et qui dominent tout. Ils ne sont pas libres. Ils sont en colère. Ils sont désespérés. Leurs cœurs sont remplis de venin.

Comment cela peut-il servir le bien-être des populations ? Même s’ils provoquent une révolution et renversent les pouvoirs oppressifs, quel genre de gouvernement prendra leur place ? Est-ce qu’il s’agira d’une véritable transformation sociale, guidée par des individus véritablement inspirés ou est-ce qu’il ne s’agira que d’un changement de classe dirigeante, un transfert de pouvoir d’un groupe à un autre ?

C’est pourquoi vous devez regarder avec lucidité et écouter avec un esprit calme afin que vous puissiez voir et entendre, et discerner la vérité et l’authenticité de ce que vous voyez et entendez autour de vous.

Il est si facile d’avoir une position édifiante en soi, d’être au service, de se sacrifier, d’avoir toutes les apparences d’un vrai serviteur de l’humanité, d’un soldat de la liberté, d’un militant pour une grande cause. Mais ce qui vous motive et ce qui vous compromet fera toute la différence dans le résultat.

Vous pouvez faire bouger les gens avec des promesses de richesse, de liberté et de pouvoir – de pouvoir social, de pouvoir économique, de pouvoir politique. Vous pouvez faire en sorte que les gens fassent des choses. Vous pouvez organiser les activités des gens. Mais c’est la nature de votre propre motivation qui déterminera si vous pouvez être une source d’inspiration, si vous pouvez attiser le désir pour une véritable liberté chez d’autres personnes, et non pas simplement manipuler les passions des gens et les circonstances oppressives qu’ils subissent pour votre propre bénéfice ou dans votre propre intérêt.

Il y a des nations qui ont changé de gouvernement à un terrible prix : des vies perdues, de la souffrance, des déplacements de populations qui n’ont fait que se retrouver sous un ensemble de pouvoirs oppressifs différents. Le changement en valait-il vraiment la peine ? Valait-il le prix qu’il a coûté ? Les choses ont-elles vraiment amélioré la vie des gens ? La véritable liberté a-t-elle été obtenue ?

Regardez avec lucidité. Il doit y avoir une inspiration plus grande pour produire un résultat plus grand. Sans quoi ce ne sont que conflits et bouleversements, et la condition de l’humanité ne s’est pas améliorée.

Vous êtes en voyage vers la liberté. Vous ne serez pas satisfait par la richesse et la compagnie, le plaisir et le confort, si vous ne pouvez pas répondre à cela à l’intérieur de vous. Cela nécessitera que vous soyez libre de certaines choses et libre pour certaines choses.

Vous devez avoir la liberté d’ouvrir votre esprit. Vous devez avoir la liberté de faire les Pas vers la Connaissance et de permettre à la Connaissance de vous protéger et de vous guider vers une vie plus grande. Vous devez avoir la liberté d’être honnête envers vous-même et d’être libre de ces influences, de ces relations et de ces circonstances qui nient cette liberté ou la rendent plus difficile à atteindre.

Vous devez avoir la liberté d’être avec vous-même entièrement – faisant face à vos limites, vos obstacles, vos regrets, vos erreurs, vos forces, vos faiblesses – à tout ! Vous devez être libre de la peur et de la tendance à fuir – cette tendance coutumière qui vous a refusé l’accès à votre nature profonde durant toutes ces années.

Vous devez avoir la liberté d’être avec les autres en vous exerçant à une plus grande neutralité avec les gens, de sorte que vous puissiez les entendre, les voir, les connaître et être en mesure de leur répondre à un niveau plus profond, et aussi d’être en mesure de savoir comment être avec eux, comment participer, quand participer, quand ne pas participer, quoi dire, quoi ne pas dire, quoi faire, quoi ne pas faire.

La liberté ici est d’être guidé par la Connaissance pour toutes ces questions. Vous voulez être libre de ces impulsions et de ces peurs, de ces habitudes et de ces comportements, qui vous empêchent de vraiment être avec les gens, de leur être ouvert, d’en être l’observateur, leur étant réceptif à un niveau plus profond.

Vos jugements, vos réactions, votre refus de pardonner, vos attitudes, vos croyances – toutes ces choses vous empêchent d’être présent à vous-même, aux autres et au monde. Et vous devez donc vous libérer de ces choses en vous-même et au sein de vos relations.

Vous entreprenez le voyage vers la liberté en étant honnête avec vous-même, en vous demandant : « Suis-je vraiment en train de vivre la vie que j’étais censé vivre ? » et en ne vous donnant pas la réponse que vous voulez, mais en écoutant plus profondément en vous, et en demandant à l’ami et allié auquel vous faites le plus confiance de répondre à cette question et de considérer ce que vous vous dites, ou les réponses à cette question que vous avez le sentiment que l’on vous donne.

Demandez-vous, « Suis-je là où je dois être dans la vie ? Suis-je avec les gens avec qui j’ai besoin de m’associer ? Suis-je engagé dans les activités qui ont un sens pour moi et qui me sont nécessaires ? Est-ce que j’emploie mon temps correctement ? Devrais-je être dans cette relation-ci, et dans cette relation-là… ? »

Examinez toutes vos relations en cherchant une réponse plus profonde en vous-même, une honnêteté plus profonde, une évaluation plus profonde ; en ne jouant pas avec la vie pour ses avantages, mais pénétrant la vie pour sa vérité et sa direction authentiques ; en ne vous comportant pas en lâche ; en ne vous comportant pas en idiot ; en ne vous comportant pas en esclave des désirs des autres ou de votre propre conditionnement culturel.

Telle est l’honnêteté. Et l’honnêteté vous ramène au voyage vers la liberté, au travail inachevé de votre vie, aux activités centrales et aux occupations essentielles qui vous attendent, et au travail qui doit être fait sur votre vie intérieure et sur votre vie extérieure, afin de vous rapprocher de la vérité sur qui vous êtes et sur la raison pour laquelle vous êtes ici.

A mesure que vous faites ces pas, vous inspirez les autres à faire ces pas. Vous renforcez ce qui est fort, et vous affaiblissez ce qui est faible. Votre vie devient une démonstration, qui peut au final s’avérer plus importante que tout ce que vous essayez de dire ou de faire avec les gens.

Vous avez tellement plus à faire et à donner que vous ne faites et ne donnez en ce moment, et vous savez que c’est vrai, si vous êtes honnête envers vous-même. L’engagement vis-à-vis de l’honnêteté vous ramène à votre voyage vers la liberté – la liberté de…, la liberté pour…, la liberté à l’intérieur, la liberté à l’extérieur.

La Connaissance vous guidera pour entreprendre certaines actions. Vous devez être libre d’entreprendre ces actions.

La Connaissance vous révélera certaines choses sur vous-même et sur les gens autour de vous. Vous devez être libre de considérer ces choses et d’y répondre.

La Connaissance vous amènera à certains endroits. Vous devez être libre de vous y rendre.

La Connaissance construira des relations vraies avec les gens qui détiennent une grande promesse pour vous. Vous devez être libre d’y prendre part.

La Connaissance vous sortira de situations qui sont malsaines ou qui n’ont pas d’avenir. Vous devez être libre de vous retirer.

La Connaissance vous demandera d’attendre. Vous devez avoir la liberté d’attendre.

La Connaissance demandera de la patience. Vous devez être capable de pratiquer la patience.

La Connaissance exigera un réel discernement et que vous développiez ce discernement. Vous devez être libre d’entreprendre ce développement.

La Connaissance demandera que vous soyez discret et ne parliez pas bêtement ou sans réfléchir. Vous devez gagner la liberté et la force de le faire.

La Connaissance demandera que vous fassiez face au monde et aux Grandes Vagues de changement qui arrivent sur l’humanité. Vous devez avoir la liberté et le courage de le faire.

Toutes ces libertés exigent de rompre avec certaines choses et d’en construire d’autres. Elles exigent mille petites libérations et autant de nouveaux départs dans chaque aspect de votre vie.

Tel est le voyage vers la liberté. C’est la raison pour laquelle vous êtes venu. Vous n’êtes pas venu juste pour porter votre étiquette porte-nom, ou pour déclarer votre position dans le monde. Vous êtes venu dans un plus grand but, et vous devez être libre de trouver, de découvrir et de suivre ce but.

Dieu a placé la Connaissance en vous pour rendre cela possible dans un monde d’influences contradictoires et contrastées.

Puissiez-vous comprendre cela.