Ecoutez la révélation originale en anglais :

Télécharger (utilisez le clic droit)

Tel que révélé à Marshall Vian Summers le 24 Janvier 2013 à Boulder, Colorado.

À propos de cet enregistrement

Ce que vous entendez dans cet enregistrement audio est la voix de l’Assemblée Angélique parlant à travers le Messager Marshall Vian Summers.

Ici, la communication originale de Dieu, qui existe au-delà des mots, est traduite en un langage et un entendement humains par l’Assemblée Angélique qui veille sur le monde. L’Assemblée apporte alors le Message de Dieu à travers le Messager.

Dans ce processus remarquable, la Voix de la Révélation parle à nouveau. La Parole et le Son sont dans le monde. Pour la première fois dans l’histoire, l’enregistrement de la révélation parlée originale est accessible pour que vous en fassiez l’expérience.

Puissiez-vous recevoir ce don de Révélation et puissiez-vous vous ouvrir à son Message unique pour vous et pour votre vie.

Lorsque que vous commencez à devenir vraiment honnête envers vous-même en ce qui concerne votre vie et vos affaires, peu importe à quel point cette reconnaissance peut s’avérer douloureuse dans l’instant, celle-ci marque un tournant dans votre vie—un tournant au cours duquel vous commencez à voir les choses plus clairement et au cours duquel vous souhaitez le faire, ainsi qu’être plus honnête envers vous-même concernant votre façon de vous engager avec les gens, avec vos plans et vos objectifs, et même en fin de compte vis-à-vis de vos croyances fondamentales, lesquelles sont rarement remises en question de façon honnête.

Ce tournant est issu de la souffrance. Il est issu de la reconnaissance de votre incapacité à organiser avec succès votre vie en accord avec votre ressenti le plus intime. Peut-être votre vie répond-elle aux critères de la culture et aux attentes de votre famille et d’autres personnes, et que ceux-ci saluent votre succès, mais intérieurement, il y a le vide. Intérieurement, vous savez que vous n’avez pas trouvé de base solide. Vous n’avez pas atteint ce que vous recherchez.

Même si vous obtenez toutes les choses représentant la réussite et l’avancement dans ce monde—de belles relations, une famille charmante, une belle maison ; même si votre travail a un certain sens, ce qui est si rarement le cas, si vous ne trouvez pas votre but, votre âme sera affamée. Vous souffrirez à l’intérieur. Vous vous féliciterez et permettrez aux autres de vous féliciter, mais à l’intérieur, vous aurez peur et serez insatisfait.

C’est le tournant, voyez-vous. Vous êtes fatigué de la souffrance, fatigué des faux idéaux, fatigué de vous battre pour ce qui ne peut vous satisfaire. Peut-être commencez-vous à vous demander, dans un moment de désespoir ou de grand doute : « Qu’est-ce que la vérité ? » Vous vous demandez cela maintenant, non pas pour parlementer avec la vérité, non pas pour négocier avec la vérité, mais tout simplement parce que votre cœur et votre âme en ont besoin.

Cela marque le tournant et initie le retour. Au départ, le retour peut ne pas être évident du tout. Vous êtes à présent simplement dans l’interrogation. Vous doutez des choses en lesquelles vous croyiez auparavant. Vous doutez des valeurs avec lesquelles vous avez grandi, des valeurs que l’on peut attendre de vous que vous adoptiez et que vous satisfassiez.

Vous êtes en train de commencer, peut-être imperceptiblement, votre retour vers votre Source, votre retour au plus grand dessein qui vous a amené dans le monde, et qui faisait défaut à vos efforts et à vos associations antérieurs. Vous ne savez pas de quoi il s’agit, car vous n’avez pas atteint le stade où vous pouvez le percevoir clairement. Vous êtes en effet dans la phase de déconstruction, le stade du démantèlement de ce que vous avez créé et qui n’est pas vrai, qui n’est pas authentique, qui ne représente pas votre cœur et votre âme. Vous avez construit ces choses par commodité ou par convenance, ou sous la pression des attentes des autres ou de la croyance que vous ne pouviez être heureux et avoir des relations profondes que si vous aviez acquis de telles choses et un tel statut.

A présent, les nuages se sont rassemblés autour de vos rêves, de vos espoirs et de vos fantasmes, et vous vous trouvez dans un état de désespoir, dans un état de frustration et d’anxiété. Peut-être pensez-vous que vous êtes en train d’échouer dans la vie, mais le Ciel considère cela comme un grand signe, un signe d’espoir. Peut-être y-a-t-il maintenant une chance, une chance lointaine, mais une chance réelle que cette personne puisse prendre ce tournant et qu’elle continue à apporter une réelle honnêteté à ses efforts, et qu’elle ait le courage de lâcher ces choses qui sont fausses ou inappropriées.

C’est dans ce processus de déconstruction que vous développez votre connexion à la Connaissance, le profond pouvoir en vous que Dieu vous a donné pour vous guider, vous protéger et vous conduire à une vie plus grande de contribution et d’accomplissement dans le monde. Peut-être ce voyage sera t-il long et peut-être qu’il comportera de nombreuses étapes. Vous ne pouvez pas contrôler le processus. Vous pouvez seulement l’accélérer en apportant cette plus grande honnêteté à votre activité mentale, à vos pensées et dans vos engagements avec les autres.

Lors de ce tournant, il est très important de ne pas discuter de cela avec des gens qui ne peuvent pas comprendre, de ne pas discuter de cela avec vos amis et vos compagnons qui n’ont peut-être pas la capacité de réaliser ce que vous traversez. Il est plus que probable qu’ils tenteront de vous encourager à continuer ce que vous faisiez auparavant et à ne pas tomber en proie au doute de soi, ni aux persuasions des autres. Vous verrez ici quels sont les véritables défenseurs de la liberté dans votre vie. Bien que ces amis puissent être bien intentionnés et vous respecter, s’ils ne peuvent pas comprendre ce que vous vivez vraiment, alors ils peuvent constituer un grand obstacle à votre progression.

Vous arrivez à ce tournant, non seulement parce que vous découvrez que vos récompenses sont illusoires et que vos poursuites sont vaines, mais aussi parce que le Ciel vous appelle. Le temps est venu pour vous de commencer le retour, et il y a désormais une autre Force dans votre vie—une Force mystérieuse que vous ne pouvez pas comprendre avec l’intellect, une Force avec laquelle vous ne pouvez pas négocier, une Force qui grandira à mesure que vous avancerez. Il s’agit pour l’instant d’une faible lumière dans votre esprit, mais c’est une lumière, et elle projette sa révélation sur votre vie pour l’éclairer telle qu’elle est vraiment. Et il vous faut faire face aux conséquences que cela implique.

Vous pouvez à ce moment-là avoir l’impression d’avoir échoué dans tous les domaines, mais pour le Ciel, c’est le début d’une nouvelle vie, une vie de vraies promesses, de véritable accomplissement et de relations plus grandes et authentiques. Vous débutez à présent le retour. Mais pour débuter, vous devez vous libérer suffisamment de vos anciens engagements pour avoir l’esprit clair et pour être libre des influences qui s’exerçaient avec tant de force sur vous auparavant—des influences que vous compreniez à peine, mais qui avaient un grand impact sur votre façon de penser et sur votre comportement.

Vous avez besoin de temps : du temps pour reconsidérer les choses, du temps pour développer assez de courage en vous-même pour honorer votre propre intégrité, que vous aviez perdue et que vous devez dorénavant recouvrer—pas à pas, un événement et une décision après l’autre. Votre voyage consiste maintenant à défaire les chaînes qui vous retenaient en arrière—à défaire ce qui ne pouvait vous conduire à votre véritable vie, à vous confronter à votre trahison vis-à-vis de vous-même et à votre malhonnêteté vis-à-vis des autres, à vous confronter à la douleur, mais aussi à ressentir la justesse et l’exactitude de ce que vous commencez juste à contempler à présent. Oui, il y a là de la douleur, mais c’est la douleur de la rédemption. Ce n’est pas la douleur que l’on ressent lorsqu’on est perdu dans le monde, lorsqu’on en est une victime ou un esclave.

Vous aurez maintenant à prendre des décisions, des décisions très simples, une par une. Vous ne pouvez pas refaire votre vie, car ce n’est pas ce qui est visé à ce moment. Il s’agit de vous libérer. Il s’agit de défaire les nœuds qui vous lient et qui vous ont immobilisé. Il s’agit de redéfinir les liens avec certaines personnes avec lesquelles vous vous êtes engagé avant d’avoir une idée ou une compréhension de votre vraie nature et de votre véritable but dans le monde.

Votre retour ne se fera pas sans heurts. Il sera turbulent. Il sera incertain. Vous allez tomber à la renverse et devoir vous relever et réviser vos choix. Vous verrez désormais plus clairement le pouvoir de la persuasion. Plus vous pourrez expérimenter ce désir de vérité, plus celui-ci mettra en contraste toutes les décisions que vous avez prises, tous les accords que vous avez passés, toutes les alliances que vous avez établies, et qui sont en grand contraste avec un sentiment et une reconnaissance plus profonds en vous-même.

Ici, vous devez vous demander : « Suis-je en train de vivre la vie que je suis censé vivre ? » Vous devez continuellement vous poser cette question, voyez-vous, car cela vous rappellera que vous êtes en train de subir un changement grand et profond—un changement au-delà du domaine de l’intellect, au-delà de votre capacité intellectuelle, au-delà de votre manipulation et de votre contrôle. Permettez à ce changement de se poursuivre.

Le Ciel vous tire désormais. La lumière en vous croît un peu plus chaque fois que vous choisissez de suivre la vérité. Même si cela implique de recommencer votre vie à zéro—sans amis, sans reconnaissance, sans promesse de réussite ni d’avancement—si cela s’avère nécessaire, alors c’est ce que vous devez suivre. C’est la naissance de la véritable liberté, la liberté intérieure—la liberté d’être vraiment honnête envers vous-même, la liberté de reconnaître la vérité, la vérité qui semble échapper à tous ceux qui veulent manipuler leur vie pour leurs propres desseins.

Ici, vous êtes extrait de la foule et mis sur la route d’un plus grand voyage, mais à ce stade vous ne savez rien du point final ni du résultat. Vous ne savez pas ce que cela va entraîner, ce que cela va signifier, ni qui cela amènera dans votre vie. Si vous êtes marié, avec des enfants, tout dépend de ce que la Connaissance vous demande de faire. Certes, vous êtes responsable de l’éducation de vos enfants et vous devez subvenir à leurs besoins, mais si votre mariage n’est pas en harmonie avec la naissance de la révélation en vous, alors vous devrez suivre la Connaissance pour savoir quoi faire et comment procéder. Cela peut être très difficile. C’est comme si vous deviez passer le grand seuil dès le début rien que pour pouvoir commencer. Car vous vous embarquez dans une nouvelle vie, et votre conjoint(e) peut ne pas vouloir vous accompagner, ou ne pas être en mesure de le faire, et en fait être plongé(e) dans le doute et la consternation devant le changement qui se produit en vous. Celui-ci menace ce que vous avez établi avec votre conjoint(e). Il menace votre attachement à lui/elle. Cela peut engendrer une grande anxiété dans son esprit. Mais le pouvoir du Ciel est plus important que les obligations de la Terre.

Vous devez ainsi suivre les étapes l’une après l’autre. La capacité ou l’incapacité de votre partenaire à avancer avec vous dans ce grand voyage deviendra alors de plus en plus évidente. Vous ne serez pas en mesure de vous expliquer pendant un certain temps, car vous n’aurez pas encore acquis une compréhension suffisante de votre voyage pour parler aux autres de ce que vous êtes exactement en train de faire. Voilà ce que vous pourrez dire : « Je suis en train de suivre une force et une certitude plus profondes en moi, et je dois suivre cela. Je dois comprendre ce que cela signifie pour ma vie et où cela pourrait me conduire. »

Le retour peut être très difficile dans ces circonstances, mais cette difficulté fera que les décisions que vous prendrez auront un plus grand impact et une plus grande importance, et qu’elles vous apporteront force et sagesse à un bien plus haut degré que si vos elles étaient bien moins importantes et moins difficiles. Le Ciel connaît le retour. C’est le Ciel qui est en train de l’orchestrer. Mais c’est vous qui devez prendre les décisions, faire les ajustements et gérer les conséquences, alors ne pensez pas que vous soyez un disciple aveugle. N’adoptez pas une attitude passive. Ne pensez pas que vous serez simplement guidé en toutes choses, comme si vous étiez un petit enfant. Vous devez prendre les décisions. Vous devez faire face aux conséquences. Vous devez parler pour vous-même.

Par conséquent, laissez le mystère de votre engagement avec le Ciel demeurer un mystère pour ceux qui vous entourent. À moins qu’ils puissent comprendre les choses plus profondes de cette nature, cela ne devrait pas être mentionné ou discuté. Vous devez prendre vos décisions et en prendre la responsabilité. Pour accomplir cela, vous développerez le courage, la force et la détermination de continuer à avancer, des qualités qui n’auraient pas été cultivées si vous étiez un simple disciple aveugle ou si vous pensiez être guidé en toutes choses.

Comme vous le verrez durant le processus de retour, ceux qui vous guident ont d’autres personnes sur lesquelles ils doivent veiller, et ils ne peuvent demeurer avec vous tout le temps. C’est la force de la Connaissance en vous qui répondra et qui sera votre force, qui sera votre fondation. C’est elle qui vous donnera le courage de continuer quand tout le monde autour de vous sera dans le doute.

C’est pourquoi vous faites les Pas vers la Connaissance. À un moment donné, vous devez commencer la préparation concrète, parce que c’est seulement ainsi que vous pouvez jour après jour développer la force et la connexion dont vous aurez besoin pour pouvoir recevoir les corrections et les directives des Puissances Supérieures, de l’Assemblée Angélique. Mais avant que cette dernière puisse vraiment vous diriger, vous devez avoir cette force et ce courage. En cela, vous devez faire vos preuves, voyez-vous. Vous devez faire vos preuves vis-à-vis de l’Assemblée et vis-à-vis de vous-même. Vous devez prouver que vous avez du courage, que vous êtes digne de confiance et que l’on peut compter sur vous pour faire de grandes choses, des choses qui dépassent votre compréhension, des choses au-delà de vos craintes et de vos préférences. C’est ce que signifie vivre une plus grande vie.

Une fois que vous êtes sur le chemin du retour, il est important que vous trouviez les compagnons adéquats, la compréhension adéquate, la préparation adéquate et en fin de compte l’enseignant adéquat. Vous pouvez ici vous perdre une fois de plus, car il y a de nombreuses voix. Il y a de nombreuses portes. Il y a de nombreuses promesses. C’est pourquoi la Connaissance en vous est le pouvoir fondamental absolu, car elle recherchera uniquement ce qui est vrai et renoncera à toutes les autres offres, toutes les autres opportunités et toutes les autres incitations.

Ici votre voyage doit être renforcé et accéléré, car le temps presse. Vous n’en avez pas beaucoup. Même le monde n’a pas beaucoup de temps. Vous avez beaucoup de choses auxquelles vous préparer. Votre vie doit être équilibrée, concentrée et engagée de manière appropriée. Plus vous hésiterez, plus vous souffrirez et errez dans l’indécision et l’ambivalence. Il est ainsi préférable d’aller de l’avant sans connaître l’issue que de s’attarder dans l’espoir d’emporter avec vous les avantages dont vous bénéficiiez auparavant, car cela ne vous conduira qu’à une plus grande exaspération, une plus grande souffrance et une plus grande misère, à une plus grande expérience de l’échec et de la déception.

Par conséquent, ne pensez pas que vous avez tout votre temps. Ne pensez pas que vous pouvez prendre votre temps. Ne pensez pas que ce que vous choisissez de faire et que la manière dont vous vous impliquez n’ont pas d’importance. Le Ciel vous appelle. C’est dans un plus grand dessein. C’est pour ce dessein même que vous êtes venu dans le monde. C’est cela même que vous avez désespérément cherché lors de tout ce que vous avez entrepris auparavant.

La Nouvelle Révélation de Dieu dans le monde peut vous préparer, car elle dénuée de toute corruption humaine. Elle est libre de tout commentaire humain. Elle est libre du poids de l’histoire, des conflits et de l’incompréhension humains. Les Pas vers la Connaissance sont ici fournis dans les termes les plus clairs possibles. Ils sont exigeants parce que vous devez être engagé. Vous ne voulez pas que votre mental divague dans un brouillard de confusion et d’anxiété. Vous voulez l’engager aussi fermement que possible. Vous ne voulez pas que votre préparation pour une plus grande vie soit hésitante, ou qu’elle repose sur l’ambivalence ou la confusion.

Ainsi, une fois que vous élancez, vous devez vraiment y aller. Vous devez devenir déterminé. Certaines choses s’avéreront fausses. Certaines promesses et certaines attentes se révéleront fausses. Vous devez faire face à ces choses. Tout cela fait partie de votre éducation essentielle, voyez-vous. Pour reconnaître le vrai, vous devez reconnaître le faux. Pour ressentir ce qui est vrai, vous devez ressentir ce qui est faux. Pour rester fidèle à ce qui est vrai, vous devez reconnaître les persuasions et les incitations du faux. Vous acquerrez cela au fil du temps. C’est ce qui s’appelle bâtir la sagesse.

Vos erreurs, vos fautes et les choses regrettables de votre passé deviennent ici la véritable fondation pour développer la vraie sagesse, car elles démontrent toutes le besoin de la Connaissance. Elles vous prouvent toutes sans l’ombre d’un doute que vous ne pouvez pas retourner à ces choses, et savoir quoi ne pas faire apporte alors plus de clarté et de concentration à ce qui doit être fait. Car vous avez un chemin à suivre, qui vous fera entreprendre un certain voyage. Il possède une certaine direction. Il comprend certains objectifs et certains seuils. Il ne s’agit pas d’errer sans but dans le monde. Il ne s’agit pas d’être libre d’être tout ce que vous voulez, ou de faire tout ce que vous voulez sans conséquence, car cela ne serait que le chaos.

Ici la Connaissance devient plus forte, car elle est la puissance du Ciel en vous. Elle est votre connexion à Dieu. C’est là que la lumière du Ciel brille profondément en vous. Vous y retournez chaque jour. Entreprenez le retour en toutes les circonstances, et votre connexion à Dieu grandira en force—vous donnant sa certitude, sa puissance et sa direction, et la capacité de discerner le vrai du faux d’une manière dont vous n’étiez pas capable auparavant.

Ici votre étude doit être déterminée et pas seulement désinvolte. Si elle est désinvolte, cela signifie que vous êtes encore ambivalent. Vous n’avez pas encore suffisamment trouvé l’ancrage de votre certitude pour qu’elle vous procure la détermination dont vous aurez besoin pour créer et suivre une nouvelle vie, guidée à présent par les Grandes Puissances et confirmée par la Connaissance en vous. Vous mettez ainsi fin à la séparation en vous, entre votre esprit de ce monde et l’esprit profond de la Connaissance en vous. Votre âme retrouve ici sa connexion au Ciel. Le véritable bonheur et les relations authentiques peuvent alors être établis. Votre véritable promesse dans le monde devient ainsi possible là où elle n’était pas possible auparavant.

La question n’est pas d’avoir des choix. La question est de savoir ce qu’il faut suivre en vous-même. La question n’est pas d’être libre de faire tout ce que vous voulez. La question est d’être libre de faire ce que vous savez vraiment qu’il faut faire. Tel est le véritable sens de la liberté. Ici tout ce à quoi vous croyiez auparavant, qui paraissait si noble, précieux et édifiant dans votre vie d’avant, est à présent redéfini, car il y a maintenant pour cela un vrai contexte et un vrai sens. La liberté, la rédemption, les relations, la contribution, la dignité, le but, le sens, le service—toutes ces choses commencent maintenant à avoir un vrai sens parce que leur contexte est en train d’être mis en place. Alors qu’auparavant il ne s’agissait que d’idées, de croyances, d’espoirs et de désirs, ces choses deviennent à présent le fondement de votre vie, non pas à cause de ce en quoi vous croyez, mais à cause de la façon dont vous vivez et de ce que vous faites.

C’est le retour. Il comporte différents seuils, car il y a des choses que vous devez apprendre et désapprendre au long du chemin, des choses pour lesquelles vous n’êtes pas encore prêt pour l’instant. Vous êtes encore timide dans votre démarche. Vous laissez votre mental vagabonder constamment. Vous vous engagez encore dans de petites activités qui vous embrouillent et vous égarent. Vous vous accordez encore le droit de faire certaines choses qui vous sont nuisibles, usant de beaucoup d’excuses et d’explications. Vous vous laissez encore aller au doute de soi, à l’auto-apitoiement et à l’auto-condamnation. Vous avez encore l’habitude de juger les autres, les condamnant pour leurs échecs, condamnant le monde pour ne pas être ce que vous voulez qu’il soit. Vous êtes contrarié et préoccupé par de petites choses, et obsédé par vous-même et par les autres. Il existe encore de nombreux seuils à venir, où vous aurez l’occasion de reconnaître ces choses et de vous en libérer. Car il s’agit toujours de la liberté, voyez-vous—la liberté de voir, la liberté de savoir et la liberté d’agir avec le pouvoir de la Connaissance qui est en vous.

Ici, vous découvrirez que la retenue sera extrêmement nécessaire et qu’elle sera l’une des premières choses que vous devrez vraiment apprendre à reconnaître et à utiliser, car vous ne pouvez pas vous brader comme vous le faisiez auparavant. Vous ne pouvez pas vous permettre de vous impliquer dans des activités sociales comme vous le faisiez auparavant. Vous aurez à vous retenir. Vous aurez à retenir votre parole. Vous aurez à retenir vos jugements et vos condamnations. Vous aurez à vous retenir de prendre des engagements qui sont inappropriés. Vous aurez à vous retenir d’essayer d’obtenir des choses que vous désirez mais qui ne sont pas bonnes pour vous et qui ne feront que gaspiller encore davantage votre temps et votre vie.

Ici la retenue vous protège. Elle ôte la liberté qui était le chaos, et vous donne la liberté qui est authentique. Elle vous apprend à être fort avec vous-même, elle vous apprend comment gérer votre mental et vos pensées, comment ne pas être une victime ou un esclave de vos désirs ou de vos compulsions. Tout ceci vous restitue force, pouvoir et détermination, ainsi que le courage d’affronter des choses que d’autres personnes n’affronteront pas, d’adopter une ligne de conduite que peu de gens adoptent autour de vous, et de vous libérer de la nécessité d’obtenir l’accord, l’approbation et le consensus. Il s’agit là d’une grande liberté, mais elle doit être durement gagnée. Parfois, vous devez vous battre avec vous-même. Car une partie de vous veut revenir à ce qui est sûr et sans danger, à ce qui ne remet rien en question. Une partie de vous vit encore là, en arrière. Mais la plus grande partie de vous doit aller de l’avant. Et la partie de vous qui est petite et faible doit apprendre à suivre ce qui est fort et certain. C’est le retour.

Le retour à Dieu ne consiste pas à quitter le monde. Il consiste à venir dans le monde pour comprendre le monde, pour vous comprendre dans le monde et pour suivre ce qui vous guide dans vos contributions spécifiques là où elles sont vraiment nécessaires, chose que l’intellect ne peut jamais vraiment déterminer.

Votre travail est ici. Vous finirez par retourner à votre Ancienne Demeure, mais votre travail est ici. S’il est vraiment abordé, s’il est vraiment reconnu, il vous donnera pouvoir, certitude et une grande force dans le monde. S’il n’est pas abordé, vous vous égarerez alors dans une mer de confusion, de doute de soi, de frustration et de déception. Il n’y a rien qui puisse vraiment vous sauver, si ce n’est renouer avec votre propre intégrité, si ce n’est renouer avec la vérité de votre vie, ce qui marque le commencent du retour—le retour à ce que vous êtes venu entreprendre ici, le retour à votre véritable intégrité, le retour à la force et au pouvoir que vous aviez avant de venir dans le monde, et qui a été perdu dans le dédale de la confusion, de la frustration et de l’influence que représentait votre vie d’avant.

Béni soit le retour, bien qu’il puisse être très difficile à certains moments. Cependant, la souffrance que cela pourrait entraîner n’est rien comparée à la souffrance qui se fera de plus en plus sentir avec l’âge, alors que la promesse de votre vie s’éloignera progressivement, alors que vous aurez à vivre avec les conséquences de vos décisions médiocres et de l’exaspération que celles-ci génèreront en vous.

La question n’est pas d’être en paix et d’être heureux. La question est de vivre une vie authentique. Cela vous apportera la paix intérieure. Cela vous apportera le vrai bonheur, mais c’est un défi en soi. Il ne suffit pas de le vouloir pour l’obtenir. Vous devez faire le voyage, un voyage comportant de nombreux pas.

Telle est la véritable promesse de votre vie. Vous vous réappropriez votre force. Vous vous réappropriez votre dignité. Vous vous réappropriez votre discernement et votre discrétion. Vous vous réappropriez le pouvoir de prendre de vraies décisions. Vous vous réappropriez le pouvoir de vous libérer des engagements qui divisent ou détruisent. Vous acquerez le pouvoir de distinguer le vrai du faux, et le discernement dont vous aurez besoin pour distinguer ce qui est vrai et ce qui est faux chez les autres. Vous devez retrouver cela. Tout est disponible, attendant que vous le réclamiez.